Rennes : à quand une ligne de tram-train entre Villejean et Cap Malo ?
Communiqué de presse de Breizh Europa

Publié le 23/01/18 19:10 -- mis à jour le 28/01/18 16:18

En cette époque où les émissions de CO2 sont criblées à la loupe, et avec raison, il apparaît lorsque l’on regarde le schéma des transports de l’agglomération rennaise qu’un certain nombre de choix faits sont tout à fait discutables.

En effet, alors que le métro comportera bientôt deux lignes, aucun de ces deux axes ne dessert des quartiers situés hors de la rocade, et encore moins des communes limitrophes, et ce bien que toute la Métropole finance le coûteux investissement. Ce qui amène de nombreux habitants de cette Métropole à prendre leur voiture tous les jours pour rejoindre les parkings relai, afin d’avoir ensuite l’insigne honneur de pouvoir prendre le métro rennais. Ce qui explique l’encombrement chronique de la rocade rennaise et des pénétrantes tous les matins et soirs de la semaine, une source pharaonique de CO2. Et la deuxième ligne, obéissant au même schéma intra-rocade, ne devrait pas y changer grand-chose.

Un aéroport non desservi

La deuxième ligne va donc être mise en service, et on remarquera que son trajet est par ailleurs pour le moins étonnant. Ainsi, alors que le projet d’aéroport de NDDL est abandonné et que le premier ministre a évoqué une modernisation de l’aéroport de Rennes, la deuxième ligne s’arrête à la Courrouze, intra muros donc, à seulement quelques encablures dudit aéroport. Comment expliquer aux futures générations de Rennais, qui ne seront pas au fait de l’interminable débat qui a précédé l’abandon de NDDL, que l’aéroport de Rennes n’est pas desservi par un Transport en Commun en Site Propre ?

Cependant, en dehors du fait que cette deuxième ligne a également la particularité de croiser deux fois la première avant de la suivre en parallèle sur près de trois kilomètres, tout en laissant non irrigués des quartiers rennais qui auraient pu bénéficier d’un tracé plus cohérent (parc d’activité Oberthur, quartier Saint-Hélier), c’est au nord de Rennes qu’une autre anomalie criante apparaît.

Quid de Cap Malo ?

En effet, depuis 2006, on a vu se construire une vaste zone commerciale sur les communes de Mélesse et de la Mézière, le fameux Cap Malo. Cette zone commerciale couvre maintenant, en y joignant les entrepôts de la Route Du Meuble, près de 80 hectares. Elle comprend des grandes surfaces commerciales, un complexe de cinémas, un hôtel, des restaurants, un bowling, un golf. C’est dire combien on peut la considérer comme attractive. Pourtant, l’accès principal de cette zone reste là aussi la route et son flux de voitures. On croirait un projet né avant le premier choc pétrolier… A tel point que, si rien n’est fait, cette zone commerciale et de loisirs finira par s’appeler Cap Carbone !

Il devient urgent de penser à une desserte en Transports en Commun en Site Propre de Cap Malo, mais aussi de palier aux carences en TCSP de nombreux points névralgiques au sein de la Métropole dans cette direction. Pourquoi pas ne pas mettre à l’étude une ligne de tram-train qui relierait les abords de la station de métro Villejean Université à Cap Malo, en desservant au passage (enfin !) le quartier Beauregard/Préfecture, le centre hospitalier privé de Saint-Grégoire, Montgermont et La Chapelle-des-Fougeretz, irriguant ainsi la Route du Meuble. Ce projet pouvant être adossé à la création de sociétés de livraison des commandes par véhicules électriques. Tout le monde y gagnerait.

Les TCSP métropolitains, enjeu des prochaines municipales

La desserte en TCSP de la première couronne de la métropole rennaise, ainsi que la maîtrise des dégagements de CO2 dans les échanges Rennes/reste de la Métropole sera de toute évidence un des enjeux des prochaines municipales et métropolitaines. C’est une question de logique, et de santé publique !

