Retour sur un succès, le Salon du livre de Vannes les 17, 18 et 19 juin

-- Cultures --

Reportage
Par Eric An Eost

Publié le 29/06/11 11:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le salon du livre de Vannes a pris la tête des manifestations littéraires en Bretagne à accès gratuit avec 33.800 spectateurs comptabilisés sur les 3 jours que dure la manifestation. La gratuité d'entrée depuis la première édition y est sans doute pour quelque chose mais pas seulement.

Éclectique et ouvert

Avec environ 200 auteurs présents dont facilement deux bons tiers de bretons représentant la littérature générale et la littérature de mer, la bande dessinée ou manga, la littérature jeunesse, les invités, passant de cafés littéraires en tables rondes ou tout simplement à la rencontre de leur public en dédicaçant leurs ouvrages ont fait le succès d'un salon dorénavant reconnu en France et en Europe. Agrémenté d'expositions, d'animation du patrimoine, d'une journée professionnelle et surtout d'une journée scolaire ouvrant le salon à plus de 1600 élèves, le salon du livre en Bretagne de Vannes offre enfin 4 prix littéraires, ses « Triskell », soit : « Ar Vro » (prix du Pays), « Ar Mor » (la mer), « An Avel » (le vent ou... l'air du temps), et pour la première fois cette année, un prix du roman en langue bretonne. Les quatre lauréats en plus de leur prix gagnent une croisière en mer celtique (Écosse, Irlande, Galles, Ile de Man, Cornouailles) avec la Compagnie du Ponant.

Un nouveau maire

Lisant en moyenne « deux ouvrages par semaine », le nouveau maire David Robo confirme l'attrait de Vannes pour la littérature et sa consommation livresque. Alors que les librairies ferment dans d'autres villes, une nouvelle vient d'ouvrir à Vannes. Les chiffres de fréquentation de la médiathèque sont également très bons et une nouvelle va se construire à Beaupré-Lalande. Fan des cafés littéraires, il envisage même « d'élargir sa diffusion à la ville tout entière et pourquoi pas au département » pendant le salon.

Une ouverture et un développeur

Avec des rencontres allant de Roland Dumas à Riwal Huon, de Claude Villers à François de Beaulieu de Guy Carlier à Jean-Jacques Monnier ou encore du vice-amiral d'escadre Laurent Merer à Angèle Jacq, le salon peut s'enorgueillir d'un événement unique en Bretagne, appelé à encore se développer, pour des spectateurs venant de plus en plus loin, hors les 5 départements bretons. Son président, Patrick Mahé, tête pensante de la manifestation depuis le début, défenseur de la langue bretonne, actuel directeur général des Éditions du Rocher, n'y est pas pour rien. Ex grand reporter, ex rédacteur en chef de Paris-Match, ex directeur de la publication de Télé 7 jours, homme impliqué dans les médias depuis ses débuts professionnels, écrivain lui-même, conseiller municipal de Vannes depuis mai, il est la clé de ce salon auquel il tient beaucoup même s'il doit de temps en temps affronter des vents bretons venus de l'intérieur, jalousant ou ne comprenant pas toujours ceux qui ont fait carrière hors du Pays.

Crédit Photo de la remise des Prix littéraires : Merci à François Le Divenah.

(voir le site) du salon.

Voir aussi :
mailbox imprimer