L’ensemble des membres du Conseil d'Administration de Produit en Bretagne, ainsi que ses nombreux adhérents issus de tous les secteurs économiques du territoire breton, dénoncent les méthodes illégales et manipulatrices de l'association L214 qui n'hésite pas à utiliser la notoriété de la marque Hénaff pour tenter de faire passer ses messages concernant le véganisme et l'abolition de la consommation de viande.

42546_1.jpgProduit en Bretagne

La marque Hénaff bénéficie d'un capital sympathie et d'un affect très fort auprès des consommateurs qui plébiscitent ses produits pour leur haute qualité.

Elle est ainsi la proie idéale d'activistes sans vergogne qui n'hésitent pas à attaquer une société qui s'investit chaque jour pour le bien-être animal.

L'association L214 cherche à manipuler les publics et à disqualifier l'intégrité d'une entreprise en associant des visuels choquants à l'image d'une société exemplaire et emblématique de notre territoire. A travers leurs attaques injustes, ces activistes nuisent gravement à notre tissu industriel et mettent en péril les emplois bretons associés.

Hénaff, au même titre que les éleveurs bretons, est engagée dans une véritable démarche de transparence et d'ouverture dans ses pratiques.

Des opérations comme «Tous à la ferme» l'attestent : plus de 20 000 personnes se sont déplacées dans les fermes bretonnes le week-end des 24 et 25 juin pour échanger avec les producteurs qui ont présenté avec passion leurs pratiques et les progrès accomplis chaque jour dans tous les domaines pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs.

Nous respectons les convictions de chacun, à condition qu'elles s'expriment de façon respectueuse. Ne nous laissons pas aveugler par des pratiques sans scrupules et soutenons une entreprise familiale qui œuvre au quotidien pour le bien manger dans le respect de l'animal.

Pour plus d'informations :

Christian LEMAIRE (Vice-Président de Produit en Bretagne) : 06 86 58 25 03

Le conseil d'administration de Produit en Bretagne

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Produit en Bretagne est née, en 1993, d’une volonté partagée de quelques décideurs bretons d’agir en faveur de leur environnement économique, culturel, naturel…
C’est aujourd’hui une signature de décideurs engagés dans leur territoire. Cet engagement se traduit par un effet réseau, un progrès continu des entreprises et de l’association.

Vos commentaires :

Rossigneux
Lundi 3 juillet 2017

C'est bien de remettre les choses à plat de façon nette et précise

Pas de nouvelles de L. ..Cela donne un argument supplémentaire à leur peu de crédibilité

Yann Menez are
Lundi 3 juillet 2017

L'objectif ultime des khmers végétariens ce n'est pas de dénoncer la maltraitance animale mais bien de dégoûter le public de consommer de la viande en lui fournissant des images de mauvais traitement des animaux!

Pour cela ces Khmers végétariens ne reculeront devant rien : bafouer la propriété privée, s'en prendre à une entreprise parmi les plus exemplaires de l'agroalimentaire, mettre en accusation des éleveurs qui font bien leur travail.

Ils se moquent des humains qui font au mieux leur travail avec un grand respect des animaux.

Ils repasseront à l'action ces djihadistes qui font une guerre sainte contre la viande, quitte à imposer à toute la société leur vision de l'alimentation!

Jacques
Lundi 3 juillet 2017

J'ai visionné la vidéo, les images sont horribles et l'argumentaire destiné à des imbéciles.

En quoi un éleveur (il s'agit dans les images d'une nurserie) peut-il avoir un intérêt à la maltraitance?

Il évoque des pertes de 20% des porcelets du fait de leur aptitude à cette maltraitance, c'est à dire que l'entreprise perd 20% de son chiffre d'affaire seulement pour le plaisir de tuer des porcelets....??? Je connais peu d'entreprise, quelque soit le secteur qui agirait de manière aussi anti-économique.

Il montre des truies dans des lourdes cages... ben oui, mais ils oublient de dire que ces cages sont temporaires et uniquement pour la mise bas des porcelets et afin d'éviter que la truie n'écrasent ses petits....! Le reste du temps une truie évolue en liberté dans un espace bien plus large.

Quand à la solution bucolique proposée, ces messieurs évitent de dire qu'une mise bas en liberté se traduit par des pertes de porcelets, des cotes et des membres fracturés par les mouvements de la mère quand les petits viennent pour téter.... Et oui, dame nature n'a pas fait en sorte qu'une truie fasse en moyenne 15 porcelets sans raison... c'est pour compenser les pertes... pertes que justement un industriel souhaite éviter...!

Comme quoi, la solution évidente est plus compliquée qu'on ne le pense...

La présentation de cette vidéo est une forme de terrorisme réalisé par des fanatiques, pour lesquels l'idéologie prime sur la vérité et le respect des personnes ou d'une entreprise... Donc honte à ce pseudo chanteur qui se livre à cet exercice en visant l'entreprise Hénaff

Maintenant, ces images ont bien été tournées... reste à savoir chez qui, pourquoi et dans quelles conditions cet éleveur est arrivé à cela...

