Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Procès Chirac Politique politicienne et Justice
Il est surprenant de voir que les avocats du président Chirac puissent s'appuyer sur un point de procédure relatif «à la prescription» pour obtenir le report du procès.
Gérard Gautier pour Blanc C Exprimé le 9/03/11 6:08

Depuis hier, on peut affirmer que

« Si la Justice est aveugle, l’Injustice est Le Borgne ».

Il est surprenant de voir que les avocats du président Chirac puissent s'appuyer sur un point de procédure relatif «à la prescription» pour obtenir le report du procès. Ils semblent oublier que tout à déjà été fait pour qu'il en soit ainsi. De plus ils savent que « la longueur de la procédure » est une des conséquences de leur stratégie préférée qu'ils utilisent trop souvent.

Dans l'affaire présente, il faut avouer qu'ils ne sont pas les premiers à avoir voulu jouer les fossoyeurs de ce qui peut être convenu de nommer une «affaire d'Etat»

En effet nous n'aurions pas eu à connaître ce nouvel écart dans le traitement face à la Justice entre les citoyens et les politiques si le «ballon d'essai» - lancé peu après l'élection présidentielle de 2002 par Maitre HUNAULT «avocat-parlementaire» de l'UMP à l'époque, concernant «l'éventualité d'une amnistie pour les délits «politico - financiers», cela en s'appuyant sur "la longueur de la procédure" - avait connu l'issue souhaitée!

Nous n'aurions pas eu en effet à connaître cet acte d'injustice si le sénateur Patrice Gélard, maire - adjoint de son collègue député Antoine Ruffenach qui fut le directeur de la campagne de. Jacques CHIRAC en 2002 avait vu sa proposition de loi concernant le statut des anciens présidents de la République tendant à leur donner un mandat de sénateur à vie votée.

Patrice Gélard est pourtant pour l'égalité des citoyens en France. Lors du dernier débat sur la révision de l'article 2 de la Constitution concernant les langues régionales il a déclaré : «On ne peut donner à certains locuteurs des droits spécifiques qui porteraient atteinte aux principes constitutionnels d' égalité de tous et d' unicité du peuple français»

On ne peut pas être tous les jours cohérent ?

Il faut se souvenir, de plus, que dans cette affaire il y a eu «la tractation scandaleuse sous forme de collusion, entre les deux partis majoritaires» en échange du retrait de sa constitution de partie civile par la Mairie de Paris..

Il a été fait ainsi la démonstration que ces deux partis ont les moyens d'acheter des consciences, d'entraver l'action de la Justice et cela avec l'argent des contribuables.

Ce n'est pas cela qui va ramener les abstentionnistes vers les urnes.

Urnes qui deviennent, vides, de plus en plus funéraires, s'agissant de celles qui portent témoignage de l'expression de la Démocratie qu'est le vote.

.

Marine Le Pen doit se réjouir de l'évolution de cette affaire très représentative de la République bananiére qu'est devenue la France.

Gérard GAUTIER

Saint-Brieuc le 8 mars 2011

Document PDF 21511_2.pdf Photo Chirac et fantôme de la Justice. Source : Blanc C'Est Exprimé
Document PDF 21511_3.pdf . Source : Blanc C'Est Exprimé
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
Voir tous les articles de Blanc C Exprimé
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons