-- Langues de Bretagne --

Prizioù 2018 : des prix de la langue bretonne bien mérités

photo 1
Nolwenn Korbell et Nicolas Leborgne (Lyo production et Tita productions) reçoivent le Prix de la création audio visuelle.
photo 2
Stéphanie Stoll (Prix Brittophone de l'année)
photo 3
Yann-Ber Pirioù
photo 4
Le Nolwenn Korbell band :Stephane Kerihuel (guitare), Cédrick Alexandre (basse), Nicolas Hild (batterie), Ronan O'Luasa (claviers), Brieg Brendan Brieg Guerveno (guitare), Frank Darcel (compositions et coordinateur), Nolwenn Korbel (auteure-compositrice-interprète multilingue)
photo 5
Le présentatrice et comédienne Goulwena an Henaff portant une robe Pascal Jaouen au bustier en faïence de Quimper
photo 6
Krismenn (né Christophe Le Menn), Prix du disque en breton pour son album 'N'om gustumiñ deus an deñvalijenn'

Animée par Goulwena An Henaff, Yann-Herle Gourves et le Nolwenn Korbell band, la 21e cérémonie des Prizioù, coorganisée par France 3 et l'Office Public de la Langue Bretonne, s'est déroulée en musique depuis l'Espace Glenmor à Carhaix. Un hommage a d'ailleurs été rendu au chanteur Glenmor, né juste à côté à Maël-Carhaix.

Cette cérémonie de remise de prix récompense chaque année des personnes, associations, entreprises ou institutions qui ont marqué l'innovation en langue bretonne. Cette année avait une aura particulière au vu des mesures vexatoires qu'ont subies récemment les langues dites régionales, comme la tentative de suppression d'emplois aidés, des emplois essentiels pour le fonctionnement des écoles Diwan ou le refus de l'État d'officialiser la langue corse. La présidente des écoles Diwan a d'ailleurs été récompensée.

La soirée a commencé par un mini concert très rock and roll. Nolwenn Korbell a présenté ses nouvelles chansons qui sortiront très bientôt avec son nouvel album. Du très bon rock breton. Breton, car les textes sont le plus souvent en breton. Nolwenn fait vivre la langue bretonne à travers une musique contemporaine. Non seulement Nolwenn et son band ont animé toute la soirée mais, en plus, la web série Fin ar Bed de Nicolas Leborgne, où elle est l'actrice principale, diffusée à l'automne 2017 sur les antennes de France 3, a remporté le prix de la Création audiovisuelle. Nolwenn est à la fois une artiste aux talents multiples et la passionaria dont la langue bretonne avait besoin (voir notre article).

Stéphanie Stoll, la présidente des écoles Diwan, a été choisie par le jury comme Brittophone de l'année. Le Rugby Club de Vannes, déjà récompensé par le prix Bro Gozh, a remporté le prix Entreprise. Il communique en breton et utilise la langue bretonne sur le terrain pour énoncer les stratégies de jeu et ne commence aucun match sans entonner le Bro Gozh ma zadoù. Yann-Ber Pirioù, poète et écrivain breton né en 1937, professeur émérite à l'université de Rennes 2 et chercheur associé au Centre de Recherche Bretonne et Celtique, a été récompensé pour sa poésie en breton ; la cinémathèque de Bretagne pour la sauvegarde des films sur la Bretagne. Le parc régional naturel d'Armorique remporte le prix des collectivités grâce à son bilinguisme et Krismenn remporte le prix du chant breton.

Association / Kevredigezh

1er prix : Cinémathèque de Bretagne à Brest. Elle collecte et sauvegarde des films sur la Bretagne. Une de ses salariées utilise le breton ;

2e prix : Yezhoù ha Sevenadur à Nantes. Réunit plusieurs structures dont une école Diwan, Kentelioù an Noz (cours du soir), KDSK (bibliothèque), ainsi qu’une crèche immersive en breton ;

3e prix : Youn ha Solena, crèche immersive en breton.

Priz kentañ : Gwarez filmoù Breizh, e Brest. Dastum ha saveteiñ a ra filmoù diwar-benn Breizh. Un implijadez a ra gant ar brezhoneg ;

Eil priz : Yezhoù ha Sevenadur, e Naoned, a vod meur a framm : ur skol Diwan, Kentelioù an Noz, KDSK (ul levraoueg) hag ur vagouri e brezhoneg ;

Trede priz : Youn ha Solena, en Naoned. Ur vagouri e brezhoneg dre soubidigezh.

Livre de fiction / Levr faltazi

1er prix : Divaskell da nijal kuit, poèmes de Yann-Ber Pirioù (Éd. Skol Vreizh) ;

2e prix : Pellik, poèmes d’Antony Heulin (Éd. Mouladurioù Hor Yezh) ;

3e prix : Troiad en Ifern, roman de Mich Beyer (Éd. An Alarc’h embannadurioù).

.

