Première conférence de l'Union Européenne sur les Droits fondamentaux

-- Europe --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 9/12/08 8:52 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

À l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, hier et ce matin, se tenait à Paris la première conférence sur les droits fondamentaux, organisée à la fois par la Commission européenne pour les droits fondamentaux (FRA) et le ministère de la Justice du gouvernement français. Les participants venaient de la société civile, des institutions et des gouvernements de tous les pays européens. À ce sujet l'Agence Bretagne Presse tient à remercier les organisateurs d'avoir invité deux Bretons. Jean-Pierre Levesque, président de la commission Droits et institutions de l'Institut culturel de Bretagne (ICB) et Philippe Argouarch, directeur de l'ABP et aussi membre de l'Institut culturel. À noter qu'une cinquantaine de journalistes français auraient refusé l'invitation d'après The Irish Times. (voir le site)

Les interventions des membres de la FRA, suivies de celle la ministre de la Justice Rachida Dati furent contrastées par l'intervention de Florence Aubenas, journaliste au Nouvel Observateur, qui ne manqua pas de souligner la contradiction entre cet anniversaire et les trois événements de la semaine précédente, qui concernent les droits fondamentaux de la presse — à savoir : l'affaire de l'interpellation de l'ancien directeur de Libération, les débats à l'Assemblée nationale sur la loi qui autorise le gouvernement à nommer ou remercier le directeur de France télévision et enfin, l'affaire de la bague de la ministre gommée d'une photo du journal Le Figaro. Florence Aubenas fit remarquer que la France n'était que 35e pour la liberté de la presse d'après le classement de Reporters sans Frontières.

Davydd Hicks, président de EBLUL, The European Bureau for Lesser Used Languages, et directeur du site eurolang, est intervenu dans un atelier pour parler de la situation des langues minoritaires en Europe et en particulier en France. Il s'est vu répondre par un responsable de France télévision qu'«en France, il y a un peuple, une nation et une langue » ! Le thème de l'atelier était: Liberté d'expression et diversité... Jean-Pierre Levesque a toutefois pu remettre des dossiers sur l'Institut culturel de Bretagne et sur la Réunification de la Bretagne a des membres du FRA et au Conseil de Europe.

Une grande partie des débats a porté sur la problématique de la pornographie pédophile sur internet et comment s'en débarrasser. L'importance donnée au problème durant la conférence a donné lieu à plusieurs réactions d'invités qui se sont demandé si on était à un forum sur la liberté d'expression ou sur les limites de cette liberté. À ce sujet le professeur Yaman Akdeniz, du Civil Rights and Liberties et auteur de livres sur le sujet, a bien noté les différences entre l'approche européenne (allemande et française) de filtrer l'internet à la source et la solution américaine, de proposer des filtres à la sortie et de criminaliser les transgresseurs de la loi plutôt que les fournisseurs d'accès. En Allemagne, Compuserve

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2111 lectures.
mailbox imprimer