Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Réforme Carte judiciaire : vers la France des points cardinaux
Réforme de la Carte judiciaire : vers la « France des points cardinaux ! » L'annonce de la relance «à marche forcée» de la réforme de la Carte Judiciaire a provoqué en juillet dernier une très grande émotion chez nombre de professionnels du Monde de la Justice.
Gérard Gautier pour Blanc C Exprimé le 5/09/07 16:04

DECOUPAGE REGIONAL

L' Etat français qui devrait être le garant de la démocratie, du respect des citoyens, des libertés individuelles et de la diversité culturelle et linguistique a tourné le dos, depuis longtemps, à ses devoirs. Il a d'autres visées, le plus souvent guidées par la seule recherche du pouvoir et du… contrôle des citoyens ! .(*) (*) Il faut se souvenir qu' en 1789, déjà, les révolutionnaires avaient senti la nécessité de réformer le découpage de la France pour mieux contrôler le territoire ! (livre Géographie Nathan cité plus loin)

Aussi, de temps à autre, il lance, via le relais de ses plus serviles serviteurs, dans différents domaines, des idées de réformes pour confisquer encore un peu plus le dit pouvoir. Celà en évitant de mettre en place les réformes qui redonneraient force et vigueur…à la démocratie !

Il s'agit de sa part d'une véritable "stratégie."

L'Etat qui est, paradoxalement, on peut le dire, le cancer de la démocratie. Il est comme "la bête immonde" qui, tapie, est toujours présente, qui a tout son temps, ronge petit à petit, affaiblit l'organisme attaqué et lorsqu'on la croit endormie, se réveille.

En terme d'aménagement du Territoire, l' Etat et son corps de hauts fonctionnaires zélés, veulent une France des « Points cardinaux » Pour y parvenir la démarche est entreprise depuis long-temps. D'où le refus systématique opposé à la légitime demande des Bretons de voir la Bretagne réunifiée avec le retour en son sein de la Loire-Atlantique, « francisquée » par le décret de Vichy du 30 juin 1941.

DEUX EXEMPLES A MEDITER

Pour démontrer ce qui précède et rappeler aux citoyens qu'ils ont un devoir permanent de vigi-lance, deux exemples nous sont offerts.

EN 2003 La carte ci-dessous est à cet égard éloquente. Elle est extraite d'un livre de géographie à desti-nation d'élèves de classe de Première L (catégorie Littéraire) publié par les éditions Nathan en 2003 et toujours utilisé dans nos lycées (A noter que pour qu'un livre soit utilisé dans les lycées, il doit recevoir l'aval et la validation de son utilisation par l'Education Nationale)

les hyperrégions des Mission interministérielles d'aménagement du territoire.

DECOUPAGE REGIONAL - 2

EN 2004 La carte ci-dessous du « découpage » (d'aucuns parleront de charcutage !) des circons-criptions interrégionales pour les européennes est la démonstration que le mouvement est tou-jours en marche.

Toutes les notions de « démocratie de proximité » de prise en compte du respect des identités régionales ont été, une fois de plus, bafouées !

Cela n'a pas de quoi surprendre lorsque l'on sait que la France l'exige de la part des nouveaux entrants est un des rares Pays de l'Union européenne à ne pas avoir ratifié la Convention européenne des langues régionales et/ou minoritaires ! Cette dernière ne le sera pas avant longtemps. En effet lors de son discours de Caen, le 9 mars 2007, le candidat Sarkozy a déclaré : « qu'il s'opposerait à la charte européenne des langues régionales. "Je ne veux pas que demain un juge européen puisse décider qu'une langue régionale doit être considérée comme langue de la République"

Carte Marc Verney/RFI – 2004)

A quand la prochaine étape et la disparition des noms de : Bretagne, Alsace, Normandie, Provence, Savoie Aquitaine, Catalogne, Pays Basque et autres belles Régions ?

Noms qui pourtant aident au rayonnement de l'image des Régions et participent grande-ment à l'essor économique international… de la France. Ce qui ne semble pas, outre mesure, « interpeller » les élus régionaux qui cumulent cette pourtant lourde responsabilité avec un autre mandat national !

Gérard GAUTIER Blanc C' Est Exprime B.P 330 22003 Saint-Brieuc Téléphone : 02.96.33.50.34 Site : www.blanccestexprime.asso.fr Courriel : blanccestexprime [at] wanadoo.fr

Cet article a fait l'objet de 3555 lectures.
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
Voir tous les articles de Blanc C Exprimé
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons