Bretagne Réunie dénonce la ligérisation du département de Loire-Atlantique et appelle à se mobiliser pour une nouvelle manifestation le samedi 1er octobre à Saint-Nazaire.

Le lundi après-midi 20 juin 2005, à l'appel de Bretagne Réunie, 150 personnes se sont retrouvées à l'Hôtel de Région à Nantes. Parmi les manifestants, de nombreux jeunes, étudiants et lycéens. Une délégation de Bretagne Réunie a été reçue par les présidents des groupes de la majorité, Alain Gralepois pour le PS, Yann Helary pour les Verts, et Gilles Bontemps pour le PCF, et le chef de cabinet de Jacques Auxiette. A plus d'un an de mandat, il était particulièrement important de connaître l'avis des élus majoritaires sur la ligérisation, la recomposition des régions, et la consultation populaire.

Bretagne Réunie : « Assumez-vous l'héritage d'Olivier Guichard en voulant poursuivre la politique de ligérisation du département de Loire-Atlantique, en particulier en ciblant les jeunes ? » . Le Festival des Lycées a rassemblé encore cette année 100 lycées. L'objectif affiché de ce festival est de donner un « sentiment d'appartenance régionale » . L'avis des élus est unanime.

Réponse : ils sont des « élus ligériens » et les jeunes en Loire-Atlantique sont aussi pour eux des « ligériens » ' Ils ont défendu avec vigueur leur président, Jacques Auxiette, et ces élus de gauche « assument complètement » l'initiative d'élever des statues à l'honneur d'Olivier Guichard qui fut le président de droite de la région durant 28 ans.

Incroyable mais vrai !

Bretagne Réunie : « Vu les rapprochements, au plan touristique et culturel, du conseil général de Loire-Atlantique et du conseil régional de la Bretagne administrative, quelle est votre position par rapport à la Loire-Atlantique ? »

Réponse : nous sommes les élus du peuple de la région des Pays de la Loire, nous ne sommes pas les élus de Loire-Atlantique, il n'y a donc aucune raison d'avoir une politique spécifique pour la Loire-Atlantique. Il leur semble suffisant de donner des subventions à quelques associations de culture bretonne. Pour eux, soutenir la langue et la culture bretonnes en Loire-Atlantique n'est pas non plus contradictoire au fait d'être « ligérien » .

Comprenne qui pourra !

Bretagne Réunie : « Vu ses incohérences internes, quel est l'avenir de la région Pays de la Loire ? » Et de citer : la fracture des pôles urbains Nantes/Le Mans, le retrait de la Bretagne administrative de Ouest-Atlantique, la contradiction avec le conseil économique et social de la région Pays de la Loire qui se positionne pour une région Ouest.

Réponse : les élus ne sont partisans d'aucun changement et se satisfont du statu-quo. Pour le représentant socialiste : « plus que de l'idéologie, il faut du pragmatisme » . Et pour le représentant des Verts, il ne faut pas que nous restions bloqués sur « notre petite affaire » . Rejetant toutefois une fusion dans un Grand Ouest, les élus défendent l'interrégionalité entre les régions administratives Bretagne et Pays de la Loire, voire à l'échelle des 6 régions de l'Ouest. Sur ce point, la délégation de Bretagne Réunie a fait remarquer que l'idée de coopération interrégionale était indispensable pour des grands projets, mais à condition que les régions soient des régions cohérentes. Bretagne Réunie a défendu une nouvelle fois la recomposition régionale avec la Bretagne et la Normandie réunifiées, Vendée-Charentes-Poitou et le Val de Loire.

Concernant la question de la consultation populaire, on observe un léger dégradé dans les réponses en fonction des groupes politiques. Le représentant communiste est farouchement contre tout changement de limites régionales. Le représentant socialiste, tout en se référant à la motion majoritaire du PS de Loire-Atlantique de décembre 2003 (qui pourtant fait référence explicite à une consultation populaire), pense que ce n'est pas une question d'actualité. Le représentant des Verts exprime pour sa part un « pourquoi pas » bien timide à condition que la consultation se fasse au niveau de la circonscription de la région Pays de la Loire. Autant dire que dans de telles conditions l'avis des citoyens de Loire-Atlantique se retrouverait noyé dans l'ensemble général. Enfin une petite phrase de consolation au final. Le représentant des Verts assure : « nous ne sommes pas sourds et nous avons entendu ce que vous aviez à dire' nous pourrons nous revoir. »

Manifestation le 1er octobre à Saint-Nazaire

Nous pouvions nous attendre à ce que les élus justifient l'existence de leur région mais pas au point de soutenir sans l'ombre d'un doute la manipulation identitaire ligérienne en Loire-Atlantique. Bretagne Réunie appelle à venir dénoncer une nouvelle fois la politique agressive de la région Pays de la Loire les 23 et 24 septembre prochains à la Cité des Congrès à Nantes lors du Forum des assises régionales qui prévoit pour la région des Pays de la Loire un « schéma stratégique régional pour la période 2005/2015 » . Bretagne Réunie appelle à venir nombreux à la manifestation pour la réunification administrative de la Bretagne qui sera organisée le samedi 1er octobre 2005 à Saint-Nazaire.

Emile Granville, président de Bretagne Réunie. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Bretagne Réunie ' Comité pour l'Unité Administrative de la Bretagne - BP 49032, 44090 NANTES-Cédex 1. Tél. 06.32.01.86.07.www.cuab.org.

mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.
Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.