Première exposition personnelle de Corentin Le Pape, céramiste breton de talent, sur proposition de Bernard Le Floc'h

-- Cultures --

Agenda
Par Christian Rogel

Publié le 17/04/13 12:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
29851_1.jpg
Corentin Le Pape accompagné de Bernard Le Floc'h procède à l'inventaire et à la description des pièces d'exposition

Bernard Le Floc'h, vice-président de l'Institut culturel de Bretagne, est un grand (re)découvreur d'artistes d'exception vivant dans son cher Pays bigouden.

Il explique qu'il va donner une meilleure visibilité à Corentin Le Pape, un alerte artiste âgé de 99 ans, marqué par le creuset artistique qu'a été Pont-l'Abbé entre les deux guerres.

Il dit qu'il est plus que temps de rendre hommage à un céramiste d'exception, dont la vie a commencé par être d'exception. Pilote d'avion sur les théâtres de guerre des années 40 et 50, il a réalisé des missions particulièrement audacieuses ou de confiance.

Ce n'est donc qu'à 47 ans qu'il a commencé à se consacrer à l'art à plein temps. Il est plutôt tourné vers les objets et les arts décoratifs : petits cadres, plats, bougeoirs, croix miniatures, bas-reliefs, etc.

Cette vocation lui vient de loin, car, il est le neveu d'un brodeur de costumes bigoudens réputés en son temps, Vincent Nicolas.

Cela lui a ouvert les portes des Faïencerie Henriot, à Quimper, pour lesquelles il a réalisée une série de candélabres, sur lesquels on retrouve le célèbre motif de broderie «korm maout» (cornes de bélier) devenu l'un des emblèmes du Pays bigouden. (voir le site)

Bernard Le Floc'h explique que c'est en préparant une exposition sur Mathurin Méheut pour le compte de l'Institut culturel de Bretagne au début de ce siècle qu'il a croisé la route de son voisin, né entre Pont-l'Abbé et Loctudy.

Depuis, ils ont pris plaisir à échanger régulièrement en breton sur tout de sortes de sujets, Corentin lui montrant les trésors de son petit musée personnel/cabinet de curiosités et de son salon-atelier qui a pour centre une immense table chargée de pâte, de plâtre, de dessins et de maquettes.

«Corentin est très discret, je veux contribuer à faire connaître son talent. Ses réalisations ont un véritable  caractère documentaire. Il est,à lui seul, ingénieur, concepteur, façonneur, dessinateur, peintre. Son usine c'est son appartement, il lui manquait  une vitrine et Saint-Vio lui convient d'autant plus que des monnaies gauloises ont été découvertes au 19ème autour de Tronoën, entre autre à Kerveltre».

Bernard Le Floc'h a proposé à la Communauté de communes du Pays-Bigouden-Sud, nouvelle gestionnaire de la Maison de la Baie d'Audierne, à Tréguennec, d'accueillir une exposition de Corentin Le Pape, dans un cadre exceptionnel, près des marais et de la réserve d'oiseaux. (voir le site)

Il ne reste plus qu'à attendre le mois de juin pour faire connaissance avec l'artiste lui-même.

Exposition du 1er au 28 juin 2013. 14 h-18 h. - Entrée gratuite.

Maison de la Baie d'Audierne

Village de Saint-Vio - 29720 Tréguennec.

Renseignements : Office de tourisme de Pont-l'Abbé. Tél. : 02 98 82 37 99

Voir aussi un article sur Pierre Diner : (voir notre article)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1141 lectures.
mailbox imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 2 commentaires
Le Quéré Noël
Jeudi 18 avril 2013

Corentin Le Pape a déja été révélé par Annick Fleitour et Philippe Théallet en juillet 2012 dans CAP CAVAL no 28 .( 11 place Gambetta 29120 Pont-L'Abbé)

HUBERT CHEMEREAU
Mardi 23 avril 2013

Une exposition qui mérite un public nombreux . L'artiste Corentin Le Pape est trop longtemps resté dans l'ombre.

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.