Priz kentañ : Divaskell da nijal kuit, barzhonegoù gant Yann-Ber Pirioù (Emb. Skol Vreizh) ;

Eil priz : Pellik, barzhonegoù gant Antony Heulin (Emb. Mouladurioù Hor Yezh) ;

Trede priz : Troiad en Ifern, romant gant Mich Beyer (Emb. An Alarc’h embannadurioù).

Collectivité / Strollegezh

1er prix : Syndicat mixte du Parc Naturel Régional d’Armorique, pour la mise en place d’une signalisation bilingue, notamment à Menez Meur ;

2e prix : Mairie de La Roche-Derrien, pour une application trilingue sur l’histoire et le patrimoine de la commune ;

3e prix : Musée de Préhistoire de Carnac, pour des fiches pédagogiques en breton.

.

Priz kentañ : Sindikad kemmesk Park naturel Arvorig, evit bezañ staliet panellerezh divyezhek, dreist holl e Menez Meur ;

Eil priz : Ti-kêr ar Roc’h-Derrien, evit un arload teiryezhek diwar-benn istor ha glad ar gumun ;

Trede priz : Mirdi Ragistor Karnag, evit bezañ savet fichennoù pedagogel e brezhoneg.

Création audiovisuelle / Oberenn kleweled

1er prix : Fin ar bed, série policière de Nicolas Leborgne (Lyo production et Tita productions) ;

2e prix : Open the border, documentaire de Mikael Baudu (Gwengolo filmoù) ;

3e prix : Ar mor atav, film de fiction d’Emmanuel Roy (Kalanna Production).

.

Priz kentañ : Fin ar bed, heuliad faltazi gant Nicolas Leborgne (Lyo production ha Tita productions) ;

Eil priz : Open the border, teulfilm gant Mikael Baudu (Gwengolo filmoù) ;

Trede priz : Ar mor atav, film-faltazi gant Emmanuel Roy (Kalanna Production).

Entreprise / Embregerezh

1er prix : Rugby Club de Vannes. Il communique en breton et utilise la langue bretonne sur le terrain pour énoncer les stratégies de jeu ;

2e prix : Tudwal et Mathias Girard ont ouvert le Mar’Mousse, une cave à bières à Plérin entièrement bilingue ;

3e prix : Christophe Conan, producteur du Cidre de Plougastel, met la langue bretonne en avant en réalisant des étiquettes bilingues sur ses bouteilles.

.

Priz kentañ : Rugby Club Gwened, testennoù, luganoù, skritelloù e brezhoneg hag implij ar yezh war an dachenn ;

Eil priz : Tudwal ha Mathias Girard o deus digoret, e Plerin, ar c’hav bier Mar’Mousse a zo divyezhek penn-da-benn ;

Trede priz : Kristof Conan produer sistr e Plougastell, a ra tikedennoù divyezhek ouzh ar boutailhoù evit lakaat ar brezhoneg war wel.

Disque chanté en breton / Pladenn kanet e brezhoneg

1er prix : ‘N om gustumiñ deus an deñvalijenn, de Krismenn (World Village / Pias) ;

2e prix : Loened Fur ha Foll, de Morwenn Le Normand / Roland Conq (Coop Breizh) ;

3e prix : As an end to death, de Tiny Feet (Les Disques Normal).

.

Priz kentañ : ‘N om gustumiñ deus an deñvalijenn, gant Krismenn (World Village / Pias) ;

Eil priz : Loened Fur ha Foll, gant Morwenn Le Normand / Roland Conq (Coop Breizh) ;

Trede priz : As an end to death, gant Tiny Feet (Les Disques Normal).

Brittophone de l’année / Brezhoneger.ezh ar bloaz

1er prix : Stéphanie Stoll, présidente de l’association du réseau d’écoles Diwan. Elle oeuvre au quotidien pour préserver les contrats aidés à Diwan et pour trouver des solutions durables ;

2e prix : Maripol Gouret et Jean-François Guillouzic ont porté le projet Yezhoù ha Sevenadur à Nantes, en créant la plus importante bibliothèque de Loire-Atlantique dédiée à la langue bretonne et à la Bretagne ;

3e prix : Fañch Bernard, ou le combat d’une famille pour que le prénom de leur fils soit correctement orthographié en breton avec un ñ.

Priz kentañ : Stéphanie Stoll, prezidantez rouedad skolioù Diwan. Lakaat a ra he nerzh abalamour da zerc’hel gant ar c’hevratoù skoazellet e Diwan hag evit kaout diskoulmoù war hir amzer ;

Eil priz : Maripol Gouret ha Jean-François Guillouzic o deus lakaet kalz a boan evit sevel Yezhoù ha Sevenadur e Naoned ha krouet o deus al levraoueg vrasañ gouestlet d’ar brezhoneg ha da Vreizh el Liger-Atlantel ;

Trede priz : Fañch Bernard, stourm ar familh evit ma vefe skrivet mat anv o mab gant un ñ.

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1372 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Kristen
Samedi 17 fevrier 2018

Gourc'hemennoù a wir galon d'an holl re a zo bet enoret aze en anv ar Vrezhoned.

Dazont hor pobl ez int holl.

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat