Reprise des Rendez-vous de Max à Quimper

-- Littérature --

Agenda de Spered Gouez / L'esprit sauvage
Porte-parole: Marie-Josée Christien

Publié le 24/10/21 11:41 -- mis à jour le 24/10/21 11:41
Date de l'évènement : le 04/11/2021 à 18 h
53728_1.jpg
Les rendez-vous de Max, affiche novembre 2021

Après une longue absence, "Les rendez-vous de Max" organisés par l'association "Les Editions Sauvages" et animés par le trio de poètes quimpérois Louis Bertholom, Marie-Josée Christien et Gérard Cléry, reprennent leur rythme mensuel, toujours en partenariat avec Eric et Geneviève Pérennou propriétaires de "Chez Max" et avec le soutien de la Ville de Quimper.

Ils accueilleront Guénane pour une rencontre-lecture :

Chez Max, 8 rue du Parc (face à la préfecture) à Quimper

Jeudi 4 novembre à 18 h

Entrée gratuite.

La rencontre sera soumise aux règles sanitaires du moment.

Née pendant l'exode en 1943 au cœur de la Bretagne, Guénane, après un long temps aux antipodes, a rejoint la rade de Lorient, le port refusé par l’Histoire. Elle vit au rythme de l’océan et des incertitudes.

De Résurgences (1969), à Ta Fleur de l’âge (2019), elle illustrera son parcours en poésie aux éditions Rougerie et ailleurs. Elle est également auteure de romans et récits. La rencontre sera suivie d'une vente-signature de ses livres par l'auteure.

Le restaurant "Chez Max" actuellement fermé ouvrira au printemps prochain.

Voir aussi :
mailbox imprimer
poète et critique, responsable de rédaction de la revue Spered Gouez/L'esprit sauvage.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.