-- Entreprise --

Réseau Entreprendre Bretagne

Christian Tacquard et Bruno Voyer
Christian Tacquard et Bruno Voyer

Entreprendre à l'Ouest

En juin 2018, Christian Tacquard, créateur du groupe Galapagos, une ETI, Entreprise de taille intermédiaire ( 600 personnes, 145 M€ ) connue en Bretagne pour ses marques Les Gavottes et Traou Mad,a acceptée la présidence régionale du Réseau Entreprendre, dirigée par Bruno Voyer « Mon rôle est de conforter et pérenniser les entreprises bretonnes dans leur développement. L'accompagnement entrepreneurial est notre ambition, avec un critère prioritaire : créer des emplois »

Il s'agit d'un réseau d'associations de chefs d'entreprise, créé en 1986 par le Nordiste André Mulliez. Présent aujourd'hui dans 10 pays avec 120 implantations. La création bretonne remonte à 2002.

Aujourd'hui plus de 360 membres participent. 1,4 M€ prêt d'honneur a été engagé en 2018, soit 30 m€ par projet, comme en 2017. Dans tous les secteurs d'activité : services aux personnes ou entreprises, activités de l'innovation, industrie sous-traitance, numérique, BTP, commerce, loisirs-tourisme. Il gère le fonds PHAR pour le compte de la Région Bretagne et de la Caisse des Dépôts. L'accompagnement concerne plus de 450 entreprises lauréates depuis 2003, 90 % sont toujours en activité après 5 ans. L'antenne de Vannes s'est ouverte en 2018, après Quimper et St Malo, l'année précédente. En 2019, l'objectif principal est de consolider la qualité de l'accompagnement ( formation, reporting, suivi des indicateurs et clubs... )

©agence bretagne presse

mailbox imprimer

Correspondant ABP pour RENNES

Vos commentaires :

Rafig
Mercredi 13 fevrier 2019

ha c'est bien, pour la région bretagne ha oui.

où est la Loire-Atlantique ?

Ailleurs loin avec les sarthois, les mayennais .. super !

Un breton de Nantes

Jakez Lhéritier
Jeudi 14 fevrier 2019

Avec Rafig,bien d'accord.

L'ouverture d'une antenne sur St Nazer avec tout son bassin d'entreprises est souhaitée.

Création d'une bourse à l'emploi bretonne B5 liée à la formation continue adaptée.

Rafig
Dimanche 17 fevrier 2019

Oui, la région bretagne ne peut avoir une ambition économique sans la réunification des 5 départements bretons.

Tous ces articles sur les "fantastiques" projets de la B4 ne sont que du blabla.

Ainsi que toutes les personnes qui s'activent (sincèrement) en B4 n'iront pas plus loin que ce que tolère l'État français avec la condition de ne jamais gêner Paris, qui est la ville lumière, tout de même. ;-)))

Et pour le 44, avoir des projets avec la Vendée, la Sarthe ... super !

La réunification d'abord

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.