Rendez-nous la statue de Barbetorte
Reportage de Didier Lefebvre

Publié le 6/04/15 12:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La revue Breizh publiait dans son numéro 266 d'avril 1981 l'histoire de la statue d'Alain Barbetorte, d' Amédée Ménard (1) chassée de la Préfecture, mise à mal dans la cour du Château des Ducs de Bretagne, détruite puis reconstituée par Raffig Tullou (2). La statue est aujourd'hui détenue par le musée Dobrée, celui-là même qui détient le Reliquaire du coeur de la duchesse Anne de Bretagne. Mais elle est invisible au public. Ainsi disparaît l'Histoire.

le texte publié dans le numéro 266 de la revue Breizh en avil 1981

Combien d'entre nous se souviennent de l'histoire de cette statue de Barbetorte, malmenée sous la bienveillance des autorités, aujourd'hui détenue par le musée Dobrée, mais à l'insu des Nantais et de tout le peuple breton.

Nous reproduisons ci-dessous le texte publié de la revue Breizh, numéro 266, avril 1981, p.4, Rubrique Express, qui rafraîchira nos mémoires. Le lecteur le trouvera dans les photographies jointes à l'article. (les intertitres ont ici été rajoutés, et la typo modifiée).

La statut d'Alain Barbe-Torte au musée Dobrée

« Le sculpteur et journaliste breton Raffig Tullou (également président du Souvenir Breton-Koun Breizh) a réussi le tour de force de recoller les morceaux de la statue monumentale du libérateur de Nantes, Alain Barbe-Torte, détruite après que le préfet Paul Camous (1) l'[a] subrepticement chassée de la préfecture de Loire-Atlantique (ancienne Cour des comptes de Bretagne) où elle trônait majestueusement depuis un siècle dans l'escalier d'honneur menant aux salons du Conseil général ».

Livrée aux intempéries

« Cette statue en plâtre avait été livrée aux intempéries et aux fantaisies des visiteurs dans la cour du château des ducs de Bretagne, et finalement détruite en mille morceaux le 10 juin 1978. Il aura fallu deux ans de démarches et de réclamations pour qu'un crédit soit voté et que la restauration (ou plutôt la reconstitution de l'½uvre du sculpteur nantais Amédée Ménard) soit entreprise.

« Raffig Tullou a réussi au-delà de ce qu'il était possible d'espérer et grâce à son travail patient et inspiré, Alain Barbe-Torte a retrouvé noble figure ».

Au musée Dobrée, par défaut

« La statue ne pouvait rester au château sans courir de nouveaux dangers. Le préfet actuel s'opposait à son retour à la préfecture. Des démarches furent entreprises pour faire entrer Alain Barbe-Torte à la cathédrale (où figurent déjà une statue du duc Jean V qui en posa la première pierre et le tombeau de François II, dernier duc de Bretagne), en vain... Finalement Alain Barbe-Torte a été envoyé au musée Dobrée, musée départemental d'archéologie, où se trouve un autre précieux souvenir de l'histoire de Bretagne, le reliquaire en or qui contint le c½ur d'Anne de Bretagne ».

Rendez-nous la statue de Barbetorte

Aujourd'hui, nous posons la question : Barbetorte, grand héros breton mérite-t-il que sa statue soit aux yeux des Nantais cachée ? Cette statue est un formidable symbole de la souffrance des Bretons, malmenée qu'elle est par la République Française. Et nous affirmons clairement : elle doit sortir des caves de Dobrée et être exposée. Elle mérite tout autant sa place que des renégats tels Duguesclin ( voir l'article ) et d'Olivier de Clisson, qui trônent à deux pas de la cathédrale de Nantes, cour Saint-André.

En Bretagne, Plourivo (22) et Pornic (44) se souviennent de Barbetorte

La commune de Plourivo met en avant Barbetorte dans son histoire : (voir le site) qui propose aussi une plaque commémorative visible à partir d'un moteur de recherche, avec les mots-clés : plourivo Barbe Torte (en deux mots).

La commune de Pornic dispose aussi d'une superbe plaque, visible en photo dans cette article.

Le 1er août 2010, Ronan Le Flécher publiait un article sur ( voir l'article ), complété par le conteur Jean-Pierre MATHIAS, en cette date anniversaire du 1er août 939, Le jour où Alain Barbetorte a bouté les Vikings hors de Bretagne.

Bibliographie
(à compléter)

- Barbetorte mon Duc, par l'excellent Etienne Gasche ; autoédition, Roman historique, 1985, 182 p.

- Distro Alan Varveg, du même Etienne Gasche, traduit en breton par Martial Ménard ; Levrioù Skol al Louarn, an Here, 1990, 188 p.

- Alain Barbetorte, Duc de Bretagne, parue en format poche chez Yorann Embanner (année ?) (voir le site)

- Le siècle des Vikings en Bretagne par Jean-Chrisophe Cassard, Paris, Éditions Gisserot, 1996. A noter l'hommage rendu chez Skol Vreizh après le décès de JC Cassard : ( voir l'article ).

- Une épée pour le duc de Bretagne, Colette Geslin, (Keltia Graphic, 2006, 415 pages).

- Les Vikings et les Celtes Jean Renaud, éditions Ouest-France, Rennes, 1992.

Notes:

(0) Cet article doit tout au travail de recherches de Maryvonne Cadiou, passionnée de littérature et d'Histoire.

(1) Le sculpteur Amédée Ménard n'a vraiment pas de chances ; trois de ses oeuvres, avaient déjà été détruites. Elles étaient visibles dans la halle centrale de la gare centrale de Nantes, alors dénommée la gare d'Orléans, dont le frontispice était surmonté de ces trois sculptures.

Les Bretons luis doivent aussi le fronton de Notre Dame-du-Bon Port, la statue de Sainte-Anne, au sommet de la butte Sainte-Anne en haut de l'escalier descendant vers le quai Marquis-d'Aiguillon ainsi que La Loi et La Force devant l'ancien palais de Justice.

(2) Raffig Tulloù était un des membres des Seiz Breur. Il a fondé Koun Breizh en 1954.

(3) âmes sensibles : s'abstenir de lire plus loin

Est-ce un signe ? le Préfet Paul Camous est celui qui a installé le premier Conseil régional de PdL, le 5 janvier 1974 (voir le site) du Conseil régional, une fois ne sera pas coutume sous ma plume. Dans ce lien, vous entendrez la voie mélodieuse de ce Préfet qui n'avait comme mot à la bouche que « PdL », « Région PdL ». A ce titre , il fut le co-instigateur d'une profonde propagande anti-bretonne : (voir le site)

