Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- En Bref -
Récupération par les Pays de la Loire de l'affaire des 50 otages à Nantes en octobre 1941 !
À coup d'aide financière de 60.000 euros au tournage, en septembre dernier, du téléfilm de Volker Schlöndorff relatant l'assassinat, à Nantes par des résistants, du lieutenant-colonel allemand Karl Hotz, la Région des Pays de la Loire s'approprie en quelque sorte cet événement qui s'est produit en Bretagne
Maryvonne Cadiou pour ABP le 21/03/12 16:22
25244_1.jpg
Le monument aux Cinquante Otages à Nantes.


À coup d'aide financière de 60.000 euros au tournage, en septembre dernier, du téléfilm de Volker Schlöndorff relatant l'opération à Nantes, montée par la résistance contre le lieutenant-colonel allemand Karl Hotz, et qui, suite au décès du colonel, a entraîné en représailles l'exécution dite des 50 Otages (1) à Châteaubriant et à Nantes, la Région des Pays de la Loire, s'approprie en quelque sorte cet événement qui s'est produit en Bretagne (2). Avec aide à la production et accompagnement du Bureau d'accueil des tournages des Pays de la Loire.

Un lecteur et ami d'Agence Bretagne Presse nous précise :

Le réalisateur allemand déclare pourtant, à chaque présentation de la genèse de sa démarche, qu'il a connu les faits quand il était pensionnaire au début des années 1950 dans un lycée de Vannes : (sur France 3 Pays de Loire il avait même dit ici, en parlant de Vannes sous-entendu ici en Bretagne) : "Mes camarades bretons me parlaient d'une chose terrible qui s'était passée près de là à Châteaubriant".

Dans un reportage de l'ORTF du début des années 70, on parle de Châteaubriant en Bretagne pour relater cette histoire.


La Mer à l'aube sera diffusé sur Arte vendredi 23 mars à 20 h 35.


Notes

(1) Il n'y a eu, dans les faits, que 48 otages fusillés le 22 octobre 1941, dont 27 à Châteaubriant, 5 à Paris (parmi les résistants nantais emprisonnés au fort de Romainville) et le reste à Nantes. Cette exécution est suivie par celle de 50 autres otages à Bordeaux : toutes les deux entraînent une émotion immense, suite à laquelle de Gaulle, chef de la Résistance exilé à Londres, décerne le 11 novembre 1941 le titre de Compagnon de la Libération à la ville de Nantes. Voir : Représailles après la mort de Karl Hotz

(2): la région des Pays de la Loire n'ayant été créée et nommée ainsi qu'en 1972...

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1154 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 2 commentaires
Jean-Louis G. Le Mercredi 21 mars 2012 17:16
Les bretons de Nantes payent des impôts à la région PDL comme les autres et il n'y a rien de choquant à ce qu'une partie de ces impôts aident à financer un tournage qui se passe à Nantes.
(0) 

SPERED DIEUB Le Lundi 26 mars 2012 11:11
Hélas qui osera dire la vérité un jour sur cette sinistre affaire manigancée pour que le PCF puisse prendre son virage en 180 degrés le témoignage de l'ex communiste Glustein en est la preuve irréfutable
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons