Put your name here

Oui la Bretagne !
Oui la Bretagne !

Communiqué de presse
Réforme territoriale : Jean-Yves Le Drian aurait dû menacer de démissionner
Le gouvernement a annoncé aujourd'hui les capitales des nouvelles régions redécoupées et pour beaucoup charcutées... Rappelons que la réforme territoriale été réalisée sur un coin de table à l'Elysée
Communiqué de presse de Oui la Bretagne

Publié le 31/07/15 18:58 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le gouvernement a annoncé aujourd'hui les capitales des nouvelles régions redécoupées et pour beaucoup charcutées... Rappelons que la réforme territoriale a été réalisée sur un coin de table à l'Elysée par quelques hauts fonctionnaires parisiens coupés du terrain et des réalités. Des régions ont été sacrifiées comme l'Alsace et noyées dans un ensemble incohérent et indigeste. La revendication d'une Bretagne réunifiée a été foulée aux pieds malgré les promesses faites par le PS et alors même qu'il disposait de tous les pouvoirs pour agir. C'est un mauvais coup porté à l'économie bretonne qui, avec Nantes, aurait été confortée dans son développement et aurait permis de créer de la richesse et de l'emploi. Avec la Loire-Atlantique, la Bretagne serait la première région maritime d'Europe !

Jean-Yves Le Drian, qui dit "avoir sauvé la Bretagne" d'une absorption dans un grand Ouest, n'a pas mis son poids ni son influence auprès de François Hollande dans la balance. Il aurait dû menacer de démissionner de son ministère parisien pour obtenir la réunification. Au lieu de ça, il a accepté, en bon soldat socialiste, de rentrer dans les rangs et cela, au détriment des intérêts de la Bretagne. Christian Troadec

Maire de Carhaix

Tête de liste Oui la Bretagne (voir le site)

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1485 lectures.
Oui la Bretagne, liste aux élections régionales de décembre 2015, conduite par Christian Troadec
Voir tous les articles de Oui la Bretagne
Vos 15 commentaires
  Kristen Gonedeg
  le Vendredi 31 juillet 2015 21:18
Il faut montrer au parti socialiste et ses alliés qu' il ont fait une grosse erreur Les Bretons doivent réagir à cette forme d impérialisme aux élections régionales en éliminant ce parti parisien et jacobin de la présidence de la région Bretagne Peut importe qui est élu tout sauf ce parti, il faut le punir comme il se doit ... C est une affaire de dignité pour les Bretons !!!
(0) 
  PIERRE CAMARET
  le Samedi 1 août 2015 01:44
Mais JY LEDRIAN n'est ni Francais , ni Breton ( encore moins )IL EST SOCIALISTE point barre .
Je ne considere plus LEDRIAN comme Breton , il est aussi eloigne de la Bretagne , qu'un citoyen du KAZHASTAN l'est .
Nos priorites ( du moins une des miennes ) sont la Bretagne . Lui les siennes sont le Parti Socialiste : curieux , une autre secte ,et quand je les vois tous , j'estime cela dangereux .
Je me repete : des talibans .
(0) 
  Yann Ar Vilin
  le Samedi 1 août 2015 08:19
A Kristen Gonedeg : Quand vous parlez de "ses alliés" vous pensez à qui ? A l'UDB ?
(0) 
  Peri Loussouarn
  le Samedi 1 août 2015 11:57
A voir Hollande être majestueusement accueilli à l'hôtel de ville sur un air royal de Lully, au lendemain de son élection, on pouvait se douter que le régionalisme et la décentralisation ne serait pas une priorité...
Beaucoup ont du se dire : "ça part mal...."
Les derniers ajustements de la réforme, un lundi soir, à l'Elysée, entre la poire et le fromage, un coup de fil à Auxiette, un autre à Ayrault montrent le manque de sérieux et le mépris pour les sans dents de province...
Au fait, le projet du grand Paris se porte-t-il bien lui ?
(pour info :
26 juin 2007 : annonce du lancement du projet du Grand Paris par le Président Nicolas Sarkozy à l'occasion d'un déplacement à Roissy.
Juin 2008 – avril 2009 : consultation internationale de dix équipes d'architectes-urbanistes sur le développement de la métropole parisienne.
16 juillet 2009 : au Havre, le Président Nicolas Sarkozy insiste sur la nécessité pour le Grand Paris de devenir une métropole maritime.
30 octobre 2009 : création de l'Atelier International du Grand Paris.
20 mai 2010 : adoption de la loi sur le Grand Paris par le Parlement.
3 juin 2010 : création de la Société du Grand Paris.
26 janvier 2011 : fusion des projets d'Arc Express (Région) et du Grand Paris (Etat) pour donner naissance au futur Grand Paris Express.
Mai-juin 2012 : changement de majorité présidentielle et parlementaire en France.
6 mars 2013 : confirmation de la réalisation du projet du Grand Paris par le nouveau gouvernement.)
Effectivement, Jean-Yves Le Drian a raté le coche...
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Samedi 1 août 2015 17:49
Le Drian démissionner, quel intérêt cela a t'il? Surtout quand ses engagements idéologiques dans son passé et présent politiques, ne devraient pas permettre de penser qu'il ait pu un instant l'envisager.
Et pour un homme politique breton, ou un citoyen averti, poser cette exigence "c'est se moquer du peuple", comme l'on dit populairement! C'est du vide!
Et menacer de démissionner serait de sa part encore plus risible. Ce genre de menace à ce niveau de politique relève du théâtre de boulevard et du mépris des citoyens. Donner dans le " retenez moi ou j'fais un malheur" rendrai la chose encore plus grotesque!
Occupez-vous de la Bretagne comme d'autres s'occupent du GrossPariss comme le commentaire de Peri Loussouarn en démontre les étapes créatrices enclenchées depuis belle lurette ! Pendant ce temps les chiffonniers régionaux, petits vassaux ramasse-miettes, le dos courbé se battent stupidement sur des capitales, grenouillent sur des places à gagner ou à perdre, des finances qui se déplaceraient d'une métropolettes à une autre. Ces client là, ils ont accepté et pris part au dépeçage des régions, charcuté des nations anciennes, cassé la gueule à la France …et se disent patriotes.
Dans leurs petits tumulus quant à elles, nos momies politiques bretonnes, incapables de s'unir et de s'organiser, passent toujours à côté de l'essentiel, et préfèrent le plus souvent l'éviter drapés dans des discours et verbiages sans forces et sans conséquences qui puent la naphtaline des vieilles décennies passées.
Il faut refuser le découpage régional, leur dire qu'il ne sera jamais accepté ! Il faut refuser que le Gross Pariss se fasse avec nos impôts, sans contrôle de l'origine des finances. Refuser que son développement programmé se réalise en faisant cavalier seul laissant le désert français se dépatouiller avec ce qui restera …
Il faut faire une campagne pour les régionales contre les partis franco-parisiens et le despotisme de l'état !
Que Le Drian démissionne ??? Lui et ses amis les rendre inexistants, les jeter à la mer…Oui !
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Samedi 1 août 2015 17:50
Le Drian démissionner, quel intérêt cela a t'il? Surtout quand ses engagements idéologiques dans son passé et présent politiques, ne devraient pas permettre de penser qu'il ait pu un instant l'envisager.
Et pour un homme politique breton, ou un citoyen averti, poser cette exigence "c'est se moquer du peuple", comme l'on dit populairement! C'est du vide!
Et menacer de démissionner serait de sa part encore plus risible. Ce genre de menace à ce niveau de politique relève du théâtre de boulevard et du mépris des citoyens. Donner dans le " retenez moi ou j'fais un malheur" rendrai la chose encore plus grotesque!
Occupez-vous de la Bretagne comme d'autres s'occupent du GrossPariss comme le commentaire de Peri Loussouarn en démontre les étapes créatrices enclenchées depuis belle lurette ! Pendant ce temps les chiffonniers régionaux, petits vassaux ramasse-miettes, le dos courbé se battent stupidement sur des capitales, grenouillent sur des places à gagner ou à perdre, des finances qui se déplaceraient d'une métropolettes à une autre. Ces client là, ils ont accepté et pris part au dépeçage des régions, charcuté des nations anciennes, cassé la gueule à la France …et se disent patriotes.
Dans leurs petits tumulus quant à elles, nos momies politiques bretonnes, incapables de s'unir et de s'organiser, passent toujours à côté de l'essentiel, et préfèrent le plus souvent l'éviter drapés dans des discours et verbiages sans forces et sans conséquences qui puent la naphtaline des vieilles décennies passées.
Il faut refuser le découpage régional, leur dire qu'il ne sera jamais accepté ! Il faut refuser que le Gross Pariss se fasse avec nos impôts, sans contrôle de l'origine des finances. Refuser que son développement programmé se réalise en faisant cavalier seul laissant le désert français se dépatouiller avec ce qui restera …
Il faut faire une campagne pour les régionales contre les partis franco-parisiens et le despotisme de l'état !
Que Le Drian démissionne ??? Lui et ses amis les rendre inexistants, les jeter à la mer…Oui !
(0) 
  Louis Le Bars
  le Samedi 1 août 2015 17:58
Jean Yves Le Drian n'a rien raté du tout car je suis persuadé qu'il n'est tout simplement pas favorable à la réunification de la Bretagne. Sauf qu'électoralement, il ne le dira jamais clairement. C'est aussi simple que ça !!
Je m'appuie sur ses multiples déclarations connotées "douche froide" sur ce sujet depuis fort longtemps !! Le Drian n'est pas une colombe de la réunification...et si son intérêt personnel était le Grand-Ouest, il votera Grand-Ouest sans problème.
Un des problèmes des sympathisants de la cause bretonne, est un mélange entre prendre ses rêves pour la réalité et de la naiveté pure et simple, ce qui se conclue souvent par une analyse d'autruche.
Concernant les Régionales, il me semble particulièrement inquiétant de voir le mépris (peut-être inconscient chez lui, là j'ai moins de certitudes) qu'il a pour l'institution régionale...il a placé une ombre pour le remplacer à Rennes façon potiche (il est malin, il a mis un homme, cela passe mieux médiatiquement du coup), quand il va à Paris faire la guerre dans le désert pour vendre des rafales et défendre l'uranium d'Areva. P. Massiot est médiatiquement inexistant depuis 3 ans. Il va laisser la place sans coup férir...on se croirait dans une république bananière soviet façon Kazakhstan...Ledrianev revient, va se présenter à quasi 70 ans, et ne va même pas occuper ses fonctions si il est élu en 2016...cerise sur le gâteau, la Région Bretagne déjà pas renforcée par ce type de gouvernance, l'âge du capitaine (Région Bretagne = Maison de retraite) serait marginalisée en cas de changement plus que probable de majorité à Paris en 2017...
(0) 
  PIERRE CAMARET
  le Dimanche 2 août 2015 02:21
JY LEDRIAN n'est pas pour la Reunification , parce que le Parti Socialiste ne la veut pas .C'est tout .
....... il n'est pas contre ( sic) car il a dit dans 20 ans , dans 40 ans ??? et il n'aura que 110 ans , assez de force pour aller couper le ruban entre la B4 et la LA.
De toutes les facons , nous n'avons rien a attendre des ZoZos qui arrivent par le prochain metro : JUPPE "le jeune" , dit que la Regionalisation , c'est le Moyen Age , LEMAIRE hors de question de revenir sur le decoupage electoral.
Votons BRETON , tout simplement meme si Breton n'est pas exactement ce que nous desirons.... mais en Decembre , voter Breton est un devoir .
(0) 
  Lucien Le Mahre
  le Dimanche 2 août 2015 10:32
Parmi ces interventions toutes pertinentes, je rebondirai sur la mise en garde de LP Creton concernant l'inégalité territoriale que nous subissons à plusieurs titres :
"ll faut refuser le découpage régional, leur dire qu'il ne sera jamais accepté ! il faut refuser que le "Gross Pariss" se fasse avec nos impôts, sans contrôle de l'origine des finances. refuser que son développement programmé se réalise en faisant cavalier seul laissant le désert français se dépatouiller avec ce qui restera !".
La sécu bretonne est bénificiaire ? Elle aidera à combler le trou de celle du Gross Pariss.
Les Bretons payent leurs amendes beaucoup mieux que les autres ? Ils seront récompensés en recevant 99 ¤uros par tête alors que la moyenne française est de 121 ¤ ? Cela permet certes d'aider l'Outremer et la Corse, mais sans oublier bien sûr le Gross Pariss !
La Loire Atlantique ferait remonter d'un tiers la population et la capacité économique de la Bretagne ? Hopala, c'est trop : il faut avantager les PdL et laisser vivoter la Région tronquée dite Bretagne afin de bien assurer sa dépendance au détriment de son développement.
Je réitère mon exemple de l'Euzkadi : cette Région autonome espagnole perçoit elle-même les impôts sur son territoire et en reverse une somme de l'ordre de 10% à l'Etat Central en paiement de ses charges régaliennes et de péréquation avec les régions pauvres.
Je sais, cela parait utopique chez nous car nous sommes encore dans une optique de ce que Morvan Lebesque appelait "d'octroi". Le pouvoir central encaisse l'essentiel et nous "octroie" généreusement la somme qui lui plait, de maître à valet.
On est loin des idéaux démocratiques. C'est un conception humiliante et rétrograde qu'il est urgent de changer !
Et et si nous ne pouvons espérer atteindre la situation basque espagnole avant un moment, qu'au moins nous la prenions comme un objectif démocratique à atteindre pour retrouver nos capacités économiques en même temps que notre dignité bafouée... par des gens que nous élisons encore candidement, en nous méprenant sur leurs engagements véritables et en regrettant à l'occasion une démission qu'ils n'ont jamais envisagée, même en faveur d'une Bretagne qui les a pourtant élus en entretenant leurs juteux cumuls pendant des décennies...
Encore un exemple : Candidature de "la France" aux Jeux Olympiques ou à la prochaine Exposition Universelle ? En fait de France, pas la peine d'envisager un autre point de chute comme dans la plupart des autres pays: il s'agit bien sûr toujours et encore du Gross Pariss que certains, peu perturbés par des scrupules d'équité territoriale, nomment sans complexe la Région Capitale !
(0) 
  Lucien Le Mahre
  le Dimanche 2 août 2015 12:39
Merci à Péri Loussouarn pour son exemple décapant de la façon de gérer une région, ici le Grand Paris et forcément en creux, le train train poussif de la Région dite Bretagne...
(0) 
  Kristen Gonedeg
  le Dimanche 2 août 2015 18:15
"Le Drian démissionner, quel intérêt cela a-t'il?"
Donner de la visibilité !! Jean-Michel BAYLET est allé voir E. Walls. Il a mis la sortie du MRG du gouvernement dans la balance et a obtenu ce qu' il voulait (c'est vrai que Le Drian n'est ni millionnaire ni propriétaire de journaux). Maintenant nous savons à qui nous avons à faire... d'ailleurs il n'y a pas que Le Drian... Ce qui peut les faire changer d'avis : des défaites électorales. A l'instar de Le Drian, les électeurs bretons malheureusement ont une identité composite, d'abord une dimension politique (par intérêt, idéologique ou psycho-affective) puis ensuite seulement : Bretons. Si par bonheur les socialistes perdent la région, et que de surcroît il y aurait une poussée FN, Hollande et ses apparatchik commenceraient à comprendre qu' ils sont complètement à côté de la plaque. Aujourd'hui, je suis d 'accord ; il vaut mieux les ignorer et faire à côté. Sortir des schémas politiques français : gauche droite et extrêmes de tous bords.
@Yann Ar Vilin
Les " alliés", tous ceux qui par ignorance ou intérêt, ont ½uvré pour ce découpage UDB : ce n'est qu'un appendice du PS. Je cherche où est sa rupture avec ce système ; je ne le trouve pas.
(0) 
  Ker itron al lann
  le Dimanche 2 août 2015 18:40
Pour une fois, p'tit louis, vos propos paraissent cohérents. Par contre, il faut revoir votre conclusion. Personne, même à Fouesnant, n'a envie de remettre les couverts avec le gnome à rolex.
Bon, c'est vrai, l'ancien président du conseil général de la Sarthe aurait plus de chance. Après tout, marié à une galloise, il ne peut pas être mauvais. Mais voilà, les braizhoùx, eux, sont pas pour la fusion, ils ont leurs principes. Pas de mariage mixte!