Didier Lefebvre

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2139 lectures.
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.
Vos 28 commentaires
SPERED DIEUB
2015-04-06 16:42:38
Il y a aussi le livre de Jean Renaud les vikings et les celtes ,quelque part celui ci réhabilite les normands parfois à juste titre
J'ai cru comprendre que les nordiques avaient voulus créer un état breton à leur manière ,parfois de part des alliance avec certains de nos dirigeants compatriotes
Un autre aspect de cette période c'est le conflit entre le christianisme et le paganisme nordique ,dont l'origine se trouve dans le massacre des saxons à Verden perpétré par les francs de Charlemagne ,ce qui provoqua une onde de choc dans l'Europe du nord ,alors auparavant ces populations avaient déjà intégré Jésus Christ dans leurs divinités ,ce crime aurait eu des conséquences dramatiques ,d'une part car à l'époque les vikings détruisaient les symboles chrétiens sans forcément piller ,ce qui est lourd de sens ,et beaucoup plus proche de notre époque ,ce fait historique a été une des bases du néo paganisme auquel s'est référé les instigateurs de l'idéologie nazie ,de part la société de Thule
(voir le site)
(0) 
Didier LEFEBVRE
2015-04-06 17:31:31
@ Spered Dieub : référence rajoutée !
Merci à vous.
(0) 
Dominig Bognet
2015-04-06 19:18:15
Oui je me rapelle de cet article qui a précédé mon achat d un ouvrage excellent sur Barbetote
(0) 
Brocèlbreizh
2015-04-06 20:06:41
Très belle histoire que celle du petit fils du dernier roi de Bretagne,Alain le grand.Ces biens appartiennent à la BZH.Le reliquaire,comme cette statue du 1er duc de Bretagne devraient être une des bases de notre rayonnement culturel dans le monde.Nous avons tout un business à promouvoir autour de cette culture (certains chinois en sont friands d'ailleurs).Cela participerait au développement notre tourisme et à une meilleure connaissance du chateau principal de Bretagne à Nantes.Ah oui c'est vrai ,j'avais oublié le chateau de Bretagne n'est plus en Bretagne "grâce" à la cohérence et à l'intelligence économique des jacobins conservateurs.Mais pourquoi?Pour que les touristes chinois débarquent à Paris.De là,ils prennent l'avion et dépensent leur argent..en Angleterre!
(0) 
Peri Loussouarn
2015-04-06 21:06:21
Rendez-nous la statue de Barbetorte…
ainsi que Nantes ...
et le pays Nantais qui va avec ...
et puis tient, tant que nous y sommes,
notre indépendance
volée par LE FAUX TRAITE D' » UNION »
Comme démontré par l'excellent Louis Melennec….
(0) 
jorj tg
2015-04-06 21:44:55
Celles qui se trouvaient devant le Parlement de Bretagne ont aussi disparu, passé au pilon il me semble.
(0) 
Josiane Rastapopoulos
2015-04-07 01:37:42
Il ne faut pas hésiter à faire "le siège" (téléphonique) du conseil général de L.A. qui gère le musée Dobrée pour obtenir des assurances quant à sa réexposition dans le cadre du futur réaménagement de ce bâtiment. Petit 'hic', mais de taille, c'est monsieur Grosvalet qui préside aux destinées du vénérable établissement...
(0) 
M.Prigent
2015-04-07 04:45:05
Ainsi donc, "Notre" grande Nation des Lumières et des Droits de l'Homme participerait elle aussi, à la destruction du patrimoine historique et culturel des peuples de France comme les Talibans en Afghanistan ou les Djihadistes en Syrie ?
Il est vrai que fondamentalistes jacobins et intégristes religieux, c'est un peu de la même famille.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-04-07 11:33:59
M.PRIGENT. Mais tout est vrai .
Il y a une culture supreme : La Culture FRRRRRRRRRRRRANCAISE.
Le reste est Bullshit et doit disparaitre , car sans interet .
Ceux qui ne l'ont pas compris sont tetus ......... des Bretons , des ploucs certainement .
(0) 
Lucien Le Mahre
2015-04-07 12:14:35
La mise en parallèle faite par M. Prigent des exactions des uns et des autres est saisissante. Et pourtant nous concernant : les faits sont là ! Et c'est du reste très exactement ainsi que je ressens les choses de mon côté.
La seule précision à apporter pour être honnête jusqu'au bout, c'est que si l'Etat dont nous parlons voit ici révélée sa face obscurantiste, il est heureusement capable de positif par ailleurs, ce qui n'est pas le cas des barbares évoqués.
Et c'est au fond cette contradiction qui frappe, tant cette guenille soudain pendante sous "l'Habit de Lumière"a de quoi perturber.
Pourtant les chefs d'accusation en réserve ne sont pas de l'ordre de la bavure ni de la gaffe ! Récapitulons-les rapidement pour la Loire Atlantique. Ils paraissent parfaitement prémédités.
Trucage historique. Nettoyage mémoriel. Destruction de preuves. Rectifications topographiques. Substitution d'identité. Dépersonnalisation. Révisionnisme.
C'est du joli !
Regardez bien : on est encore en plein délire colonial et la plupart de nos élus trouvent que c'est très bien ainsi. Il suffit de basculer de gauche à droite ou de droite à gauche selon son camp sans toucher à l'hérésie démocratique et plaf ! le tour serait joué ?
C'est que le combat des Bretons pour la reconnaissance de leur Droits Universels atteint au coeur l'image avantageuse mais finissante de la "Patrie des Droits de l'Homme" qui persiste à préférer la ruse au droit quand cela l'arrange plutôt que de bousculer le millefeuille où on a ses habitudes.
Que c'est dur, pour la 5ème Jacobine autant que pour les 4 précédentes, de consentir à se mettre enfin en mode démocratique...
(0) 
An Floc'h
2015-04-08 01:19:47
Ce qui nous amène aussi au pathétique de la politique culturelle nantaise dans son ensemble (et la gestion calamiteuse du musée Dobrée en particulier).
Combien de Nantais savent qui est Alain Barbetorte ?
La culture, à Nantes, est symbolisé par un parc d'attraction. Ou des oeuvres d'art contemporain de seconde zone, alors que la bulle est au bord de l'explosion.
Orwell, au secours !
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-04-08 01:43:04
Les temps modernes .... il y a egalement une chose ou les intellectuels francais sont tres forts : LA DESINFORMATION .
C'est une experience que j'ai eue ( il y a 1 an ) avec une tres grande Societe Francaise,que je connaissais bien . J'en etais attere .
C'etait un Executif et je lui ai ecrit ... si par malheur nous avons la chance de nous rencontrer de nouveau , ignorez moi , comme je vous ignorerai . Je n'aime pas les gens malhonnetes ...... Aucune reponse .
(0) 
Lucien Le Mahre
2015-04-08 10:05:59
@Didier Lefebvre
Pris par mon sujet, j'ai omis de souligner la qualité de cet excellent article, avec ses pistes de lecture et ses vidéos d'époque.
On y a probablement tous appris ou réappris quelque chose.
En fait, ce qui manque à Nantes et à la LA, c'est que sur ces bases factuelles soit conçu un ouvrage de référence personnel ou collectif ( Maryvonne Cadiou ?) qui pourrait s'intituler par exemple :
"LE LIVRE NOIR DE LA LOIRE ATLANTIQUE"
Car ce qui s'y passe est inadmissible dans un Etat de Droit et mérite donc qu'on le fasse savoir à Nantes, en LA, en B4, en France et ailleurs...
Cordialement
(0) 
Ar Vran
2015-04-08 17:19:24
@Didier Lefebvre
Pour compléter la remarque de Lucien Le Mahre et en attendant la publication d'un ouvrage de référence, ne pourrait-on pas créer sur ABP une rubrique 'la Ligériose ou la maladie de la Loire-Atlantique" où on pourrait aisément avoir l'inventaire de tous les articles sur la débretonnisation de la Loire-Atlantique et les publications stupides des PDL
a galon
(0) 
Didier Lefebvre
2015-04-08 17:30:53
@Ar Vran
Vaste et passionnant sujet.
Nous prenons note.
(0) 
Ker itron al lann
2015-04-08 22:25:12
Qui se soucie de la tombe de Constance de Bretagne, Duchesse de Bretagne, fille de Conan IV, mère d'Arthur I Plantagenêt, Duc de Bretagne et héritier du Royaume d'Angleterre, à l'Abbaye de Villeneuve maintenant hotel-restaurant….. aux Sorinières?
(0) 
CDH
2015-04-08 22:25:29
Ces exemples de débretonnisation pourraient être utilisés en soutien d'un recours devant le Comité des Droits de l'Homme de l'ONU ( (voir le site) si un tel recours était relancé. Mais il faudrait au préalable savoir pourquoi la tentative de 2004 n'a pas abouti. L'ABP pourrait peut-être obtenir cette information?
(0) 
Ker itron al lann
2015-04-08 22:59:55
Du parking à la Cathédrale:
Il y a trois ans, les restes de Richard III Plantagenêt, furent découverts sous un parking (!!!) à Leiscester. Sa dépouille a été transférée dernièrement très solenellement dans la cathédrale de Leicester, en présence des membres de la famille royale et des plus hauts dignitaires religieux.
On se prend à rêver à Nantes de découvrir la sépulture d'Alan Barvek place Dumoustier, sous le parking (!!!). La cathédrale est à deux pas….
A noter pour tous les bretons de coeur et d'âmes, la plaque commémorative du millénaire de la victoire d'Alain Barbe-torte contre les viking à Nantes en 937, en un lieu fort passant mais plutôt en hauteur pour être trop ignorée.
"Ici, Alain Barbetorte défit les Normands et délivra la Bretagne" et "« Alan Barvek da dad ar vro breiz ha naoned adsavet » y sont inscrits.
Il convient parfois de lever la tête… et de rêver en baissant les yeux.
A galon
KIAL
(0) 
M.Prigent
2015-04-09 04:59:01
@ Lucien Le Mahre, CDH...
Un "Livre noir de la Loire Atlantique" a bien été produit il y a quelques années par Bretagne Réunie sous l'appellation "Discrimination et assimilation forcée en LA", j'ai modestement participé à sa rédaction.
Ce titre en première page sur fond bleu du drapeau européen présente un gros dossier d'une quarantaine de pages (avec ses annexes) où sont énumérées toutes sortes d'atteintes menées par les autorités et responsables politiques à l'identité bretonne du 44, sous l'impulsion zélée des PdL à grand coups de communication et de subventions.
Bizarrement, je n'en ai pas trouvé traces sur le site de Bretagne Réunie.
Et pourtant, si je ne m'abuse, il a été présenté par les juristes de BR tant à l'ONU qu'aux autorités européennes, voire même à la cour européenne des D de l'H.
Tout celà en pure perte, comme d'autres tentatives précédentes, car la réponse de ces instances est toujours la même, tant pour les insultes de l'"humoriste" Berroyer que pour la signature de la Charte des langues:
"Nous ne pouvons intervenir sur ces dossiers car la Constitution française ne reconnait pas l'existence de "minorités nationales" sur son territoire."
En clair, il n'est pas possible de légiférer sur quelque chose qui "n'existe pas".
C'est pas très courageux, mais de toute façon, condamnation ou pas, la France répondrait comme d'habitude avec un "doigt d'honneur".
(0) 
CDH
2015-04-09 10:21:34
@M.Prigent
Avez-vous le courrier de réponse du Comité des Droits de l'Homme concernant le recours de 2004? Je serais intéressé de voir les motifs invoqués par le Comité, sachant qu'il avait déjà examiné plusieurs recours liés à l'identité bretonne et qu'il avait décidé, dans une affaire concernant la Polynésie française, d'interpréter de façon large la notion de droit à la vie privée pour contourner le refus de la France de reconnaître l'existence de minorités.
(0) 
Patrick Le Guern
2015-04-09 10:36:26
""""«Nous ne pouvons intervenir sur ces dossiers car la Constitution française ne reconnait pas l'existence de minorités nationales« sur son territoire.»
En clair, il n'est pas possible de légiférer sur quelque chose qui «n'existe pas»."
""""
Pour ma part les Bretons ne doivent pas se considérer comme "
minorité nationale", mais plutôt comme "peuple sans état" issu d'une des plus anciennes Nations du continent européen. La Nation bretonne est pour moi une réalité et la reconnaissance de la "citoyenneté européene de nationalité bretonne" par la CEDH me conforte dans cela. En ce sens, seule la remise en fonction du parlement breton, me parait la voie à suivre pour atteindre l'autonomie où l'indépendance.
N'oublions pas que le 13 février 1790, le comte de Bothérel a adressé ses protestations au Roi :
René-Jean DE BOTHEREL Du Plessix, Procureur Général Syndic des États de BRETAGNE.
le 13 février 1790
« Protestations adressées au Roi, au public, à l'EUROPE entière par monsieur DE BOTHEREL, procureur général syndic des Etats de Bretagne, Chargé par ceux-ci de conserver la Constitution et les Droits et Privilèges du Duché et Pays de Bretagne, Province étrangère alliée à la Couronne de France. »
… PROTESTATIONS ADRESSEES AU ROI ET AU PUBLIC …(publiées à Nantes 1791)
« En un mot nous protestons contre tous actes et décrets qui pourraient être préjudiciables ou attentatoires aux droits, franchises et libertés de la Bretagne, et nous déclarons formellement nous y opposer. »
Au Plessix-Botherel , le 13 Février 1790…
René-Jean DE BOTHEREL DU PLESSIX .(Procureur Général, syndic des Etats de Bretagne)
« Nous adressons cette protestation au Roi, gardien de nos libertés, qu'il a lui même juré de maintenir ; et n'existant plus en Bretagne de tribunal légal, nous la confions au public, à l'Europe entière, et prions les bons citoyens qui l'auront reçue de la conserver et promulguer. »
(0) 
Lucien Le Mahre
2015-04-09 11:40:34
@M. Prigent
Content d'apprendre qu'un tel ouvrage a déjà été fait.
Je m'étonnais aussi que, dans un département aussi peuplé, il ne se soit pas trouvé une ou plusieurs plume(s) pour dénoncer le scandale démocratique en cours depuis plusieurs générations.
Un scandale dont beaucoup ont du mal à s'imaginer les aspects concrets, y compris en B4...
En effet, à part l'amputation de Bretagne du 44, breton depuis un millénaire et sa généreuse attribution à la région voisine, les détails insultants et grossiers de la débretonnisation et de l'assimilation forcée ne sont pas connus.
C'est pourquoi des articles comme celui-ci, donnant à voir des exemples précis, difficiles à imaginer ailleurs, sont particulièrement utiles.
Ainsi bien entendu que l'ouvrage auquel vous avez participé, mais qui apparemment n'a pas fait la carrière qu'il méritait. Question à revoir peut-être. Ne serait-il pas possible de le récupérer, de le reprendre si besoin est, puis de le diffuser sur le web sous un titre accrocheur ?
Enfin il serait également à la fois passionnant et instructif qu'un des avocats de BR ayant tenté l'aventure européenne et onusienne veuille bien nous relater son expérience et nous expliquer si, sur le plan juridique, la ratière est véritablement fermée, bouclée, cadenassée à jamais.
Ne serait-ce que pour nous remonter le moral...
(0) 
Tramber a-du
2015-04-09 14:09:07
Merci M.Lefebvre pour cet article, je me réjouis de constater que cette grande figure de l'histoire Bretonne continue de faire réagir.
Il me semble que le plus pertinent est de la mobiliser pour nous soutenir dans notre lutte actuelle:CONTRE LES ELUS JACOBINS EN BRETAGNE!
A son époque BarbeTorte a su chasser les vikings de Bretagne, serons nous, nous, capables aujourd'hui de chasser ce fléau si particulier qui tente d'effacer des mémoires jusqu'aux contours de notre pays?
La toxicité des élus jacobins en Bretagne est peut être du même ordre que celle des vikings: En un peu plus d'un siècle, ils ont réussi à mettre la honte de leur propre langue à deux générations de Bretons, au point que ceux-ci ont fini par être convaincus qu'il valait mieux pour leurs enfants ne plus connaître la langue de leurs ancêtres ! Ils ont réussi aussi à vider la Bretagne de sa population et à transférer l'essentiel de ses forces vives et de son économie à Paris (il a fallu bien du courage à ceux qui se sont accrochés à leur bout de terre). Et maintenant voilà qu'ils s'en prennent jusqu'à la mémoire des contours de notre territoire, arrachement de la Loire-Atlantique depuis 40 ans et plus, et bientôt, dilution fusion dans un grand ouest confus (ne vous faites pas d'illusions, cette histoire-là n'est pas finie). Si nous laissons faire ces videurs de cervelle, nos enfants ne connaîtront même plus les contours de la Bretagne disparue des atlas…
Le plus frappant est qu'avec nos 4% dans les urnes nous avons la possibilité de le faire! Nous pouvons éliminer un à un les élus sortants qui "n'ont pas fait le job pour notre peuple" sur la langue ou la réunification.
Le plus désespérant pour moi est d'avoir l'impression de crier dans le vide en évoquant ce simple levier:VOTER CONTRE.
Nous devons nous servir du passé pour construire le présent et l'avenir... et non pas nous réfugier dans le passé pour fuir le réel et les tâches que le temps présent et notre conscience nous assignent.
(0) 
Per-Lannig Helias
2015-04-10 00:41:10
Une façon de la libérer serait de la multiplier dans divers lieux ou art. Ce prestige de possession écorné, il deviendra alors nécessaire d'afficher l'original "aux gueux" que nous sommes dans l'imaginaire de ces gens.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-04-10 04:44:58
Tramber a- Du.
Votre dernier paragraphe ; C'est ce qu'a dit MAO TSE TUNG, le grand Timonier.
"un peüple construit son avenir , les pieds dans son passé "
(0) 
M.Prigent
2015-04-10 06:19:42
Sur le site de BR, pas facile de retrouver toutes les péripéties et les aboutissants des actions multiples menées principalement par une poignée de militants nantais.
(voir le site)
Croyez bien qu'ils ne négligent pas leurs efforts pour communiquer, y compris en anglais auprès des médias français et étrangers avec des retours comme ceux de l'ONU condamnant l'attitude de la France, ou aussi des plaintes auprès de la Communauté européenne comme celle adressée le 30 juin 2010 qui n'aboutissent pas d'ailleurs car la France s'en fout d'autant plus qu'aucune mesure de coercission n'est prévue.
Il faut savoir que l'action de Bretagne Réunie malgré ses faibles moyens est permanente, presque quasi quotidienne pour des résultats décevants, ce qui m'a conduit au bout de 10 ans d'actions sur le terrain à me retirer du "service actif", sans doute usé par l'âge et plus encore par l'improductivité de nos efforts.
J'ai le souvenir d'une "conférence de presse" annoncée par BR en même temps que la manif (habituelle, parfois très colorée, animée et populeuse) sur le parvis du palais des Congrès de Nantes lors de la "Conférence internationale de la Démocratie et des Droits de l'Homme" qui a lieu tous les 2 ans en juin à Nantes.
Tenue, dans un café, au voisinage de cet évènement 'international", le témoignage de responsables de mouvement bretons n'avait attiré qu'un média quasi confidentiel de la mouvance bretonne.
Il faut savoir que l'omerta est de mise dans nos médias (subventionnés) s'agissant des affaires bretonnes.
Au mieux, peut-on espérer un entrefilet de 5 lignes en bas de page de Ouest France.
En attendant "
le grand soir breton", je ne peux que conseiller de soutenir au moins financièrement, les bénévoles courageux qui oeuvrent dans le collectif de Bretagne Réunie contre l'énorme machine étatique utilisée à broyer les peuples de France.
(0) 
Didier Lefebvre
2015-04-18 12:32:43
à la personne qui m'a écrit directement le 18/04 à 11h44 :
peut-elle me recontacter par le même tuyau, mais en m'écrivant in extenso son adresse mel afin que nous puissions communiquer
a galon
(0) 
Arthur Verlaud
2020-01-05 13:20:09
Bonjour
Pourriez-vous mettre la photo de la statue d'Alain Barbetorte, en fichier, sur Wikipédia
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.