Première journée scientifique en hommage au Professeur Jean-Paul Moisan
Communiqué de presse de Institut de Locarn

Publié le 20/02/13 10:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
29159_1.jpg

L'Institut de Locarn organise sa première journée scientifique annuelle, le vendredi 22 février, accueil à partir de 9h, en hommage à Jean-Paul Moisan, professeur de médecine, fondateur de l'Institut Génétique Nantes Atlantique, vice-président de l'Institut de Locarn.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Cette journée aura pour thème : "Bretagne, usine à solutions, la recherche en synergie avec le territoire".

En voici le programme :

•Hommage au professeur Jean-Paul Moisan

•1er thème :

Jeune médecin en Bretagne, témoin de la tragédie d'avoir un enfant atteint de mucoviscidose dans une région française plus touchée que toute autre, Claude Ferec a commencé à travailler avec la conviction que la biologie moléculaire constituerait un solide espoir. Aujourd'hui l'unité de Claude Ferec réunit 92 personnes. L'unité pluridisciplinaire inclut 7 professeurs, 8 maîtres de conférences, 5 chercheurs, 8 ingénieurs et techniciens, 7 post-doctorants et 11 doctorants. Claude Ferec est Directeur de l'Unité U 1078 à Brest, Professeur de Génétique à l'UBO, Directeur Scientifique EFS Bretagne

« Bases moléculaires des maladies génétiques »

•Franck Zal, Fondateur et Directeur d'Hémarina (Morlaix)

•Marie Bérangère Troadec, jeune scientifique brillamment recrutée au CNRS : Institut de Génétique et de Développement de Rennes, UMR CNRS 6290

•2ème thème :

Les difficultés à venir de la France vont mettre en situations difficiles les activités marchandes classiques. La Bretagne dispose de fortes ressources en intelligence. Si nous savons coupler problèmes et solutions alors, à l'image d'Israël, nous devenons une « usine à solutions ». Les solutions sont des denrées exportables qui peuvent être « saisissables » par des instances centralisatrices.

•Jacques Lucas, membre de l'Institut de Locarn, Académie de Sciences, Professeur Emérite Laboratoire Verres et Céramiques (LVC)« La lumière infrarouge au service de la biologie, la médecine, l'analyse industrielle par exemple agroalimentaire »

•Olivier Le Strat, CEO de IJINIUS

•Hugues Tariel, CEO de la Start-Up DIAFIR,

Ces deux jeunes entrepreneurs apporteront les témoignages de leurs applications commerciales.

•Laurent Calvez du LVC, Maître de conférences, chercheur au LVC Rennes nous parlera de ses dernières découvertes : Les vitrocéramiques IR

•Déjeuner

•3ème thème : Santé & Environnement

La qualité de l'environnement est une question centrale en Bretagne tant en terme général (région « remarquable »), qu'économique (secteurs de l'agriculture, de la pêche, du tourisme), que de la santé publique.

Les interventions relatives à « Santé & Environnement » articuleront les questions du potentiel de recherche breton public et privé.

•Bernard Jegou, Directeur de l'IRSET-Inserm U 1085, Directeur de Recherche Inserm et Professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Santé

•Patrick Auvray, PDG de C. Ris Pharma – Saint Malo, recherches épidémiologiques : « Enjeux et défis, du régional à l'international »

•Cécile Chevrier, chargée de recherche Inserm, IRSET-Inserm U 1085 – Rennes : « la Cohorte Pélagie »

•4ème thème : Les biotechnologies marines en Bretagne

La Bretagne recèle des ressources considérables dans le domaine des algues et autres ressources marines. Prenons garde de ne pas être une région en éternel devenir. Récemment les Chinois se sont portés acquéreurs de 1000 kms de côtes en Bretagne

•Jean Paul Cadoret, Directeur du Laboratoire Physiologie et Biotechnologie des Algues Ifremer, chef de Projet national Micro-algues et Biotechnologie

•Marc Hemon, CEO fondateur de ISLAB molécules marines – Quimper

•Vincent Gelamur, directeur Innovation Meralliance – Quimper

•Marc Hemon, pharmacien entrepreneur et Vincent Gelamur, fin connaisseur de la « bande côtière » nous feront part de leurs réalisations et prospectives en Bretagne.

•Conclusion générale par Alain Glon, président de l'Institut de Locarn

Pour plus d'informations sur cette journée : 02 96 57 42 42 ou administration [at] institut-locarn.com


mailbox
imprimer
L'Institut de Locarn est le résultat de la nécessité ressentie face aux enjeux considérables de l'époque nouvelle. Ce nouveau monde est, en particulier, synonyme d'unification de l'Europe. Toutefois la concentration du pouvoir à l'échelon européen a été corrigée au traité de Maastricht par l'introduction du principe de subsidiarité : tout ce qui n'est pas délégué par les États à l'Europe reste de la compétence de ceux-ci. Le même principe doit être appliqué dans les relations entre la France et ses Régions. L'échelon national ne doit traiter que ce qui ne peut être mieux réalisé au niveau régional. La remontée de certains pouvoirs à l'échelon européen sur un vaste territoire doit obligatoirement s'accompagner d'une politique de décentralisation et de proximité au niveau des régions. Dan
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.