Enfin, quant à Le Drian, que voulez vous attendre d'un vendeur de canons et de poulets? C'est pas avec celui-là que la Bretagne va aller de l'avant. 69 ans, l'âge de la retraite à sonné! Haste buan, er gêr!
Spassiba!
Moi, la menace, c'est tous ces vieux slips garnis qui se complaisent dans une b4 vieillissante! on est très mal partis…
En Bretagne le futur appartient aux femmes, si possible assez jeunes ( Jean Marc ne s'y est pas trompé).
KIAL
(0) 
  Louis Le Bars
  le Dimanche 2 août 2015 20:27
@ ker litron
"Pour une fois, p'tit louis, vos propos paraissent cohérents. Par contre, il faut revoir votre conclusion. Personne, même à Fouesnant, n'a envie de remettre les couverts avec le gnome à rolex."
Certes, merci une nouvelle fois de ne pas travestir mon propos. Il ne vous a pas échappé que l'actuel Président de la République Française ne figure même pas aux 2èmes tours de Présidentielle 2017 quel que soient les adversaires et enquêtes d'opinion actuellement. Je sais bien que certains à Solférino prient pour un 2ème tour Hollande/Le Pen au PS mais tout de même.
Par ailleurs la France n'est pas peuplée de bretons (ni de fouesnantais).
"Bon, c'est vrai, l'ancien président du conseil général de la Sarthe aurait plus de chance. Après tout, marié à une galloise, il ne peut pas être mauvais. Mais voilà, les braizhoùx, eux, sont pas pour la fusion, ils ont leurs principes. Pas de mariage mixte!"
La différence entre une mariage et une fusion, c'est qu'un mariage n'entraine la dilution de personne et qu'un divorce est toujours possible...par ailleurs je préfère le mariage libre et consenti et libre aux mariages forcés façon Solférino.
Une question me taraude : vous a t-il échappé que le candidat des Républicains pourrait être Juppé c'est même le grandissime favori aujourd'hui) ?? Bizarre cette omission !
Le même Juppé qui a indiqué récemment qu'il serait prêt à garder Le Drian à la Défense (lol, ce serait un sacré cadeau pour la Région Bretagne je pense).
Le futur appartient surtout à des gens investis à 100 % pour la Bretagne (la région Pays-de-la-Loire a eu plus de chances jusque là il faut le reconnaitre), l'idéal restant des élus d'expérience mais pas à un page de retraité.
(0) 
  Ker itron al lann
  le Dimanche 2 août 2015 21:52
Bravo Louis pour votre sang froid et la sincérité de votre réponse.
Juppé!??! ce serait tout de même du réchauffé. Enfin bon, quand la visibilité est réduite, on cale le radar sur 6 miles nautiques…
En ce qui concerne votre dernière conclusion, je la trouve plutôt pertinente.
La Bretagne a besoin de rassemblement, de compétences, de projets, de fraternité, et de toutes les bonnes volontés. Mais Il faudrait tout de même que les mentalités bougent. Il faudrait être capables de prendre des risques, de faire preuve de cohérence, d'être respectueux du droit, de la démocratie.
Je crains autrement que l'on fasse du surplace très longtemps en royaume de b4 vieillissante.
Il est temps de tourner une page, celle de la génération des Auxiettes, Le Drian et autres sexa ou septuagénaires qui ont fait amplement leur temps.
Le temps est au renouvellement de la classe politique, également Bretonne. Il est à l'audace, la jeunesse, et la féminité!
Kalon vat!!!
(0) 
  Philippe Guilloux
  le Lundi 3 août 2015 19:14
Et petit PS (dans jeu de mot) de mon post-précédent : il serait intéressant que les partis politiques, les hommes politiques, arrêtent de se donner des bons points les uns les autres. Je pense que les électeurs attendent des propositions plutôt que de perdre du temps et de l'énergie à disserter pour savoir si celui-ci aurait du démissionner, si celui là aurait du apporter son soutien.... Des actes, des propositions, des idées. En tous les cas j'ai pas envie de voter par défaut, mal bien français pour le coup, notamment à la présidentielle. Les gens ont voté contre Sarko, par forcément pour Hollande et on voit le résultat. Ce n'est donc pas contre le PS que je souhaite voter mais pour des propositions.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.