Produit en Bretagne remet ses palmes : 7 projets primés aux Prix Culture & Création 2008
Communiqué de presse de Produit en Bretagne

Publié le 3/06/08 3:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le 23 mai, dernier, le Palais des Arts de Vannes a accueilli dans son grand théâtre entièrement rénové, la soirée Culture & Création Produit en Bretagne 2008. Le public était convié à venir applaudir les 7 lauréats des Prix Culture & Création organisés par l'Association Produit en Bretagne.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

[Le Grand Prix du Livre 2008 récompense le Beau Livre « Toulhoat » d'Armel Morgant, aux éditions Coop Breizh [PDF3]. Ce magnifique ouvrage, très richement illustré, retrace le parcours de Pierre Toulhoat, tout à tour créateur de vitraux, de céramique, de motifs de foulards et autres pièces pour Le Minor, de bijoux... Sa vision aura marqué profondément la 2nde partie du 20ème siècle, aussi bien que Mathurin Meheut la 1ère moitié. Le Beau Livre est élu par un jury composé de libraires.

[Le Prix à la Création célèbre sa 2ème édition en 2008. Il a pour ambition de mettre en lumière les collaborations réussies et abouties entre un créateur, personne physique identifiée, et une entreprise membre de PRODUIT EN BRETAGNE. C'est la collection Gwenn ha Du imaginée et mise en œuvre par la Faïencerie HB Henriot et une de ses peintres, Marie-Françoise L'Helgouac'h, que le jury (journalistes, responsables de magasins de déco, disquaires, amateurs éclairés…) a souhaité mettre en lumière cette année. La Faïencerie tricentenaire porte un nouveau regard sur la faïence de Quimper, en lui donnant des couleurs et des formes dans les tendances déco actuelles. Une belle réussite que cette déclinaison du fameux motif floral dans des nuances de noir et de gris ! [PDF4]

[Le Grand Prix du Disque est attribué cette année à 5 œuvres. Le jury composé de disquaires, programmateurs de salles ou de festivals et de journalistes a insisté sur la très grande qualité des productions qu'il lui a été donné d'écouter pour cette édition.

Le très bel objet « 50 ans de kan ha diskan par Loeiz Ropars » reçoit le Prix Spécial du Jury [PDF2]. Produit par Coop Breizh, ce double CD est une vraie pièce de collection, un objet de mémoire et un outil pour les amateurs du chant en breton.

Les artistes primés pour les 4 autres Prix ont présenté leur œuvre lors de la soirée du 23 mai :

Les Frères Guichen reçoivent le Grand Prix du Disque pour l'album « Dreams of Brittany », produit par Label Productions : Un rêve de Bretagne rendu réalité grâce à l'imagination et la virtuosité des deux frères, invitation à ne pas laisser passer ! [PDF1]

Arnaud Royer, seul avec ses guitares, se voit attribuer le Prix Jeune Artiste, pour son album « Melen » chez Kerig Productions : Un orfèvre compose une musique originale, séduisante et prometteuse.

Le Prix Musique Bretonne est décerné aux 4 chanteurs et musiciens d'Arvest, pour leur album « Fantazi » produit par L'Oz Production : 2 voix, 1 guitare, 1 piano qui enthousiasment les oreilles par leurs créations, et les pieds car ils savent faire danser !

Enfin, le jury, de façon unanime, a relevé la qualité de la production de Robin Foster, Coup de Cœur du Jury pour son album « 'Life Is Elsewhere », 1er opus du tout nouveau label Brestois, Last Exit Records : Une nécessité absolue de faire émerger cette musique pleine d'émotions, créatrice d'images.

Ce n'est qu'un début : toute une promotion associée

En créant ces Prix, dès 1998, Produit en Bretagne avait la volonté de mettre en avant des artistes et les entreprises de la culture qui travaillent à leurs côtés en Bretagne.

Si Produit en Bretagne et la Bretagne ont aujourd'hui une telle notoriété, c'est sans conteste grâce à la force de la culture bretonne au sens large (gastronomie, musique, danse, littérature, langue, habillement…). Et il va sans dire que pour continuer à faire rêver, à donner envie, la Bretagne doit créer, garder une culture vivante et identifiable par tous.

C'est dans ce but que les Prix Culture & Création apportent chaque année un éclairage médiatique sur les lauréats. Mais aujourd'hui, PRODUIT EN BRETAGNE, avec ses entreprises membres, veut aller plus loin et propose des opérations concrètes. Voici quelques exemples :

[Magasins Les 10 hypermarchés Carrefour de Bretagne mettent en avant les CD lauréats et une vingtaine de CD parmi les candidats sur deux semaines entre le 16 et le 31 mai, sous une bannière Culture & Création Produit en Bretagne.

[Aide à la création Grâce à son titre, Arvest va disposer d'une semaine de résidence au Manège à Lorient, pour lui permettre de travailler sur un nouveau projet

[Programmation Arnaud Royer a séduit les programmateurs du Festival de Cornouaille lors de l'écoute par les membres du jury : il y est programmé cet été

[Diffusion / communication Bretagne Magazine et Produit en Bretagne s'associent pour la création d'un CD de compilation d'un titre de chacun des lauréats, qui sera offert avec le numéro de l'été diffusé aux abonnés et en kiosque.

D'autres projets sont encore à l'étude, notamment au sein du réseau des entreprises membres de Produit en Bretagne. A suivre !

Produit en Bretagne, entreprise associative et marque du savoir-faire breton

200 entreprises de tous horizons (agroalimentaire, distribution, équipement et ingénierie, culture et création, services et art de vivre en Bretagne) se retrouvent aujourd'hui au sein de PRODUIT EN BRETAGNE autour de valeurs partagées : la volonté de contribuer au développement économique et culturel de la Bretagne ; par la qualité, le respect de l'environnement et l'emploi.

L'Association Produit en Bretagne fête ses 15 ans en 2008, en pouvant affirmer être le 1er réseau de décideurs économiques bretons, avec 100 000 salariés et un Chiffre d'Affaires consolidé de 15 Milliards d'euros.

Produit en Bretagne est aussi reconnue comme 1ère marque régionale collective et solidaire en France avec une notoriété de 90% en Bretagne et 21% en Île-de-France (source : Etude CSA – juin 2007). Le logo jaune et bleu avec 1 petit phare, toiletté en 2008, a une image de produits de qualité pour près de 80% des consommateurs (source étude CSA – juin 2007). 2300 produits bénéficient aujourd'hui de cette image en arborant fièrement le logo.

Outre les Prix Culture & Création et l'accompagnement des lauréats tout au long de l'année, Produit en Bretagne cherche à être très présente sur les domaines culturels : 23 entreprises membres relèvent aujourd'hui de ces activités : édition de livres, production discographique, art de vivre, déco, bijoux, textile… Pour leurs produits, une marque déclinée de Produit en Bretagne est créée : « Sélection Culture & Création », pour affirmer cet aspect de la culture vivante. La langue bretonne est également une des facettes que Produit en Bretagne entend mettre en lumière, notamment sur son site internet, avec un lexique français / breton sur les champs lexicaux qui sont propres à ses activités.

L'Association PRODUIT EN BRETAGNE est soutenue dans ses actions par le Conseil Régional de Bretagne et les Conseils Généraux des Côtes d'Armor Finistère, Ille et Vilaine, Loire Atlantique et Morbihan. La Ville de Vannes est partenaire de la soirée Culture & Création du 23 mai en offrant d'accueillir cet évènement dans ses murs.

Document PDF 10980_1.pdf . Source :
Document PDF 10980_2.pdf . Source :
Document PDF 10980_3.pdf . Source :
Document PDF 10980_4.pdf . Source :
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1257 lectures.
logo
Produit en Bretagne est née d’une volonté partagée de quelques décideurs bretons d’agir en faveur de leur environnement économique, culturel, naturel…
C’est aujourd’hui une signature de décideurs engagés dans leur territoire. Cet engagement se traduit par un effet réseau, un progrès continu des entreprises et de l’association.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.