Rémy Salvat - Euthanasie et libre-arbitre

Rémy Salvat, un jeune homme, lourdement handicapé, s'est suicidé dimanche à Valmondois (Val-d'Oise) après avoir reçu une réponse négative de Nicolas Sarkozy à un courrier où il demandait une législation sur le "suicide assisté", un drame qui pose à nouveau la question de l'euthanasie.

Rémy Salvat, un Français de plus accroché au tableau de chasse de la République (Liberté, égalité et fraternité !) des malades incurables au bout du rouleau, victime d'une Non loi Euthanasie.

Les politiques se concoctent un mauvais karma selon la loi de cause à effet ! Ces purs matérialistes inféodés par tradition et intérêt à "Notre Sainte Mère l'Église" ont du pain sur la planche concernant leur évolution spirituelle.

Je préfère être à ma place qu'à la leur : j'ai l'expérience, la vision, l'intuition, la connaissance, la conscience, la compassion et l'authenticité.

Sarkozy otage du vote catholique !!! Une vérité vraie ! (voir le site)

Maintenant qu'il est sur son trône, le président Sarkozy n'est pas libre de ses mouvements puisque Madame Christine Boutin, ultra-catholique proche du Vatican et de l'Opus Dei (comme Raymond Barre) dit elle-même dans Le Parisien (7.6.08) :

"L'UMP seule ne peut pas gagner : elle est obligée d'intégrer l'humanisme démocrate-chrétien que nous incarnons, dans la lignée de Maurice Schumann et Raymond Barre. Comme il va falloir qu'elle accepte l'expression libérale en tant que telle. Si l'UMP reste l'expression unique de l'ancien RPR, elle fera 15-17 % aux élections européennes et régionales. Le président le sait parfaitement bien."

Nicolas Sarkozy, confortablement installé dans les ors de la République, n'est pas prioritairement occupé à compatir sincèrement pour la France souffrante, malade, vieillissante, incurable, en fin de vie.

Nicolas Sarkozy et le député Jean Leonetti se moquent royalement de la demande d'un nombre grandissant de français qui réclament la Loi de Liberté Euthanasie ! Il y a trop de luttes intestines partout, chacun tire la couverture à soi. Où va-t-on ?

Entre les ultra-catholiques, l'Opus Dei (aux surnoms évocateurs : la pieuvre catholique, Sainte Mafia), les capitalistes, les arrivistes, les élus carriéristes, les opportunistes, les intégristes, les monarchistes, les bonapartistes, les parisianistes, les socialistes, les communistes, les spiritualistes, etc... etc... etc... On ne réussira jamais à mettre tout le monde d'accord ! Chacun ses idées ! ! !

Il faudra donc impérativement, tôt ou tard, qu'on le veuille ou non, faire preuve de tolérance et de modernité, respecter les différences, respecter la >b>liberté de culture et de conscience de chaque Français. Il faudra bien la voter un jour cette loi de liberté "euthanasie" ! (voir le site)

La démocratie ? Grattez un peu le vernis et voyez ce qu'il y a dessous ! Un voeu pieux ! Une utopie ! Ce qui mène le monde c'est l'argent et la loi du prédateur !

En tout cas, je n'irai plus jamais aux urnes, puisque les élus "n'en font ensuite qu'à leur tête" ! Je n'irai plus jamais voter, ça ne sert strictement à rien : des palabres, des mensonges électoralistes, on n'écoute pas la "base", on se fout de la gueule du peuple ! Je fais grève, la grève du vote !

Silviane Le Menn
Quimper 29000
(voir le site)

.
Cet article a fait l'objet de 1629 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Abadennou.fr

Site officiel de la poétesse Silviane Le Menn : de la poétique à la politique ! Bienvenue au pays de la créativité, au cœur des mots et de la poésie, de la spiritualité, de la musique, de la peinture, de la photographie, de la vidéo, au royaume de l'imaginaire et du virtuel... mais aussi des sujets d'actualité et de société comme la politique, le terrorisme, les crimes sexuels, le voile intégral, l'Afrique, Haïti, la Martinique la Réunion... Témoignages et dossiers : euthanasie, stilnox (Zolpidem), benzodiazépines, apnée du sommeil, lipome, apostasie, environnement, arnaque, etc...

Vos commentaires :

Jean-Yves LE MENN
Mardi 31 août 2010

Bonjour silviane Je suis de tout coeur avec votre démarche et desirerais vous apporter mon soutien dans cette lutte face a des "naifs" qui ne voient que profit !! J'ai eu l'occasion de vivre l'agonie d'une jeune voisine soutenue au saint non de la chrétienneté pendant presque 8 jours Beaucoup de voisins étaient révoltés ainsi que les infirmières qui venaient quotidiennement Dirais je meme mieux c'est grace aux infirmières que nous eu connaissance cet impensable conception Soit disant que cette dame (43 ans )atteinte d'un cancer des os depuis plus de 5 ans avait souhaité ce depart devant dieu !!!! Cette personne agonisante était dans la salle a manger du domicile a la vue de tous passants jour et nuit et nous avions des voisins (culs bénis comme je les appelle qui venaient prier ) Quelle société nous avons quelle belle régression Enfin je preche une convertie comme l'on dit et je renouvelle mon soutien envers votre formidable action N'hésitez pas a me transmettre vos avancées en ce domaine tout en étant loin de vous nous pourrons certainement faire grossir les partisans de cette lutte Courage au nom de ces "martyrs " d'une société judéo chretienne profiteuse

jacqueline salenson
Mardi 31 août 2010

eh oui, un bon "coup de gueule"! çà fait du bien! par contre, comme le seul moyen de nous faire entendre est le vote, je persisterai à l'utiliser, tant que le vote blanc ne sera pas distingué de l'abstention, quitte à changer mon fusil d'épaule, je voterai pour le ou la député qui fera passer la loi que nous voulons: humanité, compassion à la souffrance, pas de moralisation qui impose son point de vue aux autres, alors que: franchement, qui çà dérange? quand un vieux, un handicapé grave ou un malade grave, sans espoir de guérison meure? sa famille qui pouvait avoir de l'affection pour lui, j'espère, mais sûrement pas la société, lorsq'une personne comme celles-là se suicident sans médiatisation, corde ou fusil, on pense vite à autre chose, et on garde bonne conscience... on ne devrait pas! c'est une honte! on pousse les gens à des suicides violents quand ils pourraient être accompagnés vers la mort qui vient, quand on pourrait leur éviter ce cortège de souffrances, éviter aussi à leurs proches ces spectacles horribles après un suicide violent...et un deuil plus difficile il faut prévenir le suicide violent, et pour cela accepter d'accompagner vers la mort ceux qui n'en peuvent plus de souffrir... il faut être "humain", aimant, tolérant, chacun a ses idées, différentes de celles des autres, respectons les volontés de ceux qui approchent de la mort (à peu près 6 mois avant), que ce soit de vivre le plus possible ou de mettre un terme à leur vie le plus rapidement possible, chacun devrait être libre de choisir

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 3 ?

Publicités et partenariat