Redécouvrir le premier film de René Vautier par un documentaire de 2007 projeté à Nantes

-- Cultures --

Communiqué de presse de Cinémathèque de Bretagne
Porte-parole: Gaël Naizet

Publié le 24/01/10 12:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La Cinémathèque de Bretagne propose à Nantes «Le Petit blanc à la caméra rouge».



Afrique 50, le premier film de René Vautier

Tourné en Afrique de l'Ouest en 1949 par un très jeune homme à peine sorti d'une école de cinéma, censuré en France de 1950 à 1990, Afrique 50 est, dans l'histoire du cinéma français, le premier film ouvertement anticolonialiste.

Cette attaque en règle de la politique africaine de la France fut un brûlot, que le gouvernement français tenta d'étouffer par tous les moyens. C'est aussi le premier film de René Vautier qui réalisera en 1971, Avoir vingt ans dans les Aurès, une autre oeuvre emblématique de la représentation de la politique française en Afrique.


Le Petit blanc à la caméra rouge , le documentaire de Richard Hamon

En retraçant les pérégrinations du réalisateur de Afrique 50entre l'Afrique et la France, en re-situant ce film dans le contexte historique et politique des années d'après-guerre, Le Petit blanc à la caméra rouge propose de (re)découvrir ce film en noir et blanc de 17 minutes.

Documentaire de Richard Hamon, 52 mn. 2007.


Une production Vivement Lundi ! en coproduction avec France 3 Ouest et la Cinémathèque de Bretagne.

Avec la participation de Ciné Cinéma, de Planète, du CNC, de la Région Bretagne, de la Procirep, de l'Angoa/Agicoa, de la SCAM et de l'ANCSEC.

Le jeudi 28 janvier 2010 à 18 heures aux Archives Départementales de Loire-Atlantique.

Archives Départementales de Loire-Atlantique
6, rue de Bouillé
44000 Nantes

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1379 lectures.
mailbox imprimer
logo
Créée en 1986, pionnière en France dans son domaine, la Cinémathèque de Bretagne fait figure de cinémathèque d'un nouveau genre : son fonds de films d'amateurs est sans doute le plus important en France. La Cinémathèque a pour mission d'inventorier, de recueillir, de sauvegarder et diffuser le patrimoine cinématographique breton (cinéma amateur, militant ou professionnel), de valoriser le patrimoine de films d'amateurs, en s'attachant à la multitude des images et non à des œuvres cinématographiques d'un auteur ou d'un genre en particulier.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.