Rejoignez Bretagne Réunie, dans la course Ar Redadeg... entre Herbignac et Férel le mardi 11 mai 2010 vers 16 h
Appel de Bretagne Réunie

Publié le 9/05/10 8:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bretagne Réunie, association oeuvrant pour que la Loire-Atlantique puisse retrouver la région administrative Bretagne, apporte son soutien à la Redadeg, course à pied pour la langue bretonne, qui sillonnera la Bretagne du 10 au 15 mai, de Rennes à Pontivy via Redon, Nantes, Pornic, La Loire (en bateau), Saint Nazaire, Guérande, Herbignac.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La course est ouverte à tous, gratuite, festive et populaire, et sans compétition. La course ayant pour but de soutenir la langue bretonne, chaque km peut-être acheté par des particuliers, entreprises ou associations, l'acheteur désigne un porteur du témoin.

Bretagne Réunie a acheté un km, entre Herbignac et Férel (km numéro 267 de la course, un panneau est accroché en bord de route, en face chaque km du parcours), qui sera couru vers mardi 11 mai vers 16 h 10, le témoin de la course en relais sera porté alors par Paul Loret et des adhérents de Bretagne Réunie.

Venez rejoindre nos coureurs dans le peloton ! (voir le site) voir sur la carte en ligne Si vous n'êtes pas disponible à ce moment là, nous vous encourageons à courir sur les autres secteurs du parcours en Loire -Atlantique, un ou plusieurs km, en rejoignant le convoi.

Bretagne Réunie, en achetant un km pour la course ar Redadeg, souhaite apporter son soutien à un événement sportif et populaire, qui relie les territoires bretons entre eux, au delà du découpage administratif régional incohérent. Nous témoignons en faveur de la diversité linguistique en Bretagne : brittophone, francophone et gallèse. La langue bretonne est un élément fort de l'identité bretonne, un vecteur d'image et de dynamisme pour l'ensemble de la Bretagne, que la majorité des Bretons, d'où qu'ils soient, souhaitent pérenniser.

La langue bretonne est une réalité en Loire-Atlantique, même modeste mais certaine, tant en terme de patrimoine jusqu'à ses noms de lieux, qu'en terme de dynamique actuelle (classes bilingues Diwan, publique et catholique, option en collèges et lycées, cours du soir pour adultes, municipalités signataires de la charte "Ya d'ar brezhoneg", soutien du Conseil Général 44,...). Il reste des km à acheter sur la Loire-Atlantique, si vous le souhaitez et le pouvez, via votre famille, association ou entreprise, soutenez la Redadeg en réservant un km !

Quelques indications horaires (arriver 15 à 30 mn avant est recommandé, voir le site ar-redadeg.org ): Saint Nicolas de Redon (km 86, lundi vers 20 h), Fay de Bretagne (lundi 23 h 20, km 116), entrée de Nantes (mardi matin vers 3 h, km 148), Rouans (mardi 6 h 30, km 180), Pornic (8 h 30, km 200), Saint Nazaire (11 h 50, km 228), Guérande (14 h 10, km 249).

Vous pouvez proposer votre aide pour la course Redadeg sur le 44 à : Christian Guidoux 06 11 37 32 00 christian.guidoux [at] nantes.inserm.fr
(voir le site)
06 08 64 99 72
postel : darempred [at] ar-redadeg.org
ou page facebook

Le Bureau de Bretagne Réunie, le 5 mai 2010

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1054 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.