Quand la Bretagne et la Grèce se retrouvent à Expolangues Paris

-- Europe --

Chronique
Par Sylvie Le Moël

Publié le 11/02/13 20:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C'est à l'occasion de la 31 ème édition du salon international des langues, Expolangues, placée sous le patronage d'Androulla Vassiliou, Membre de la Commission européenne, que la Bretagne et la Grèce se sont à nouveau côtoyées, pour évoquer les affinités électives qui unissent ces 2 pays.

Des rencontres fructueuses ont eu lieu sur le stand du Ministère Grec de l'Éducation, où une bénévole de la MJC du Plateau à Saint Brieuc (en l'occurrence Sylvie Le Moël, votre correspondante d'ABP et rédactrice de cet article) s'est rendue pour prêter main forte, le temps de l'installation du stand et l'accueil de quelques visiteurs.

Venue de Saint Nazaire, une Bretonne s'est enquis de l'existence de cours de grec en Loire- Atlantique. Effectivement l'Association Grecque de Loire-Atlantique ( (voir le site) organise des cours de grec pour enfants, d'autres pour adultes, des cours de chantes et de danses, ainsi que des ateliers pour tous.

Sur le stand tenu par Katerina Bobetsi et Stylianos Moriatis du Ministère Grec de l'Éducation, Nikos Graikos, Directeur de Phonie Graphie, école de Langue Grecque très réputée à Paris ( (voir le site) a précisé ses liens privilégiés avec les Côtes d'Armor : « J'ai de fortes attaches à Perros-Guirec où habitent des amis bretons. Mais j'ai aussi découvert la Bretagne littéraire à travers la thèse d'une amie de longue date, Iphigénie Botouropoulou Professeur Associé à l'Université d'Athènes que j'avais accompagnée dans les Côtes d'Armor il y a quelques années. En effet dans son ouvrage 'Ernest Renan et la Grèce moderne', elle a approfondi de manière remarquable la relation qu'Ernest Renan cultivait avec la Grèce et a également contribué à faire connaître au pays d'Homére ce natif de Tréguier. Iphigénie ne cesse d'ailleurs d'entretenir les liens, se rendant à Brest à la Librairie Dialogues fin Janvier 2013 pour y dédicacer son nouveau livre  'Rosmapamon, maison d'Ernest Renan. Du passé au présent' » (Editions Korontsis).

Une nouvelle dédicace étant prévue en mai prochain à St Brieuc avec Iphigénie Botouropoulou, ce sera peut-être aussi l'opportunité pour Nikos Graikos de venir saluer les Costarmoricains et de rendre visite à la MJC.

Il est vrai que la langue grecque connaît un regain d'intérêt dans le 22, grâce à la présence à la MJC de St Brieuc, d'une enseignante grecque venue dispenser des cours pour adultes sous l'égide au Programme Européen Grundtvig. Un doublement des effectifs s'en est suivi.

Cette tendance marquée se reflète aussi chez les éditeurs de manuels didactiques et pédagogiques grecs. Dans le cadre d'Expolangues, les éditions Ophrys ont d'ailleurs lancé un appel à auteurs pour développer de nouvelles collections (en grec en particulier) afin de répondre aux demandes et aux attentes des enseignants et étudiants. Une agence de traduction d'envergure internationale rencontrée sur le stand grec a aussi manifesté son besoin de traducteurs en Grec moderne.

Juan Ramon Jimenez disait :  « Qui acquiert une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme ». Ce n'est pas Iphigénie Botouropoulou, traductrice de « Prière sur l'Acropole » et grande admiratrice d'Ernest Renan qui démentirait cette émouvante affirmation.

Sylvie Le Moël

Site internet : (voir le site) ( Porte de Versailles, Paris)

Voir aussi :
mailbox imprimer