-- Culture --

Quand Anne de Bretagne, en robe d'apparat, rencontre la Roumanie à Blain

photo 1
Quand Anne de Bretagne, en robe d'apparat, rencontre la Roumanie à Blain Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. Les robes de la duchesse Anne (créée par Christophe Chauveau sur les plans de Madame de Graeve, pour la 1re au 2nd plan), le clou de l'expo.
photo 2
Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. La robe de la duchesse Anne (créée par Christophe Chauveau sur les plans de Madame de Graeve), le clou de l'expo. Karine est Anne.
photo 3
Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. L'autre robe de la duchesse Anne (créée par Christophe Chauveau). Au fond, une œuvre (peinture abstraite) de Marie-Odile Florin
photo 4
Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. La 2nde robe de la duchesse Anne (créée par Christophe Chauveau). Agauche, Jacky Flipot. Au mur à gauce, des peintures de Mariana Miheut. au fond, une des toiles de Marie-Odile Florin. Costume bretons de Thé O'Fil
photo 5
Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. La robe de la duchesse Anne (créée par Christophe Chauveau). De g. à d. : Jean-Michel Buf, maire de Blain, Jacky Flippot, adjoint et Marie-Odile Florin, peintre abstraite.
photo 6
Inauguration à Blain de l'exposition France-Roumanie. à g. : Marie-Odile Florin, peintre abstraite (une de ses toiles est au milieu, à d. : Daïna Le Noyai, intime de Mariana Mihut, peintre naïve roumaine (les toiles sont sur les côtés)

20e anniversaire du jumelage Blain-Rebrisoara en Roumanie. Des multiples échanges ont lieu, dont cette exposition de peintures de la jeune et brillante peintre naïve Mariana Mihut dans la salle Anne de Bretagne du Château de La Groulaie. Et l'hôtesse apparaît, dans une mise en scène savamment orchestrée. C'est la duchesse Anne soi-même, en robe d'apparat.

(photos réalisées par Marc Le Souef. Merci à lui)

Mariana Mihut, peintre naïve

Commençons par les œuvres de Mariana Mihut. Cette artiste n'est pas inconnue en sud-Bretagne, elle a déjà exposé à Nantes, au CCO en 2005. D'une famille de peintres depuis deux générations, le pinceau lui vint naturellement dans les mains, et elle s'orienta dès son adolescence, comme son grand-père, vers la peinture naïve. Ce dernier, mineur, est en effet aussi l'initiateur de la peinture naïve roumaine. Sous le pinceau de Mariana, Brusturi, sa si petite commune, explose de couleurs, les toits sont blancs et bleus en hiver, rouge l'été, le ciel est bleu, l'herbe est verte, les cigognes blanches et noires...

Retenue par une autre exposition en Allemagne, c'est Doïna Le Noay, admiratrice et intime de l'artiste qui nous fait la visite. Écoutons Doïna : «elle nous enchante avec son village, qu'elle sublime dans ses vêtements de lumière». « Elle rend son village féerique».« La sérénité se dégage, les paysans n'ont pas la pression du l'agriculture collectiviste».

des peintures naïves panachées à celles abstraites de Marie-Odile Florin

Heureuse idée des organisateurs, dont Jacky Flippot, maire-adjoint culture, tourisme et patrimoine à la mairie de Blain*, d'adjoindre à l'exposition de Mariana les œuvres de Marie-Odile Florin. Marie-Odile a suivi un cursus d'études traditionnel en peinture : elle le commença à Blain, en arts plastiques, puis a suivi le B-A BA de l'apprentissage : peinture académique, fusain... Mais «j'ai voulu faire ma peinture, pas de figuratif». «Je fais de la peinture simple, c'est mon école à moi. La lumière m'attirait, la transparence, les contrastes».

Continuité, complémentarité entre les deux

Mais j'ai parlé d'adjoindre les deux séries de tableaux. Quel mauvais mot. Non, le charme de cette exposition réside dans dans le mélange. Les organisateurs ont mêlé les peintures, donnant ainsi une richesse inimaginable à cette exposition. Jean-Michel Buf, maire, présente ce montage qui montre la continuité des peintures des deux artistes, d'apparence si différentes, mais si complémentaires. Jacky Flippot insiste aussi de son côté sur la cohérence des couleurs dans cette complémentarité, dans cette continuité.

La robe Anne de Bretagne

Mais la continuité, on la trouve aussi dans ce lieu magique, la salle Anne de Bretagne, où la duchesse vint avec son royal mari, Louis XII. Il était prévu à l'origine une exposition sur des costumes roumains, mais pour des raisons matérielles, elle n'a pu se faire. Aussi, Jacky Flippot fit-il appel à ses amis de l'association Thé O'Fil, qui prête alors plusieurs de ses costumes de différentes régions de Bretagne. Continuité enfin, entre ces lieux où la duchesse vint jadis, et ceux d'aujourd'hui à Blain – Blaen en breton, comme les panneaux d'entrées de ville le rappellent –, où elle est encore venue, dimanche, avec Sa robe. LA robe de la duchesse Anne, rappelez-vous : Trois mois avant son Zénith, Anne de Bretagne dévoile sa robe d'apparat à Saint-Gildas (voir notre article) , Anne de Bretagne passe la journée du 28 septembre en Brière (voir notre article) et Premier jour du timbre Anne de Bretagne au Château des Ducs de Bretagne : beaucoup de monde et... peu d'élus (voir notre article) .

La robe d’apparat, à cinq pans

Cette réalisation est de Christophe Chauveau*, sur les plans de Madame de Graeve, décédée juste avant les premiers coups de ciseaux. Cette robe imaginée en travaillant sur l'évolution de la mode, des habits portés dans les différentes cours, avant pendant, après. En effet, la duchesse n'a pas toujours eu 12 ou 15 ans. C'est une femme qui a mûri, qui a joué à fond son rôle de reine, avec Louis XII, qui avait acquis une telle autorité, qui recevait tous les ambassadeurs venant d'Europe. Elle avait une robe d'apparat, à laquelle Christophe, le coquin, a ajouté cinq pans. Cinq comme les cinq doigts de la main, cinq comme les cinq départements bretons. Cette robe est portée comme toujours par Karine. Toutes les deux sont sublimes.

Le temps, hélas trop court de la durée de l'exposition (Château de La Groulaie, Blain, du 7 au 14 avril. Entrée libre), cette robe trônera au beau milieu de la salle Anne de Bretagne, aux côtés de la robe verte, tout aussi connue, au milieu des costumes bretons de Thé O'Fil, des peintures de Marie-Odile Florin et de Mariana Mihut.

Notes :

(*) voir ci-dessous le commentaire avisé de Jakez Lhéritier, rappelant le grand militantisme breton de Jacky Flippot et Christophe Chauveau

©agence bretagne presse

mailbox imprimer

Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

jakez Lhéritier
Dimanche 7 avril 2019

Merci Didier de rappeler le travail de jacky Flippot ;Militant Breton actif pour en arriver là.

Je voudrais souligner que Christophe CHauveau,que j'ai connu d'abord,pour avoir tenter de sauver le paquebot France Norway de 2001 à 2008,est originaire de St Nazaire comme sa famille.

Lui travaillant en Auvergne, je l'ai fait adhérer à l'ICB,et c'est autour de son association et des 500 ans de la commémoration du décès d'Anne de Bretagne qu'il a développé la création de cette belle oeuvre d'art breton.

J'en profite pour développer le projet que cette robe puisse être déposée,exposée ,protégée dans une des villes de Loire Atlantique.Blain,Chateaubriand,Nantes...mais exploitable sous le contrôle de Christophe Chauveau.

J Flippot et C Chauveau sont informés de cette idée.

Comme quoi notre ville maritime industrielle nommée la petite Californie Bretonne donne de beaux fruits.

Didier Lefebvre
Lundi 8 avril 2019

Merci Jakez de tes précisions sur nos deux amis militants. J'ai mis un renvoi dans le texte vers ton commentaire

Gweltaz Lagatu
Mercredi 10 avril 2019

Merci pour votre travail, étant du Pays Vannetais, j'en découvre de plus en plus sur l'histoire du Pays Nantais. Bonne continuation à tous!

Rémi VALAIS
Vendredi 12 avril 2019

Vous pouvez retrouver tous ces grands moments de la robe Anne de Bretagne au Zénith, à St Gildas des Bois, à St Malo de Guersac dans le DVD Anna Breizh 2014 que nous avons réalisé, soutenu par le Comité Anne de Bretagne, et disponible à la vente. Christophe CHAUVEAU y raconte l'histoire de la robe.

DVD indispensable dans votre DVDthèque !!!

Didier Lefebvre
Vendredi 12 avril 2019

Tout à fait, Rémi, merci de ce rappel.

Voir ces liens :

(voir le site)

et

(voir le site)

DL

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.