Frank Darcel, président de Breizh Europa

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1619 lectures.
logo
Breizh Europa est un mouvement autonomiste breton et fédéraliste européen. Site internet : (voir le site) Compte Twitter : @BreizhEuropa Page Facebook : Breizh Europa
Vos 6 commentaires
Yves Koziel
2018-01-23 19:54:50
Quand on compare Nantes et Rennes, force est de constater que cette dernière sait moins intégrer sa couronne que la première. On dirait que Rennes se pense petite, tandis que Nantes a su, il faut le reconnaitre, voir plus grand.
Rennes doit abandonner ce petit rien de supériorité qui la caractérise, un je-ne-sais-quoi difficile à définir, mais qu'on ressent imperceptiblement quand on arrive de l'extérieur. Une sorte de paresse, comme si ses qualités intrinsèques devaient suffire en quelque sorte. Mais non, ça ne suffit pas, et l'ambition d'être à 1h30 de "Pâris" n'arrange rien.
Rennes doit être repensée, plus moderne, plus ouverte, plus écolo. Il est difficile d'imaginer que ce soit possible avec l'équipe sortante ...
(0) 
cap malo
2018-01-24 10:57:56
Cap Malo a été construit avec le concours de la commune de la Mézière qui ne fait pas partie de Rennes Métropole. La Mézière se fiche du développement durable et veut payer le moins possible, c'est pour cela qu'elle ne fait pas partie de Rennes Métropole. L'avantage pour leurs habitants, ce sont des taxes locales bien moins élevées que sur Rennes Métropole. Si la Mézière faisait parti de Rennes Métropole, Cap Malo n'aurait sans doute pas eu l'étendu que l'on connait.
Mais alors demander à Rennes Métropole de payer pour faire une ligne pour aller à Cap Malo, c'est mal connaitre le contexte et la politique locale.
(0) 
Frank Darcel
2018-01-24 12:02:30
@cap malo, puisque vous connaissez si bien le contexte politique local, vous savez que si La Mezière ne fait pas partie de Rennes Métropole, les communes de Saint-Grégoire, Montgermont et la Chapelle-des Fougeretz, sur lesquelles se situeraient la plus grande partie des stations de tram-train de cette ligne en font bien partie. Ensuite, La Mézière et Mélesse, qui hébergent la grande partie de Cap Malo, ont tout intérêt à ce que ce très grand centre commercial soit desservi en TCSP. Il ne s'agirait là que du dernier kilomètre en ce qui les concerne puisque la partie urbanisée la plus proche située sur la commune de La Chapelle-des-Fougeretz (Rennes Métropole) se trouve à seulement 800 mètres du centre commercial de Cap Malo. Il faut donc bien regarder les cartes avant de parler de politique locale, car c'est la géographie qui définit souvent la politique (des transports en particulier), et non l'inverse. En tous les cas, pour ce dernier kilomètre hors Métropole, les communes réfractaires à l'engloutissement par Rennes Métropole (et on peut les comprendre il est vrai sur certains aspects) n'auraient aucune raison valable de s'opposer à ce que le centre commercial soit irrigué par ce TCSP. C'est un débat qui aura lieu de toutes les manières au moment des municipales.
Ce débat sur la desserte de la première couronne en train tram aura lieu également pour les centres commerciaux de Pacé, et Pacé centre, (5 kms seulement de l'arrêt de la ligne 1 à Villejean) ainsi que pour Chantepie, à l'autre extrémité de cette ligne 1, que le métro devait initialement desservir, ce qu'il n'a pas fait faute de moyens et de volonté politique à l'époque de la construction de cette ligne. Et au-delà de Chantepie, il faudra penser à Vern bien sûr.
Pour ce qui est de la desserte de la première couronne encore, au sud, un axe TCSP passant par La Morinais (un nouveau quartier qui aurait besoin d'être mieux desservi également), Saint-Jacques Ville, puis l'aéroport évidemment, et enfin le parc des expositions (où ont lieu tant de salons importants, sans compter les Transmusicales) sera forcément à l'étude à moyen terme.
L'axe est ouest Cesson-Rennes étant pour l'instant correctement irrigué avec le Busway, cependant discontinu, mis en place.
C'est au prix de tous ces projets tram train que nous nous déplacerons mieux en périphérie de Rennes et sur la rocade. Et que nous respirerons mieux partout.
(0) 
kioo (ex cap malo)
2018-01-24 15:47:52
Les extensions extra rocades sont à mon avis trop couteuses en métro, mais je ne connais pas très bien le sujet. Concernant Villejean, je n'ai jamais compris pourquoi le parc relais et le métro n'était pas aux portes de la rocade, j'ai aussi beaucoup de mal à comprendre pourquoi les bus qui desservent les communes périphériques de l'Ouest doivent aller jusqu'à Villejean université, cela entraine des temps de parcours aléatoires pour les bus dans le bouchons et cela est du gâchis (temps et ressources) de les faire circuler jusqu'à cet endroit.
Quand vous parlez de Vern, cela me fait penser qu'il existe déjà un train qui y va, mais pourquoi si peu de personnes l'utilisent ? Pareil pour le bus, ils pourraient y avoir beaucoup plus de gens à prendre le bus pour aller à Rennes, car ce sont surtout des jeunes qui l'utilisent, mais les actifs y sont très peu nombreux.
Alors on peut parler d'ajouter de couteuses infrastructures, on peut aussi se poser des questions sur ce qui fait que trop de gens prennent une voiture à une personne seulement.
Pour réduire les bouchons, il faut la carotte (infrastructures, covoiturage) et le bâton (taxer l'usager seul dans une voiture), car s'il n'y a pas de bâton l'automobiliste continuera à prendre sa voiture et encore plus si vous avez retiré les bouchons (oui, le bouchon est un bâton).
On peut aussi discuter sur le prix des logements et sur l'envie d'habiter en maison avec jardin qui fait que les gens achètent de plus en loin de Rennes.
Bon sinon, vous parlez un peu du vélo et de la façon d'augmenter sa part modale ?
(0) 
Frank Darcel
2018-01-24 16:59:53
@kloo. Je parle bien d'extensions extra rocades en tram train, pas en métro, beaucoup trop cher pour de telles distances. Pour ce qui est d'inciter les gens à moins prendre la voiture, de bonnes propositions en transports en commun aident souvent...
Les lignes TER (Rennes/Chateaubriant, Rennes/Dol, Rennes/Redon, Rennes/La Brohinière, Rennes/Vitré, Rennes/Montreuil-sur-île etc..) desservent effectivement des communes de la première et de la deuxième couronne de la Métropole, mais à une fréquence trop espacée et avec des contenances trop restreintes pour en faire un moyen de transport intramétropolitain performant. Mais ces lignes méritent sûrement d'être plus utilisées. Problème : la gare de Rennes actuelle est semble-t-il trop restreinte en nombres de voies pour devenir un véritable hub pour des transports intra métropolitains. Des experts m'ont expliqué que plutôt que de refaire deux fois la structure de la gare en moins de vingt ans, il aurait mieux valu augmenter le nombre de voies ferrées... Ceci dit, il est question d'une gare TER en dehors d'EuroRennes dans les années à venir. Wait and see. Il n'en reste pas moins que de nombreux points névralgiques de la Métropole ne seront pas atteints par ces lignes TER (CHP Saint-Grégoire, Préfecture, Prairies Saint-Martin, Zone Industrielle route de Lorient, Plaine de Baud, aéroport Saint-Jacques, etc. ) ni par le métro, les extensions par tramway seront donc nécessaires.
Et pour ce qui est du vélo, c'est un vieux débat à Rennes où la bande cyclable a toujours été préférée à la piste cyclable ou au trottoir cyclable. Mais cela tient au retard endémique de la France en ce domaine vis-à-vis de pays comme la Hollande, les pays scandinaves ou l'Allemagne.
A Rennes il y a une piste cyclable (isolée donc du reste de la circulation) le long du bvd de Chézy maintenant, il y a en a peut-être qui ont éclos ailleurs sous l'influence des Verts, mais le plan des pistes cyclables n'est pas facile à lire, et pour ma part j'emprunte toujours les mêmes trajets... Et il y a un projet place de Bretagne. Mais en gros, tout est à revoir de ce point de vue là, la ville n'ayant jamais été pensée pour le vélo. Il y a aussi quelques équipements valables en première couronne, mais le parcours le plus utilisé reste le bord du canal ou le bord de la Vilaine, c'est-à-dire pour du vélo loisir, et pas pour de vrais déplacements intra urbains. Il convient dans ce domaine de prendre l'avis de "rayons d'action", une association rennaise très au fait du problème et très active.
(voir le site)
(0) 
Marc
2018-06-24 09:53:57
Pour moi un grand frein à l'utilisation du bus entre Rennes et la première couronne c'est le temps de trajet qui devient énorme dès que l'on est plus sur l'axe du bus vu qu'il faut presque toujours repasser par le centre
La chapelle des Fougeretz => ZA saint Sulpice 11km 1h10
Pacé => Courrouze 50min
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.