Réseau BreizhGo : la Bretagne recrute des conducteur·trice·s

-- --

Communiqué de presse de Région Bretagne
Porte-parole:

Publié le 7/01/22 17:39 -- mis à jour le 07/01/22 17:53

Face à la pénurie de conducteur·trice·s accentuée par la pandémie, la Bretagne recrute !

Depuis de longs mois déjà, la Région Bretagne doit faire face à une pénurie de personnels dans les transports scolaires et interurbains de son réseau BreizhGo. Ce phénomène est accentué aujourd’hui par la flambée du variant Omicron qui n’épargne pas les conducteur·trice·s, cas Covid ou cas contact. C’est pourquoi nous lançons une campagne de recrutement pour que les entreprises de transport puissent embaucher les 170 professionnels manquant à l’appel.

Vous êtes titulaire du permis D et vous recherchez un emploi qui, compte tenu des négociations actuelles avec la FNTV (Fédération nationale des transports publics), pourrait voir ses conditions d’embauche et de salaires revalorisées. Envoyez votre candidature à recherche.chauffeurs [at] bretagne.bzh. Vous n’avez pas le permis D mais souhaitez devenir conducteur·trice·s du réseau BreizhGo? Nous finançons votre formation pour y parvenir! Envoyez votre candidature à recherche.chauffeurs [at] bretagne.bzh.

Retrouvez Réseau BreizhGo : la Bretagne recrute des conducteur·trice·s sur le site de la région Bretagne.Ce communiqué est paru sur Région Bretagne région

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
logo
La région administrative Bretagne.
Administration régionale
Site Patton
283 avenue du général Patton, CS 21101,
35711 Rennes cedex 7
Tél. : 02 99 27 10 10 - Fax : 02 99 27 11 11 Service Presse de la Région Bretagne
T. 02 99 27 13 54, F. 02 99 27 13 34,
courriel : presse@region-bretagne.fr
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.