Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Projet de loi sur les OGM - lettre de Yann Syz, maire-adjoint UDB de Lorient, aux députés bretons
Monsieur le Député, Après le Conseil des Ministres du 8 février, les parlementaires devront se prononcer sur un texte préparé dans la plus grande discrétion quant à la question des O.G.M. L'enjeu est d'importance :
Nil Caouissin pour UDB le 6/02/06 18:51

Monsieur le Député,

Après le Conseil des Ministres du 8 février, les parlementaires devront se prononcer sur un texte préparé dans la plus grande discrétion quant à la question des O.G.M.

L'enjeu est d'importance : alors que les citoyens ont régulièrement exprimé leur volonté de ne pas voir d'O.G.M. dans leurs assiettes, les ministres veulent nous les imposer dans les champs. Or il est évident que cette décision amènerait une situation incontrôlable du fait de contaminations liées à la circulation des pollens en plein air. Pas plus que la frontière française n'arrêta en son temps le nuage de Tchernobyl, la clôture des champs de nos agriculteurs ne stoppera les insectes porteurs de gènes mutants produits par des apprentis sorciers.

Or on connaît les inquiétudes légitimes des citoyens face aux O.G.M. : risque pour la diversité des espèces, risques socio-économiques pour les paysans qui perdront peu à peu la propriété de leurs semences et leur liberté de choix quant à leur mode de production, risque pour la santé, les O.G.M. permettant de renforcer par exemple les concentrations de produits chimiques sur les plants alors que leur nocivité pour le consommateur ne fait plus de doute.

C'est pour ces raisons que de nombreuses municipalités ont fait le choix d'exclure les O.G.M. de leurs restaurants publics, scolaires et autres. Cette réflexion a souvent été le départ de démarches qualité renforcées, par le recours au moins ponctuel à des critères tels que la certification BIO pour sélectionner nos fournisseurs et ainsi offrir des prestations de qualité à nos convives, notamment les élèves des écoles.

C'est le cas de la Ville de Lorient qui se fournit ainsi chez des producteurs de votre circonscription.

Si la loi de dissémination des O.G.M. dans la nature est votée, ces démarches seront mises en péril, ainsi que le travail important réalisé avec le monde agricole pour tendre vers plus de qualité. Du jour au lendemain, un paysan Bio peut être contaminé et perdre tous ses contrats, comme celui qui le lie avec nous. Ce serait des années d'efforts des politiques publiques qui s'écrouleraient, en remettant en cause la transparence démocratique du contenu de nos assiettes. Et ce, au mépris des inquiétudes citoyennes et en faisant fi des incertitudes scientifiques. N'oublions pas que si les abus de l'agriculture intensive (pesticides et autres produits polluants) ont fait des dégâts, ceux-ci sont réversibles dans le temps. Avec les O.G.M., on ne fera pas machine arrière, toute mutation génétique sera irréversible.

Alors, Monsieur le Député, je vous saurais gré de prêter attention à ce débat majeur et de ne pas voter une loi qui mettrait en péril l'action conjuguée de nombreuses municipalités et d'agriculteurs de votre territoire.

Avec mes sentiments distingués.

Yann Syz Maire-Adjoint de Lorient

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons