Régionales 2015 : Pour la liste PS du Finistère, Le Drian ajoute des pots de fleurs

-- Politique --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 20/10/15 11:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Sur la liste PS du Finistère, présentée lundi à Gourlizon (ABP n'avait pas été invitée alors que le siège n'est qu'à 12 km, à Pouldreuzic), on découvre des ministres comme Marylise Lebranchu et des députés comme Jean-Jacques Urvoas ou encore Richard Ferrand qui cumule la fonction de député et de conseiller régional sortant ou encore le député Paul Molac qui figurera (figurer est le mot juste !) sur la liste du Morbihan. À part pour Richard Ferrand, ces élus ne sont pas en position éligible. On ne peut que conclure qu'ils sont sur la liste que pour faire beau, pour la reconnaissance du public. Ce sont des hameçons en quelque sorte, surtout pour les indécis ou peu motivés qui se diront «ah oui, je la ou le connais !». Ce sont des candidats fantoches, des candidats pots de fleurs. Les Bretons seront-ils dupes ?

Alors qu'un nombre signifiant de socialistes bretons ont rejoint la liste Oui La Bretagne de Christian Troadec, on découvre que des ex-UDB ont rejoint le PS. Mona Bras est en position éligible, en numéro 12 sur la liste Finistère. Les mauvaises langues diront qu'elle veut juste conserver son siège de Conseillère régionale ou qu'elle montre son vrai visage, faire gagner la gauche avant tout... Mais il y a un côté positif, voire stratégiquement raisonnable, si Le Drian gagne (ce qui est pas du tout certain malgré des sondages parus aujourd'hui qui le donne gagnant), on aura deux ou trois régionalistes dans la majorité. On peut dire la même chose avec Caroline Ollivro ou Jean-Jacques Page sur la liste Le Fur (Les Républicains). Quels que soient les résultats des régionales en région Bretagne, on aura au minimum deux ou trois régionalistes dans la majorité. Comme le dit Ronan Le Flécher, un observateur averti de la politique en Bretagne : «au Conseil régional, si on est dans l'opposition, on ne peut pas faire grand chose».

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1664 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Léon-Paul Creton
Mardi 20 octobre 2015

Philippe, personnellement j'aurais écrit: "Potes de fleurs!"

Paul Kerguelen
Mardi 20 octobre 2015

En attendant, la communication d'état est en marche avec plein d'article sur lui (nouvel obs, le point, etc) faisant son hagiographie et nous donnant des sondages comme quoi il serait déjà réélu!

Si seulement les partis régionalistes, autonomistes ou indépendantistes avaient droit ne serait-ce au quart!

Yann Menez Are
Mardi 20 octobre 2015

Une grosse poignée d'apparatchiks, quelques carriéristes, un ou deux régionalistes : tout cela devrait donner une majorité à la Région?

J'espère que les Bretons seront perspicaces...

Peri Loussouarn
Mardi 20 octobre 2015

@ Tugdual Radiguet :

votre remarque est pertinente surtout lorsque l'on sait que - dans cette société téléphage - les résultats aux élections sont strictement proportionnels

aux couvertures médiatiques....

Bernard Uguen
Mardi 20 octobre 2015

Vous avez raison , pour les pots de fleurs, mais on peut aussi remarquer que pour les socialistes, la politique est un métier; les 8 premiers de la liste sont soit Maire, député ou conseiller régional sortant (voire cumulés), soit assistant parlementaire ou cadre de la fonction publique. la rénovation démocratique est en marche ..

Caroline Le Douarin
Mercredi 21 octobre 2015

Je sors un peu du sujet : pour une fois les Bretons de Loire-Atlantique, et ceux du reste de la région PDL, n'auront pas de cas de conscience... Les Bienheureux !

Ils n'auront qu'une liste, celle du Nazairien Gilles Denigot : (voir le site)

LHERITIER Jakez
Mercredi 21 octobre 2015

APRES LES ELECTIONS "REGIONALES"

Constituer un groupe des élus "régionalistes " -Bretons en B4 et 44 etc...et se coordonner avec les élus "régionalistes" corses,Basques,Alsaciens,Occitans

Sur la Loire Atlantique :

des candidats s'étant engagés pour la réunification en Loire Atlantique se retrouvent sur des listes de Droite derrière un Mr Retailleau absolument

souverainiste(ex de Viliers) jacobin,républicain intégriste pro PDL.

Exemple: Mme Gallerneau (Modem)de Pornichet(position éligible,et Mr Le Merrer (UDI) de St Nazer (position non éligible).

Pourquoi n'ont ils pas rejoint la liste d'entente Bretonne?Peut être que la réunification bretonne n'est pas leur priorité?Expliquez nous?

Quant aux cumuls:les candidats DE "GAUCHE ,DU CENTRE, DE DROITE" élus devraient démissionner de leurs mandats

avant l'élection.On verrait alors les "courageuses et les courageux"!

Limiter aussi les nombres de mandats,à deux maximum.

De plus: à quand un statut des élus surtout pour ceux qui viennent du secteur PRIVE ?Cela permettrait de faire accéder une génération nouvelle et non pantouflarde -copain comme copain.

gokemper
Jeudi 22 octobre 2015

Allez il faut pas médire le parti socialiste à fait un effort ....On aurait pu voire sur la liste des jardinières comme P Maille avec ses casseroles , B Poignant ...et bien d'autres.je crois que beaucoup de personnes attendent les élections pour pouvoir les punir comme il se doit. La découpe des régions nous reste à travers la gorge et on sait ou son nos capacités de nuisance vis à vis du parti de bobos

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.