Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Présidentielle : une candidature régionaliste et fédéraliste
La fédération Régions et Peuples solidaires réfléchit depuis quelques mois à une candidature à l'élection présidentielle.
Nil Caouissin pour UDB le 27/04/15 1:56

La fédération Régions et Peuples solidaires réfléchit depuis quelques mois à une candidature à l'élection présidentielle. Membre de la fédération, l'Union démocratique bretonne propose que le candidat soit désigné à l'issue d'une « primaire des régionalistes »La fédération Régions et peuples solidaires : espace d'alternative politique pour 2017

L'Union démocratique bretonne est un membre historique de la fédération Régions et peuples solidaires. Cette fédération regroupe des partis régionalistes, autonomistes ou indépendantistes acteurs de la vie politique dans les régions de l'Hexagone, de Corse ou d'Outre-mer, qui ont en commun de demander plus de décentralisation politique, une reconnaissance de la diversité des cultures et des langues à l'intérieur de l'Hexagone, une répartition équitable des richesses et des activités. Les élus des partis membres de Régions et peuples solidaires sont actifs dans plusieurs conseils régionaux, dans de nombreux conseils municipaux et dans quelques conseils départementaux. Ils ont bénéficié entre 2009 et 2014 du travail du député européen François Alfonsi et, depuis 2012, de celui du député Paul Molac. Cependant la polarisation de la vie politique française sur l'élection présidentielle masque au grand public les propositions que nous faisons sur nos territoires. Depuis quelques mois, R&PS réfléchit à une candidature aux élections présidentielles. L'idée d'une candidature régionaliste a récemment été relancée dans le débat public. Pour l'UDB, R&PS peut faire de cette idée un objectif prioritaire.  

Quel serait le sens d'une candidature régionaliste et fédéraliste à la présidentielle de 2017 ? 

Cette candidature aurait un véritable sens politique après deux quinquennats présidentiels préoccupants pour nos régions et leurs populations. Après une réforme territoriale complètement déconnectée des aspirations populaires et de leur expression démocratique, il devient essentiel de faire entendre une voix, d'emprunter une voie, plus juste et plus respectueuse des populations que celle du centralisme qui prévaut depuis la monarchie. L'Alsace doit pouvoir continuer à exister.  La Bretagne doit pouvoir décider démocratiquement de retrouver son unité territoriale. La Corse doit pouvoir élaborer son statut politique selon les intérêts de sa population. Le Pays Basque et la Savoie méritent de disposer d'une collectivité propre. Même en région parisienne, l'autonomie régionale irait dans le sens de plus de démocratie : l'État central n'a-t-il pas imposé son projet de «Grand Paris» contre le Conseil régional élu, à la fin du mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy ? Le fédéralisme que nous proposons est une réponse efficace à la crise sociale, l'exemple d'autres régions autonomes en Europe le démontre. L'échec du jacobinisme d'État à lutter contre les inégalités territoriales est patent car ces inégalités territoriales, qui sont aussi des inégalités sociales, s'aggravent. La loi de métropolisation ne fait qu'institutionnaliser la coupure grandissante entre quelques territoires privilégiés et le reste du pays. Or, nous constatons qu'en France la force politique qui progresse d'élection en élection, l'extrême-droite, veut renforcer les pouvoirs de ce jacobinisme d'État. Ce paradoxe en dit long sur la gravité du mal qui ronge la société française. Il y a donc urgence à ce que le régionalisme politique s'affirme sur la scène électorale partout en France pour redonner un espoir à ceux qui refusent ce que le Premier ministre lui-même appelle un "apartheid territorial".

Quelle méthode ?

