Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Refus pour Paskal Laizé
La justice française se flatte particulièrement ces dernières semaines de reconnaître ses torts en s'excusant à juste titre auprès des personnes condamnées à tort. Mais elle ne va pas jusqu'à considérer de "vrais" condamnés comme des êtres humains dont la vie doit être étudiée. Ainsi Paskal Laizé, remis en "liberté" en
y x pour Skoazell Vreizh le 6/02/06 19:57

La justice française se flatte particulièrement ces dernières semaines de reconnaître ses torts en s'excusant à juste titre auprès des personnes condamnées à tort. Mais elle ne va pas jusqu'à considérer de "vrais" condamnés comme des êtres humains dont la vie doit être étudiée. Ainsi Paskal Laizé, remis en "liberté" en décembre 2004 mais interdit de rentrer chez lui en Bretagne est prié de demeurer plusieurs mois, voire plusieurs années, là où il n'a aucun logement, où il ne peut travailler, où il n'a aucun revenu. En l'occurrence la région parisienne. Alors que ce militant breton, s'il était autorisé simplement, comme il l'avait demandé, à rentrer chez lui en Ille-et-Vilaine, serait logé et nourri sans problème et pourrait se soigner en toute tranquilité. Aux yeux de la "Justice Française", son dossier est trop grave - rappelons que Paskal Laizé a été condamné dans le cadre des procès ARB à 8 ans de prison en 2004 et 4 ans (peine confondue) en 2005 pour un petit nombre d'attentats et tentatives exercés fin 99/début 2000 sans violence envers des personnes. Gravement blessé lors d'un accident juste avant son arrestation, il n'a pas reçu les soins nécessaires pendant ses quatre ans et demi de prison, et a vécu des troubles de santé aggravés. Il est le seul condamné de ce type à avoir été interdit de rentrer chez lui une fois obtenue la libération "conditionnelle". Et aucun de ceux qui ont été libérés en "conditionnelle" et qui ont pu rentrer en Bretagne n'ont commis de troubles, ce qui expliquerait cette décision. Skoazell Vreizh ne peut que se considérer comme scandalisée par cette décision à l'encontre de Paskal Laizé et demander à la "Justice Française" de reconsidérer ce dossier avec plus de justice lors de l'examen de l'appel qui aura lieu dans les jours qui viennent.

----------------------------------------- Skoazell Vreizh - Secours breton Comité de soutien aux familles de détenus politiques bretons (voir le site) info [at] skoazell-vreizh.org -----------------------------------------

Cet article a fait l'objet de 1625 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons