-- Politique --

Primaire citoyenne de 2017. La réunification dans le programme de François de Rugy

Annonce de Bretagne Réunie (porte parole Jean-François Le Bihan) publié le 13/01/17 22:21

Paul Loret, Jean-François Le Bihan et François de Rugy.
Paul Loret, Jean-François Le Bihan et François de Rugy.

Le 22 janvier prochain aura lieu la primaire citoyenne de 2017.

François de Rugy, député de la première circonscription de Loire-Atlantique, a toujours été favorable à la réunification. Il accepte de recevoir à sa permanence nantaise et à l’Assemblée nationale l'association Bretagne Réunie dès que celle-ci en fait la demande.

François de Rugy est aussi toujours présent dans le cortège des manifestations de Bretagne Réunie à Nantes.

Très motivé, il a bataillé dur dans l’hémicycle pour faire évoluer les réformes territoriales, propices à la réunification, initiées par les présidents Sarkozy et Hollande.

François de Rugy est maintenant candidat à la primaire pour la présidentielle de 2017.

Il nous a fait parvenir le message ci-dessous à l’attention des adhérents et sympathisants de Bretagne Réunie, nous lui souhaitons bonne réussite, notamment en Bretagne.

_________________________

Ce lundi 9 janvier, j’ai rencontré Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie et Paul Loret, vice-président, à leur demande.

Je leur ai redit mon engagement clair en faveur de la réunification de la Bretagne. Candidat à la primaire de la gauche, je me suis exprimé à plusieurs reprises en ce sens, notamment lors de mon discours de déclaration de candidature le 22 octobre 2016 ainsi que dans mon projet présenté le 16 décembre dernier (cf. engagement 61 dans mon programme (voir le site) ).

Comme chacun peut le vérifier, cet engagement n’est pas nouveau pour moi. En tant que député, j’ai pris différentes initiatives, au-delà des clivages de partis, sur cette question, que ce soit pendant le mandat de François Hollande ou que ce soit auparavant, pendant le mandat de Nicolas Sarkozy.

Lors du débat parlementaire sur le redécoupage des régions, j’ai défendu la réunification de la Bretagne à l’Assemblée nationale. Faisant le constat que cette revendication ancienne et forte n’était pas satisfaite par cette réforme et voyant des aberrations y être intégrées (disparition de la région Alsace notamment), j’ai voté contre ce texte de loi.

Au-delà de la question de la réunification de Bretagne, je suis favorable au développement de la démocratie locale par la décentralisation et la régionalisation d’un certain nombre de politiques (emploi et formation professionnelle, gestion d’établissements culturels, entretien, rénovation et construction des bâtiments universitaires…).

Je fais de nombreuses propositions en ce sens car je suis convaincu depuis toujours que les changements viendront plus par le bas qu’en prétendant vouloir tout réformer d’en haut. Si cela nécessite de réformer la Constitution, j’y suis prêt.

Plus que jamais, la France sera plus forte et plus dynamique avec des régions fortes. La Bretagne sera plus forte en retrouvant la Loire-Atlantique. Nantes et la Loire-Atlantique seront plus fortes en étant partie prenante de la Bretagne.

François de Rugy, député de Loire-Atlantique, candidat écologiste à la primaire de la gauche

Voir aussi :

mailbox imprimer