Présentation de dossiers de Diplôme d'Etudes Celtiques par leurs autrices et auteurs

-- Histoire de Bretagne --

Agenda de Kendeskiñ
Porte-parole: catherine Delalande

Publié le 28/10/21 15:17 -- mis à jour le 28/10/21 15:17
Date de l'évènement : le 17/11/2021 à 9 h
53751_1.jpg

7 anciens étudiants du Diplôme d'Etudes Celtiques font une présentation orale de leurs travaux.

Mercredi 17 novembre de 9H30 à 17H30 à Rennes - Maison des Associations, 6 cours des Alliées

Ouvert à toutes et tous. Gratuit. Inscription souhaitée par mail : secretaire [at] kendeskin.bzh

Quelques mots sur les thématiques abordées :

"Plouha, les nuits sans lune de 1944 - Les réseaux d'évasion d'aviateurs : des premières filières au succès du réseau Shelburn"

Jean Thouement - D.S.E.C. promotion Jeanne Malivel - Yann-Fañch Kemener 2019

Pendant la deuxième guerre mondiale, l'aviation prit une part déterminante. Dès le début du conflit, des filières se créèrent spontanément pour évacuer les aviateurs des appareils abattus. On tentait de gagner Gibraltar par l'Espagne ou la Méditerranée, après la traversée du territoire français. Ce parcours, efficient mais risqué, exposait au démantèlement de ces filières par les puissantes polices allemandes. Le choix par Londres, fin 1943, d'embarquements à partir des côtes bretonnes, allait conduire à la création du réseau Shelburn.

Forte des expériences acquises, sa construction consistait en une solide structure parisienne et un groupe de résistants déterminés à Plouha. En six mois, la marine britannique allait ainsi récupérer, sans aucune perte, 135 aviateurs et agents alliés.

"Les études celtiques - Aux sources du D.E.C. et du D.S.E.C."

Michel Bellebon de la Tibouvais - D.S.E.C. promotion Jeanne Malivel - Yann-Fañch Kemener 2019

A l'époque romantique, on découvre la richesse de la littérature orale. Source de traditions anciennes, fragilisées, on la fixe à la hâte sur le papier. En Allemagne, on compare les grammaires du sanscrit, du persan, gréco-latines, germaniques (F. Bopp), celtiques (J.K. Zeuss). On en ressort une généalogie des langues indo-européennes. En France, depuis le Concordat, l'enseignement et le prêche en breton sont interdits. Pourtant, à Paris, tout ce qui est breton et celtique est à la mode. En Bretagne, une chaire de celtique est créée à la faculté de Rennes. Les titulaires des chaires magistrales : le doyen Joseph Loth, pour le grec, Georges Dottin pour le celtique, Anatole Le Braz pour le français, vont fonder et internationaliser les études supérieures, bretonnes et celtiques...

"Bécassine, cette méconnue"-

Olga Roukavichnikoff-Pilon - D.E.C. promotion Hermine 2020

Après avoir rappelé comment et dans quel contexte est apparu le personnage de Bécassine, comment il s'est transformé au fil du temps, quelles polémiques il a déclenchées et quelles peuvent être les motivations de ces polémiques, nous verrons que Bécassine ne saurait être considérée comme une stigmatisation de la Bretagne.

"La Teillouse"

Gaelle Latour-Bouin - D.E.C. promotion Jeanne Malivel - Yann-Fañch Kemener 2019

La Teillouse... Un nom qui peut paraître étrange la première fois qu'on l'entend. Pour les Redonnais et les habitants alentours, il n'a rien de surprenant. La Teillouse, c'est une évidence. Elle fait partie de nous-mêmes, de notre entité, de notre vie. Grande foire organisée fin octobre autour de la châtaigne, un temps tombeé en désuétude, elle connaît un renouveau dans les années 1970. Rassemblant chaque année des milliers de personnes, la Teillouse c'est l'appel du pays, la rencontre annuelle incontournable, le ressourcement.

"Principes républicains et langues régionales et minoritaires."

Bernard Le Roux-Lomenec'h - D.E.C. promotion Hermine 2020

75 langues régionales et minoritaires sont encore à ce jour présentes dans le paysage linguistique français à des degrés divers. Quel que soit le nombre de leurs locuteurs ce sont des trésors qu'il importe de préserver.

Leur inscription au titre de « patrimoine de la France » devrait partiellement y contribuer.

"La petite reine, sport roi en Bretagne : 150 d'histoire cycliste à travers les vélodromes bretons"

Clément Robert - D.E.C. promotions Alan Stivell et Jeanne-Malivel - Yann-Fañch Kemener 2019

Si les routes bretonnes sont les veines du cyclisme breton, les vélodromes en ont été longtemps le cœur. Ils ont amplement contribué au développement du sport vélocipédique à la fin du XIXe siècle dans une région où le terrain accidenté et les routes poussiéreuses, souvent dégradées, étaient éprouvantes pour les hommes et les machines.

"Geo-Fourrier - Peintre, graveur, et illustrateur en pays bigouden"

Jacqueline Pasquereau - D.E.C. promotion Glenmor 2017

Geo Fourrier (1898 - 1966) est un peintre, graveur et illustrateur qui a beaucoup représenté la Bretagne, et particulièrement le pays bigouden. Sa passion pour l'art japonais apparait dans ses compositions. Ce dossier résume sa biographie et décrit son œuvre, en s'attardant sur trois représentations du pays bigouden : un bois gravé, une gouache et un portrait sur carte postale.

L'entrée est gratuite et la journée est ouverte à tous et toutes.

Pour une bonne organisation, nous vous remercions de bien vouloir nous annoncer votre présence le plus rapidement possible, en précisant le nombre de personnes.

Pour tout renseignement complémentaire, nous sommes à votre disposition !

Pour l'équipe de Kendeskin

Catherine Delalande

Secrétariat / Sekretouriezh Kendeskin

00 33 6 11 30 60 28

www.facebook.com/KENDESKIN/

Voir aussi :
mailbox imprimer
Fondée en 2015, l'association Kendeskiñ (apprendre ensemble en breton) regroupe les titulaires du DEC, le diplôme universitaire d'études celtiques proposé par l'Université de Rennes 2.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.