Réunification de la Bretagne : la position des deux candidats du deuxième tour de l'élection présidentielle

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Reunie
Porte-parole:

Publié le 29/04/07 21:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Avant le second tour, Bretagne Réunie a relancé les deux personnalités, qui lors du premier tour n'avaient pas répondu à la question suivante posée à tous les candidats :

«Vous qui êtes un(e) démocrate, vous engagez-vous, une fois élu(e), à favoriser l'application, au cas de la Bretagne, de la loi qui autorise les modifications de limites régionales?»

Notre association vient de recevoir de Mme Ségolène Royal une lettre datée du 24 avril dont nous donnons cet extrait qui concerne directement la réunification :

«Vous demandez la constitution d'une région de Bretagne incluant la Loire-Atlantique. Cette redéfinition des régions aurait des conséquences importantes sur le fonctionnement de deux nouvelles régions ainsi modifiées et sur l'ensemble des collectivités territoriales de ces deux régions. C'est pourquoi un tel projet ne peut être mené sans une consultation par referendum, ce qui nécessitera un débat préalable avec l'ensemble des collectivités territoriales concernées.»

Bretagne Réunie remercie la candidate de lui avoir fait connaître son point de vue.

Quant à M. Nicolas Sarkozy, nous lui avons adressé des dossiers par l'intermédiaire de personnalités de l'UMP (un ministre, deux députés et un sénateur), sans obtenir de réponse à la date du 28 avril.

Voilà les éléments d'information dont dispose à cette date notre association et qu'elle a le devoir de porter à la connaissance des habitants des cinq départements bretons.

Le président de Bretagne Réunie, Jean-Yves Bourriau

Document PDF 6812_1.pdf . Source :
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1587 lectures.
mailbox imprimer