Faut pas se tromper, un éleveur qui agit de cette manière est en grave difficulté... rien que pour perdre 20% de sa production...

Donc, il convient de comprendre avant de condamner de cette manière lapidaire.

Il existe également les services vétérinaires, il conviendrait de leur demander des explications...

Juste pour mémoire, en Europe, il y a eu des cas où ce sont ces organismes tels que L-214 qui ont provoquer de véritables carnages en s'introduisant de nuits dans des élevages, provoquant un mouvement de panique chez les animaux effrayés par ces visiteurs inconnus.

Le fanatisme conduit souvent à des extrémités peu glorieuses...

Maintenant, faut pas rêver, ces fanatiques vont se développer et les producteurs vont devoir vivre avec cette menace.

"Mais ne peut t-on pas utiliser cette menace comme une opportunité?"

Pourquoi les éleveurs bretons, l'administration bretonne ou produits en Bretagne, ne développerait pas un "organisme breton de contrôle".

Il serait à la fois chargé de lutter contre ces organisations mais en même temps de garantir aux consommateurs le respect et le professionnalisme des éleveurs.

On évoque en permanence le "modèle agricole breton" qui n'a absolument rien de breton : la Bretagne ne disposant d'aucun ministère de l'agriculture à la différence des autres régions d'Europe et ses syndicats sont bien souvent parisiens pour ne pas dire jacobin (de breton, il n'y a que la localisation et les personnes).

Donc si pour une fois la Bretagne se prenait en mains dans la continuité de la marque "Produit en Bretagne" et de "tous à la ferme" (Agriculteurs de Bretagne) et développait cet organisme breton de contrôle pour garantir le respect des normes, faire en sorte que la Bretagne soit à la pointe des techniques d'élevage et que le consommateur soit informé.

(il semble que certains éleveurs européens ont déjà réalisé des actions en ce sens... et ce n'est pas un secret que la Bretagne a pris du retard)

L'autre solution consistant à attendre bêtement la prochaine attaque de ces terroristes et de préparer les communiqués.... sachant qu'à ce jeu les éleveurs bretons partent perdant... les médias étant bien plus friand de sensationnel que de vérité...!

spered dieub
Mercredi 5 juillet 2017

En général les vegans s'attaque de manière générale à la consommation de produits carnés , veulent abolir tout abattage et élevage ,ainsi que toute domination de l'humain sur l'animal .Cependant quelque chose me surprend, pourquoi cette obstination particulière vis à vis de l'entreprise Hénaff ? Moi je n'irai pas jusqu'à faire un amalgame largement exagéré entre véganisme et jacobinisme comme j'ai pu lire dans un autre article .Cependant il est clair que le leader de la France insoumise soutient les vegans ,alors quand on sait l'opposition de certains, certaines des soutiens locaux de cette mouvance à la mise en avant de la Bretagne ,en particulier produit en Bretagne ,on pourrait se poser des questions sur un éventuel dessous des cartes .

Reun Allain
Vendredi 7 juillet 2017

Le Télégramme de Brest vit grâce à ses lecteurs bretons donc beaucoup sont éleveurs. Étrangement ils n'acceptent pas les commentaires opposés au point de vue des L214 . Voir mon commentaire ci-dessous adressé suite à l'article sur l'affaire Hénaff refusé "car il ne respecte pas la charte de publication."

Bonjour R. ALLAIN,

Votre commentaire a été rejeté car il ne respecte pas la charte de publication.

DDEBUT: L214 ne se préoccupe en rien de la souffrance animale. Si c'était le cas ils s'opposeraient à l'abattage rituel des animaux or il n'en disent rien par contre ils s'inquiètent de ce que l'homme domestiquerait (au conditionnel) des abeilles en s'alimentant de leur miel. Si l'Homme, donc autant les disciples de la "religion" Végan existent sur terre c'est comme descendant de bipèdes cueilleurs mais aussi chasseurs qui s'alimentaient de viandes et s'habillaient de peaux de bêtes. Rappelons que les accessoires en cuir sont aussi interdits par les prêtres de leurs mouvements. C'est un mouvement purement sectaire adoptant une forme dévoyée du régime végétalien poussé à son paroxysme.

On peut effectivement se poser des questions sur la finalité de cette secte. Depuis plusieurs années, certains Végans apparemment "modérés " (si ce mot à un sens ici) s’inquiétaient de dérives fascistes de leur mouvement. Ils avaient bien raison de s'en inquiéter car ce stade est largement dépassé. Ils est troublant de constater une certaine complaisance des médias qui s'en font le relais du mouvement et des commerces qui n'ont aucune éthique en tolérant dans les mêmes grandes surfaces des rayons Hallal et des rayon Végan.

FIN

Merci de reformuler votre message si vous souhaitez être diffusé.

Pour revenir à l'article, cliquez ici.

Bien cordialement,

Le Modérateur.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.