En France les régions sont d'une très grande diversité culturelle, linguistique, économique et même politique. C'est pourquoi celui ou celle qui les représentera à l'élection présidentielle doit trouver sa légitimité dans une "primaire des régionalistes" qui permettra un débat préalable sur les enjeux de cette candidature et dégagera la personnalité la plus consensuelle. L'UDB propose à la fédération R&PS-Régions & Peuples Solidaires, dont elle est un des membres fondateurs et qui regroupe des organisations de diverses régions de la métropole et d'outre-mer, de travailler à l'organisation d'une "primaire des régionalistes" à laquelle pourraient participer aussi bien des personnalités membres de R&PS que des personnalités extérieures qui se retrouveront dans les valeurs d'un fédéralisme de progrès. Une telle initiative politique serait porteuse des différents héritages culturels et politiques des acteurs de R&PS,  qui vont souvent au-delà des questions du fédéralisme. La capacité des sociétés locales ou régionales à s'auto-organiser est une idée en résonance avec nombre d'initiatives des acteurs du développement local, de la démocratie participative, de la réappropriation citoyenne des politiques publiques. Aimé Césaire aimait se dire «émancipationniste» pour souligner la cohérence  des combats pour les droits collectifs des peuples et les droits individuels.  

Nil Caouissin, porte-parole de l'UDB

Vos 23 commentaires
Michael PAUL Le Lundi 27 avril 2015 11:42
Pitoyable ! Scandaleux ! Lamentable ! Encore une fois l'UDB, parti collaborationniste, essaie de mettre des batons dans les roues de Troadec, seule personnalite actuellement capable de faire avancer nos ideaux... pourtant la derniere tentative de ce genre aux europeennes 2014 s'est soldee par une severe deculotee pour les suppletifs du parti socialiste francais. Quand allons nous avoir la chance de voir la disparition de ce groupuscule miserable qui a fait tant de mal a la cause bretonne !
(0) 

Tugdual Rdiguet Le Lundi 27 avril 2015 14:42
Juste quelques questions à Nil, ou à des membres de l'UDB:
1) Pourquoi vouloir monter une nouvelle candidature, quand, d'un côté il y à déjà celle de Troadec?
2) Pourquoi au lieu de créer une nouvelle candidature, (qui ne fera qu'affaiblir ET votre candidat ET celle de Troadec) ne vous ralliez pas plutôt à une candidature déjà régionaliste?
3) Trouvez-vous réellement que le régionalisme et le fédéralisme en France soit un courant assez fort pour se permettre de présenter 36000 candidats?
4) A quel illustre inconnu pensez vous et qui soit mieux à même de porter une candidature régionaliste autre que Troadec, ce dernier étant déjà connu, non seulement de la Bretagne, mais des autres régions?
(0) 

UDB Le Lundi 27 avril 2015 17:33
Bonjour, comme expliqué dans l'article, il ne s'agit pas d'une "nouvelle candidature", mais d'une méthode pour déterminer laquelle sera la meilleure. Christian Troadec pourrait y participer s'il le souhaitait. Quel que soit le candidat, il sera plus fort s'il est porté par un élan collectif, et les dernières élections présidentielles ont montré qu'une primaire était un bon moyen de créer cette dynamique. N'ayons pas peur de la démocratie, de laisser le choix à tous les électeurs qui pourraient se retrouver dans une candidature fédéraliste.
(0) 

Pardon Speied Le Lundi 27 avril 2015 18:30
L'UDB n'aime pas qu'un autre prenne plus d'initiatives qu'elle au sein d'un domaine politique dont elle a pourtant depuis longtemps perdu le monopole. Fort de ces quelques quarante années, elle croit pouvoir encore dicter ses ordres, donner des leçons comme un grand sage ayant tout accompli ... alors que son bilan n'est pas des plus resplendissants ! Que l'on aime ou pas Christian Troadec, on ne peut nier que ses actions et mesures politiques ont eu un impact souvent décisif et exemplaire. Ce n'est pas à Troadec de participer à l'élan collectif réclamé par l'UDB, mais bien à celle-ci de suivre celui du maire de Carhaix ! Et de s'y rallier sans encore une fois essayer de pondérer les choses !
(0) 

Philippe Guilloux Le Lundi 27 avril 2015 19:00
@UDB, franchement, vous êtes sérieux ? Vous pensez vraiment qu'une primaire entre candidats bretons aurait le même impact que la primaire socialiste au niveau de l'intérêt pour le citoyen ?
Et votre parti est-il réellement si bien pourvu qu'il puisse techniquement organiser ce genre de consultation ?
Le fait est que Troadec vous a coupé l'herbe sous les pieds. Pourtant il y a plusieurs mois qu'il a annoncé cette candidature. Il ne fallait pas attendre qu'il le fasse.
Enfin, dernier détail : vous pensez vraiment que Christian Troadec viendra participer à une primaire organisée par un parti qui le méprise, qui se lance dans des attaques personnelles plutôt que dans la critique de ses propositions. C'est mal le connaitre
(0) 

Damien Kern Le Lundi 27 avril 2015 19:33
"comme expliqué dans l'article" ...
Dans toutes les entreprises ( y compris les gros partis politiques ) on s'interdit de faire sa communication marketing en interne, on prend toujours des agences extérieures. On a compris depuis longtemps que l'auto persuasion mène au désastre.
Si on va sur le site UDB, ce sont des longs textes incompréhensibles, du bla bla à n'en plus finir, des expressions compliquées qui n'en finissent plus. On explique, on explique ... On comprend que vous maniez bien la langue française.
Un jour je suis entré dans vieux manoir au nord de l'Ille et Vilaine, on a découvert des tonnes d'écrits de la noblesse de l'ancien régime. Ces gens ne travaillaient pas, ils écrivaient, écrivaient ...
Mon conseil : jetez vos parchemins.
Renouvelez vos cadres, faites du long terme, devenez un PS breton indépendant et capable de prendre 25% des votes à gauche en Bretagne. Pourquoi ne pas essayer de débaucher des PSF déçus pour vous aider ?
L'élection présidentielle de la 5ième est conçue comme une démarche personnelle. En 10 lignes vous pouvez dire que ça ne vous concerne pas, mais vos textes explicatifs de 10 pages c'est l'absurdie de Raymond Devos
(0) 

Tugdual Rdiguet Le Lundi 27 avril 2015 19:45
"il ne s'agit pas d'une "nouvelle candidature", mais d'une méthode pour déterminer laquelle sera la meilleure. Christian Troadec pourrait y participer s'il le souhaitait."
Oui... mais, sachant que Troadec avait annoncé son intention de se présenter depuis longtemps, n'était il pas judicieux de faire cette proposition en amont? et non pas une fois que la pêche aux signatures de sa part commencée????
Car comme qui dirait, c'est un peu tard là! Si vous vouliez le descendre en plein vol, nous ne feriez pas mieux..(mais peut-être est-ce votre but). Et ne pas le rejoindre c'est diviser les chances ET de votre futur candidat, ET de Troadec... car dire que ce n'est pas une nouvelle candidature, c'est un peu nous prendre pour des becs-jaunes non? En tout cas, cela y ressemble fort....
Ne pensez vous pas alors que c'est suicidaire, et pour vous, et pour lui, de ne pas le rejoindre maintenant qu'il à commencer?
Trouvez-vous réellement que le régionalisme et le fédéralisme en France soit un courant assez fort pour se permettre de présenter 36000 candidats?
(0) 

Le Denmat Le Lundi 27 avril 2015 21:45
@UDB
Toujours difficile de vous suivre.
Je comprends rien à votre "méthode", mais je vous prends au mot.
Pourriez-vous me préciser dans votre "méthode":
-quel est le corps électoral ? Se limite-t'il aux régions ayant des revendications spécifiques ou à toutes les régions.
-dans les 2 cas qui sont les votants
- comment et qui valide les candidatures
- comment sécurisez-vous les votes
- comment financez- vous ces primaires
-quelle est l'echeance
Ce sont à mon sens déjà des questions auxquelles votre communiqué devrait déjà répondre.si vous voulez être prêt pour....2022
Par ailleurs, une primaire n'a de sens qu'entre candidats ayant une notoriété et contraints par des statuts ou par un intérêt : qui entrevoyez-vous pouvant se situer dans ce contexte?
Quelle médiatisation; avez-vous des contacts sérieux avec les médias pour diffuser cette primaire car c'est là un intérêt majeur?
Allons! Allons ! Un peu de sérieux!
Quand on ne couvre pas tous les cantons aux élections, quant on est derrière NTFB aux Europennes on ne peut prétendre exclure les autres durablement (malgré les mains tendues) sans que les autres décident de faire sans vous a un moment donné.
(0) 

Alwenn Le Mardi 28 avril 2015 10:37
"Renouvelez vos cadres, faites du long terme, devenez un PS breton indépendant et capable de prendre 25% des votes à gauche en Bretagne. Pourquoi ne pas essayer de débaucher des PSF déçus pour vous aider ?"
Ce programme proposé par Damien Kern est le seul qui vaille, mais je doute fort que l'udb s'y engage. Cela demanderait pour elle une révolution interne dont on ne perçoit aucun signe avant-coureur, bien au contraire.
Il faudra donc que Troadec s'y colle, ou que l'on crée un autre parti (encore un !) qui mène à bien ce programme bien plus urgent qu'une candidature à une élection pour être président chez les "français".
(0) 

Herri Spohé Le Mardi 28 avril 2015 10:44
L'UDB fait un cadeau à Christian Troadec en lui permettant de s'inscrire dans une dynamique collective et donc de bénéficier du soutien de Régions et Peuples Solidaires. S'il serait sain que plusieurs candidats se présentent à une telle primaire, personne ne peut imaginer que Christian Troadec ne la gagne pas. Il a donc tout à y gagner à y participer: une légitimité renforcée, des réseaux élargis, des militants prêts à faire campagne dans toute la France. Est-ce si compliqué à comprendre?
(0) 

Stéphane Le Coat Le Mardi 28 avril 2015 11:12
L'UDB est désormais un ennemi de la Bretagne.
Leurs petites place et leur idéologie priment sur l'intérêt de la Bretagne.
(0) 

LHERITIER Jakez Le Mardi 28 avril 2015 11:18
Régionales 2015:UNION BRETONNE d'abord.Ce sera la base
pour la présidentielle,puisqu'il paraitrait que l'UDB ferait une liste concurrente à Troadec/PB/etc..
Ce sera une "primaire" et ensuite ,il faut les ralliements Bretons démocratiquement,sans se coucher devant les partis hexagonaux,qui ne vont pas manquer d'envoyer des promesses de postes strapontins.
Dons pas de dépenses de temps ,d'énergie ,d'argent si rare ,dans un système Kafkaein de Primaire
LE PROGRAMME:Base:celui des Bonnets Rouges plus quelques points stratégiques.
Pas besoin de pondre encore des textes et des textes.
La Bretagne du 21 ème siècle attend des actes ,pas du verbiage.
(0) 

Le Denmat Le Mardi 28 avril 2015 13:27
@ Herri Spohé
Si je suis votre raisonnement l'UDB et/ou le RPS peut juste faire un vote et soutenir CT pas besoin d'une fumeuse primaire organisée par qui, sur quelle base etc... (cf mon précédent post).
(0) 

Philippe Guilloux Le Mardi 28 avril 2015 15:14
Herri Spohé : quand vous voulez faire un cadeau, vous commencez par insulter le bénéficiaire ? Drôle de cadeau.
Christian Troadec a annoncé depuis longtemps son intention de se présenter à cette élection pour en faire une tribune des revendications des régions. C'est bizarre mais jamais l'UDB n'avait eu cette idée. Il fallait alors le rencontrer et lui proposer cette primaire. Celà n'a pas été fait .Il y a surement des torts partagés mais c'est un fait.
Aujourd'hui, le maire de Carhaix est en campagne et a commencé à collecter ses signatures et à attirer l'attention des médias. Mettre maintenant en place le processus de primaire, pour peu qu'il soit possible de le mettre en place car comme plusieurs internautes le disent, il ne suffit pas de déclarer qu'on va mettre en place de primaires, il faut les organiser, les financer... est une perte de temps, d'énergie, d'argent et surtout brouillerait les cartes. C'est d'ailleurs peut-être la volonté de l'UDB car il va être simple pour les jacobins de dirent qu'il y a des divisions au sein des mouvements régionalistes, autonomistes, indépendantistes, appelz les comme vous voulez.
Et tout çà pour quoi ? Parceque la tête de Troadec ne revient pas aux dirigeants de l'UDB. Je dis à un moment savoir ce qu'on veut. Il est clair de toute façon que le candidat à la présidentielle n'a aucune chance de l'emporter. Il n'y a donc pas d'enjeux électoraux réels. L'idée est de faire de cette élection une tribune.
Est-ce si compliqué à comprendre ? Est ce qu'une fois au moins les poitiques bretons sont capables de mettre leur division dans leur poche ? Est qu'une fois au moins ils vont écouter ce que disent les citoyens de bases : arrêtez vos petites querelles et défendez nos idées, nos revendications ? Ils ont assez dit que les politiques français n'écoutaient pas les souhaits du peuple au moment de la réforme territorial pour ne pas procéder de la même logique maintenant.
(0) 

Tugdual Rdiguet Le Mardi 28 avril 2015 19:19
@ Herri Spohé
Cela reste quand même à nous prendre pour des "becs-jaunes"!!!...ou pour des nouveaux nés de la dernière pluie...non???
Vous nous dites: "personne ne peut imaginer que Christian Troadec ne la gagne pas"..
Soit! Alors il suffit de sauter cette étape non nécessaire, sinon à réellement perdre son temps, son énergie pour un semblant de démocratie quand le résultat est connu d'avance!
A moins, bien entendu, comme le suggère Spered Dieub que l'UDB pensait à Molac... ce qui est plus que probable!...
Mais encore une fois, la candidature de Troadec n'est pas une surprise. Il en parlait depuis longtemps.
Ce n'est donc pas maintenant que Christian Troadec à commencé sa pêche aux signatures, qu'il fallait faire cette proposition. C'est Dès que Troadec s'annonçait comme pensant à ces élections!!!
Là, c'est diviser pour rien. Ce n'est pas un cadeau, c'est juste l'enrobage d'un cadeau. Cela ressemble à un cadeau, mais c'est vide à l'intérieur. Et s'il n'est pas vide, c'est un gâteau empoisonné....
Le cadeau serait de prendre acte de sa candidature, de reconnaître avoir loupé le train, pour finalement le rejoindre comme le PB l'a fait....
L'UDB n'en sortirait que grandit... ce qui n'est pas le cas avec cette annonce fantoche...
(0) 

Jean-Louis G. Le Mercredi 29 avril 2015 10:30
Pourquoi tant de haine contre l'UDB? Ils ont le droit de se positionner ainsi alors même qu'il s'agit d'une volonté de R&PS. En quoi Troadec serait LE candidat unique? Il y a d'autres personnes en Corse, Alsace, etc. qui sont toutes aussi compétentes voire meilleures que le maire de carhaix. Une primaire régionaliste me semble tout à fait légitime. Si C. Troadec fait sa tournée des signatures sans en avoir parler aux autres cela le regarde.
(0) 

Herri Spohé Le Mercredi 29 avril 2015 12:08
Respecter les autres est toujours positif en politique. L'hubris de Christian Troadec sera sa perte s'il ne comprend pas que la politique cela ne se fait pas tout seul. Dans le match Troadec-UDB, Troadec a gagné par KO. Maintenant il est plus que temps de tendre la main, de panser les blessures et de travailler tout ensemble pour la Bretagne et contre l'Etat jacobin. Et Christian Troadec a tout à gagner à montrer une capacité au dialogue, une aptitude à travailler avec les autres.
(0) 

iffig cochevelou Le Mercredi 29 avril 2015 12:56
@Herri Spohé
Un peu facile de demander à Troadec de "montrer une capacité au dialogue etc.." quand ces mêmes personnes passent leur temps a l'injurier et à le critiquer !
(0) 

Tugdual Rdiguet Le Mercredi 29 avril 2015 14:32
@ Jean-Louis G.
Pourquoi tant de haine???
Disons plutôt pourquoi d'incompréhension.
Ex:
- Nous avons là un parti qui défile pour la réunification de le LA à B4, mais qui s'allient aux régionale, non pas avec les partis Bretons (à une exception près), mais avec ceux là même qui ont voté contre la réunification...
- Nous avons là un parti, qui, bien que Troadec ait annoncé sa volonté de se présenter aux élections présidentielles, proposent non pas une primaire dès cette annonce, mais quand il commence à récolter ses 500 signatures.
Pourtant, entre les deux, quelques années se sont écoulées..non??? L'UDB n'aurait pas eu le temps de faire cette proposition avant?
A ce demander pour qui joue réellement l'UDB! Pour la Bretagne? ou sous couvert de la Bretagne, pour le jacobinisme français afin de noyauter toutes les initiatives régionalistes au nom d'une idéologie???
Effectivement, l'idée d'une primaire n'est pas forcément mauvaise. Effectivement, d'autre pourrait être plus compétent (mais sont-ils seulement plus connu que Troadec?).... Mais là, c'est un peu trop tard!...ça sera pour 2022.
Des primaires, s'organisent. Le temps de faire campagne dans les différentes régions, de préparer les élections, que le candidat désigné fasse sa tournée de France pour récolter les 500 signatures, qu'il fasse sa campagne présidentielle...et il sera prêt 3 mois après que les élections soit passées....
(0) 

Tugdual Rdiguet Le Mercredi 29 avril 2015 14:44
@ Herri Spohé
"Christian Troadec a tout à gagner à montrer une capacité au dialogue, une aptitude à travailler avec les autres."
Question: est-ce Troadec qui ne sait dialoguer? où les autres qui ne savent pas écouter???
Car quand quelqu'un annonce son intention de se présenter aux élections depuis longtemps, on ne fait pas semblant de le découvrir quand il commence sa pêche aux signatures!!!
Ce n'est donc pas à lui de tendre la main à ceux qui ne l'ont pas écouter et qui veulent une fois de plus lui mettre des bâtons dans les roues, mais aux autres de reconnaître leurs incapacités...
Il est clair que je rejoins les différents commentaire qui se recoupent. Je reprendrai donc juste ceci écrit par Philippe Guilloux :
"Est ce qu'une fois au moins les poitiques bretons sont capables de mettre leur division dans leur poche ? Est qu'une fois au moins ils vont écouter ce que disent les citoyens de bases : arrêtez vos petites querelles et défendez nos idées, nos revendications ?"
Car à voir de tels spectacles, beaucoup pensent à jeter l'éponge... Mais peut-être est-ce le but final de l'UDB, car n'allant pas dans le sens de leur idéologie???
(0) 

ar hole briz Le Mercredi 29 avril 2015 16:58
C'est vrai que l'UDB a toujours donne l'impression de manquer d'originalite, de courage politique aussi, un espece de machin frileux ne sachant pas vraiment ou il veut aller.
(0) 

Philippe Guilloux Le Mercredi 29 avril 2015 18:26
@Herri Spohé : respecter l'autre est toujours positif. Certes, Troadec fait rarement dans le détail. C'est un fonceur et comme tous les fonceurs, parfois, souvent même, il bouscule et ne prend pas de pincettes. Sur ce point je suis d'accord avec vous et je ne dis pas qu'il est un saint.
Pour autant, le respect, il pourrait aussi venir de l'UDB et ce n'est pas la première fois que je lis des déclaration à l'emporte pièce de l'UDB à propos de Troadec. Le traiter de populiste par exemple, ne me semble pas une marque de respect.
Donc, on va dire 1 partout, balle au centre. Maintenant, le coup est parti, Troadec ne peut pas être accuser d'avoir pris les autres en traitre car cette candidature à déjà fait l'objet de déclarations dans la presse il y a plusieurs mois. Il fallait à ce moment là proposer les primaires. Maintenant, c'est trop tard et il serait souhaitable de ne pas polluer cette candidature maintenant. Je fais confiance aux jacobins et aux médias pour tenter de le discréditer. Nous avons déjà vu celà au moment des bonnets rouges.
(0) 

ar hole briz Le Jeudi 30 avril 2015 10:35
Les militants bretons ont grandement besoin d'une figure de proue comme Alex Salmon ou maintenant Nicola Sturgeon pour l'Ecosse ou encore Leanne Wodd pour le pays de Galles. Malgre tout le respect que j'ai pour Christian Guyonvarc'h je dois dire que je ne l'entend, ni ne le vois nul part si ce n'est lors de petits communiques dans la presse de temps en temps. Osez lever la voix que diable ! Et surtout lachez Troadec, laissez-nous une chance a nous militants bretons d'esperer pour une fois.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons