Premier débat pour les régionales : "Oui la Bretagne !" sort gagnant à l'applaudimètre

-- Politique --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 30/08/15 2:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le club Erispoë, qui rassemble des étudiants et jeunes professionnels bretons, organisait hier après-midi à l'Institut de Locarn, un débat sur les élections régionales qui se tiendront en décembre prochain.

Gaëlle Nicolas (Union de la droite et du centre), une avocate Conseillère régionale, Loïg Chesnais-Girard (PS), quinzième vice-président chargé de l'économie et de l'innovation à la région Bretagne, Daniel Cueff (Oui la Bretagne !) et aussi Conseiller régional, Délégué à l'écologie urbaine et au foncier ont débattu devant une soixantaine de jeunes Bretons de 18 à 28 ans sur les thématiques de l'économie, la crise de agriculture et de l'agro-business, la régionalisation, l'entrepreneuriat, la langue bretonne et d'autres sujets... Plus d'une heure trente de débats. On déplorera l'absence du Front national. Il semblerait que le FN, comme les trois autres partis invités, va très certainement dépasser les 10% nécessaires pour être présent au second tour.

Les trois candidats se sont tous dits «régionalistes», le mot semble être à la mode en période électorale, mais seule la liste Oui la Bretagne !, menée par Christian Troadec, et représentée hier soir par la tête de liste en Ille-et-Vilaine Daniel Cueff, est une liste régionaliste. Une liste régionaliste est sans attache à un grand parti dont le siège est à Paris. Loïg Chesnais-Girard et Gaëlle Nicolas se sont habilement défilés dès que les choix politiques de leurs partis respectifs étaient remis en cause. De son côté Daniel Cueff n'a pas mâché ses mots : «Nous revendiquons le droit à une différenciation au sein de la République, et si nous ne l'obtenons pas, nous demanderons l'indépendance».

Les problèmes actuels, en particulier les problèmes de l'agriculture en Bretagne, étant en grande partie causés par l'absence de réformes structurelles au niveau «national» , les candidats de ces partis ne pouvaient qu'esquiver les questions. Le Parti socialiste au pouvoir ne veut pas faire de réformes structurelles. Surtout ne pas toucher au modèle français... mais un modèle pour qui ? Le gouvernement Fillon sous la présidence Sarkozy, ne les a pas faites non plus --sauf quelques miettes comme la suppression de la taxe professionnelle. Essayant de minimiser la crise du monde agricole, Loïg Chesnais-Girard a même déclaré que certains éleveurs de porcs s'arrangeaient très bien du prix déterminé à Plérin (1,40 euro le kg de porc vendu par le producteur).

Une autre façon d'esquiver les questions consista à raconter des histoires vécues. Gaëlle Nicolas raconta son histoire perso au sujet de la langue bretonne... mais évitant soigneusement de redéclarer ce quelle avait dit dans Ouest-France le 10 mars 2013 «Le breton n'est pas notre cheval de bataille» (voir le site) ; l'autre accusant tous les députés lors du vote du droit d'option à l'Assemblée nationale (pour le changement de région d'un département) alors que le rapporteur du gouvernement, le député socialiste Carlos Da Silva, s'est battu bec et ongles contre ce droit (il aurait depuis déclaré que ce droit pourrait exister après 2016). Loïg Chesnais-Girard a toutefois été applaudi quand il a raconté comment il a pu, contre vents et marées, faire ouvrir une classe de breton dans la ville dont il est le maire : Liffré.

A l'applaudimètre, c'est Daniel Cueff qui l'a remporté, en particulier quand il a démonté la mascarade du Pacte d'Avenir que Jean-Marc Ayrault, alors premier ministre, était venu présenter à Rennes afin de calmer les Bonnets Rouges.

Cet article a fait l'objet de 2415 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

bernard Guyader
Dimanche 30 août 2015

Bon dia ....Il faut donc travailler pour l'indépendance.Les Catalan du sud ( principat) on demandé la révision du budget participatif au royaume Castillan en 2012 ..la réponse a été NON..Mas et les autres ( CUP et ERC)revendiquent donc l'indépendance .«Nous revendiquons le droit à une différentiation au sein de la république, et si nous ne l'obtenons pas, nous demanderons d'indépendance».

L'état et les gouvernements francs sont trop arrogants pour faire le rapprochement. Ce sera donc " l"indépendance" ... juste une question de temps et de génération.Bernard Guyader

Paul Chérel
Dimanche 30 août 2015

Pour ma part, je suis toujours hésitant envers "Oui la Bretagne" après l'éviction du Parti breton (et des autres) pour ne pas déplaire aux UDBistes, pourtant en nette perte de vitesse. Quant à l'applaudimètre des étudiants de Sciences Po et de HEC, c'est loin d'être une preuve d'objectivité et de clarté de vue. Cela dit, il faut du concret dans les déclarations notamment en "structures" et infrastructures. Il faut dire ce que l'on va faire pour les trains Intercités, il faut afficher la responsabilité TOTALE de l'Etat dans la crise agricole, dans les normes imbéciles, les taxes affolantes qui tuent toute activité commerciale et industrielle. Il faut annuler le pacte d'avenir imbécile imposé par J -M Ayrault, un pacte novlangue sans aucun intérêt et le remplacer par un pacte imposé à l'Etat et élaboré exclusivement par des Bretons et pour la Bretagne. En cela, Oui à la Bretagne a encore beaucoup de travail à faire pour convaincre. Paul Chérel

Loïc lemasson
Dimanche 30 août 2015

A bernard guyader: " juste une question de temps et de generation" . Le pouvoir aux régions est dans l'air du temps. Nous y allons, je pense, de manière sûre: l'etat est très endetté, et pour dépenser moins finance moins les régions qui doivent palier à ces manques. Forcément, elles auront de plus en plus de pouvoir en leur sein. Est-ce que l' état l'acceptera? Pour la Bretagne je suis sur que non. L'État sera obligé d'être plus prégnant, ce qui passera difficilement et son action de sabotage de la tres ancienne culture bretonne sera peut être plus visible.

Emilie Le Berre
Dimanche 30 août 2015

Sur la question de la langue on a bien compris qu'il n'y a aucune volonté, c'est un sujet qui les ennuie, sauf pour la liste OLB, mais cette dernière sert de caution bretonne pour le ps. Il faut arrêter d'attendre quoique ce soit, si nous voulons que notre langue est un avenir il faudra le faire nous même. Arrêtons de nous abaisser au niveau de ces gens, c'est humiliant.

Parler d'agriculture traditionnelle pour ce qui est l'agropétrochimie aujourd'hui doit faire faire la toupie à nos ancêtres dans leur tombe. Quelque chose de traditionnel traverse le temps et les époques, l'agriculture d'aujourd'hui a vu le jour au sortir de la deuxième guerre mondiale, elle ne verra pas la seconde moitié du XXIeme siècle. Un claquement de doigt dans l'histoire de l'agriculture.

J'ai beaucoup rit également avec l'histoire de l'importance voire primordiale d'être connecté. Hors sol mais connectés. Ces gens qui n'ont connu que des préocupations de style de vie pendant une génération ou plus seront très surpris de se retrouver à s'inquiéter de l'essentiel.

Job LE GAC
Dimanche 30 août 2015

" . .La Bretagne n'est pas un carrefour . . ." . . Gaëlle Nicolas n'a rien compris, ne connaît pas la Bretagne, véritable carrefour culturel, économique, et créatrice !! . . et sa position géographique n'a rien à voir là dedans !!

Yann le Bleiz
Dimanche 30 août 2015

A Locran?

Mais, n'est-pas le temple breton de l' "Ultra-libéralisme", selon le terme utilisé par l'UDB, ce parti qui refuse toute discussion (contact) avec les Bretons qui ne sont pas de gauche (gôôchiste, pour être précis).

Ne se moque-t-on pas du monde?

Daniel Cueff évoque la possibilité de l'indépendance tout en étant d'accord avec "la République une et indivisible" (or, ce slogan est une négation affirmée de la Démocratie)...!!!

Peut-il expliquer cela?

On se fiche une fois de plus des Bretons!

Seule la manière change!

Quel beau moment de Démocratie pour un peuple de 4,5 millions d'habitants.

Imagine-t-on un débat aussi léger en Irlande ou au Danemark?

Imagine-t-on un débat aussi léger lors des élections dans les Landers allemands?

Néanmoins, bravo à Locarn d'avoir organisé ce débat!

Il faut un début, et visiblement le chemin reste encore long!

Momo
Lundi 31 août 2015

"Une liste régionaliste est sans attache à un grand parti dont le siège est à Paris."

C'est une contre-vérité flagrante. Toutes les têtes de liste sont liées au parti socialiste. Même l'UDB siège avec le PS à la région.

Job LE GAC
Lundi 31 août 2015

@Yann Le Bleiz et Momo

"Locran"??? . . je pense que vous vouliez dire "Locarn" . .!

Pourquoi cet emportement ?? ..

Non, D. Cueff n'a jamais dit qu'il était "en accord avec la république une et indivisible" . .Merci de citer le texte exact.

D. Cueff a dit ce qu'il fallait dire, au moment où il fallait le dire, ça n'est pas tout à fait pareil !

A Momo : Nous sommes dans le cadre d'une élection aux "régionales", et, pour la première fois dans son histoire, la Bretagne pourrait avoir une liste de rassemblement ! c'est pas assez?? . .. ½uvrons déjà pour cela, et après viendra la suite . .. !

Momo
Lundi 31 août 2015

"A Momo : Nous sommes dans le cadre d'une élection aux «régionales», et, pour la première fois dans son histoire, la Bretagne pourrait avoir une liste de rassemblement ! c'est pas assez?? . .. ½uvrons déjà pour cela, et après viendra la suite . .. !"

Je ne suis pas un gogo et je laisse l'UDB et le PS là où ils sont.

Paul Kerguelen
Lundi 31 août 2015

@ Job LE GAC

A Momo : Nous sommes dans le cadre d'une élection aux «régionales», et, pour la première fois dans son histoire, la Bretagne pourrait avoir une liste de rassemblement ! c'est pas assez?? . .. ½uvrons déjà pour cela, et après viendra la suite . .. !

Heu...je ne suis pas Momo, mais une chose m'interpelle..

Quand on a une liste, dont certains membres en ont exclus d'autres, pouvons nous parler d'une liste de rassemblement???

Quand un parti en exclut d'autre pour faire non pas une force régionaliste comme dit, mais une force de gauche, faisant passer l'idéologie avant la région, pouvons nous parler d'une force de rassemblement???

Une force de rassemblement régionaliste, elle aurait pu l'être, ce que beaucoup d'entre nous attendaient!

Mais il faut arrêter de nous prendre pour des becs jaune nés de la dernière pluie et continuer à faire le jeu des jacobin français sous couvert de la Bretagne!

Il est peut-être temps d'arrêter de nous prendre pour des C... et arrêter la langue de bois!!!

Un choix à été fait! et ce n'est pas celui que tout le monde attendait: une liste de rassemblement pour la Bretagne.

Le choix qui a été fait est celui de créer une force de gauche qui se ralliera au PS, car de gauche.

Point Barre. Que chacun prenne ses responsabilités au lieu de nous faire croire ce qui n'est pas!....

Yann le Bleiz
Mercredi 2 septembre 2015

@ Job LE GAC

Video 3: "1 min 43 seconde!"

"La France est une et indivisible, c'est certain, et on est d'accord avec ça!!!"

Et ben NON, quand on est un Démocrate, on ne peut pas être d'accord avec cela!

Dans quel autre pays d'Europe entend-on des choses comme celle-là?

C'est en fait une forme Républicaine d'HOMMAGE LIGE!

Cela annule tout ce qui est dit par la suite!

Le jacobin étant informé que les mots ne sont qu'à but électorale, pas pour initier une politique!

An Floc'h
Mercredi 2 septembre 2015

@Tugdual Radiguet

"Que chacun prenne ses responsabilités"

Je ne suis pas Job LE GAC mais j'imagine qu'il retient le fait qu'il n'y ait qu'une liste se revendiquant bretonne (oui, oui, de gauche aussi, on sait, merci).

Je comprends bien qu'il faille aussi critiquer OLB pour espérer mobiliser du monde pour créer une liste indépendantiste. Mais faut aussi savoir s'arrêter.

D'autant que si elle ne se fait pas, cette liste ? Tout le monde sera bien avancé.

Débattre sur l'opportunité d'une liste indépendantiste en face d'une liste régio, c'est intéressant. Et sûrement plus efficace pour la créer.

Mais à un moment, le coup de l'arnaque, du gauchisme et tout, ça va. Ca risque beaucoup plus de jouer pour les jacobins que OLB.

Alors, en réaction, je me répète, va aussi falloir pouvoir démontrer en quoi l'UDB sont des gauchistes si sectaires pour avoir fait de la place à d'autres, même si ce n'était pas à tout le monde, et surtout à une tête de liste dont la seule idéologie est de se voir chef d'une Bretagne un minimum consciente politiquement.

L'UDB n'a sans doute pas assez évolué mais elle a évolué quand même. On peut aussi lui laisser le bénéfice du doute. Troadec a quand même déclaré qu'il n'appellerait pas à voter PS au 2nd tour. L'UDB aussi, d'ailleurs, s'est désolidarisé publiquement du PS. Les retournements de veste sont inhérents à la politique, certes. Mais ces déclarations sont au moins aussi concrètes que les sempiternels rappel au passé. Surtout quand le paysage politique breton (et français) n'a plus rien à voir avec le passé (on en est à des Chevenement qui appelle un Mélenchon à s'allier avec un Dupont-Aignan qui a dit qu'il prendrait Le Pen en PM... si c'est pas un bordel inédit depuis 40 ans, ça, je ne sais pas ce qu'il faut... bien que ça va sûrement s'amplifier si jamais un Bayrou se déclare à cause d'un Sarkozy et qu'un Hollande se présente sans baisse du chômage).

Cette liste n'est pas parfaite mais elle est un minimum ouverte. Assez en tout cas pour ne pas prendre ceux qui le pensent pour des gogos.

On a bien le droit d'être déçu mais à un moment, faut savoir digérer. C'est-à-dire arrêter les reproches permanents et/ou proposer une alternative.

Il y a possibilité avec une liste indépendantiste, ça serait peut-être plus efficace de mettre son énergie à la construire et la promouvoir plutôt qu'à débiner OLB.

Surtout qu'à un moment, ça ressemble plus à une obsession et donc une aliénation envers cette liste.

Paul Kerguelen
Jeudi 3 septembre 2015

@ An Floc'h

A une nuance prêt. Mais qui a son importance.

Je ne dénonce pas un parti, une idéologie. Dans chaque parti, dans chaque idéologie il y une part de vérité, une part de justesse.

Je dénonce le fait que l'on parle d'avoir une force politique afin d'avoir plus de poids face à Paris, et que l'on fait tout pour ne pas l'avoir en excluant les autres (cf: les écrits d'annonce de la création de OLB, des divers partis (BE, PB, UDB, et les différents tweets des responsabled des-dits partis)

Je dénonce que l'on parle d'avoir une force pour avoir la possibilité de "vivre, décider et habiter au pays", mais que l'on oublie le but au profit d'une idéologie.

Je dénonce que, sous couvert de la Bretagne, l'on veuille nous faire prendre des lanternes pour des vessies...

Alors oui, on a beau nous dire que c'est une liste régionaliste, qu'elle est rassembleuse et non sectaire, qu'il faut voter pour elle car il y a Troadec dedans, que c'est une liste régionaliste, il n'empêche que ce n'est ni une liste faisant passer la Bretagne avant une idéologie, et que cette liste n'appellera pas à voter le PS, nombre de tête de liste sont du PS....

Une vraie liste régionaliste rassemblerait tous les partis (de droite comme de gauche), et non les exclurai pour avoir réellement du poids. Et une fois atteint le but, chacun reprendrai son chemin pour faire jouer le jeu démocratique.

Un choix a été fait et ce n'est pas celui du rassemblement mais celui de faire passer une idéologie avant.

Alors que l'on assume ce choix et que l'on arrête de nous prendre pour des gogos en nous faisait croire l'inverse.

Maintenant on peux prendre mes écrits juste comme une dénonciation d'un parti, ou, se dire qu'en faisant passer la Bretagne en premier, que si l'on arrêtait de faire passer une idéologie (de droite comme de gauche) pour réellement créer un contre pouvoir breton, on avancerait peut-être un peu plus...

SPERED DIEUB
Jeudi 3 septembre 2015

Le drame du mouvement breton ,c'est son mauvais penchant pour les extrêmes ,J'ai connu l'ambiance des années 75 à 2000 ,Bretagne libre et socialiste ,ce qui ne l'étaient pas, n'avaient pas droit au chapitre et étaient marginalisés ,j'insiste pour dire que ce n'était pas le fait uniquement de l'udb ,mais c'était dans l'air du temps ,il était dans le milieu quasiment interdit de nier cette évidence dans l'ambiance de l'époque

Bien entendu la plupart de ces militants votaient pour un parti jacobin de gauche plutôt que pour un parti breton

Aujourd'hui la situation s'est quelque peu inversée ,il suffit de remettre en cause l'ultralibéralisme ,tout simplement, s'interroger sur la dérive industrielle de l'agriculture ,pour se faire traiter ,de jacobin franchouillard ,voir de trahir la cause bretonne

Je suis persuadé là aussi que certains militants préfèreraient voter pour un parti français de droite ,voir le FN (chut il ne faut pas dire ) plutôt que de voter olb

Oui hélas l'idée bretonne passe au second plan des préoccupations de ceux qui se prononce en faveur de l'émancipation de la Bretagne ,voilà pourquoi il y aune telle différence entre les résultats électoraux et les sondages en ce qui concerne ce sujet (sont t-ils fiables aussi ?)

Troadec a jusqu'à présent tirer vers le haut ces résultats bretons ,mais le personnage est imprévisible ,voir énigmatique ,il prend ses alliés pour des pions ,(exemple le PB )

PIERRE CAMARET
Vendredi 4 septembre 2015

SPERED DIEUB . Nous avons suivi et suivons encore le meme calvaire.Je suis honnete ,en disant que je ne comprends pas dutout .Comme vous je donne priorite a la Bretagne , et non a l'ideologie . Ce n'est pas dans l'air du temps .J'avais quitte la Bretagne , 2 ans après avoir pris ma retraite (64 ans ) car j'avais encore 2 jeunes enfants a elever : Gwendollyn 14 ans et Erwan 9 ans .... et le niveau gauchiste de l'enseignement m'avait effraye . Je pensais revenir quand les enfants auraient termine leurs etudes et donc ( naïf) la situation politique en Bretagne , meilleure .

Je pensais simplement que par leur vote Breton , les Bretons eux memes feraient changer la situation ..... un CR a majorite autonomiste et le processus ( tres long ) aurait ete enclenche........ oui , oui ????

Nous sommes loin du compte , et helas ! ( j'espere malgre tout -Non) nous allons voir en Decembre .

Le monde change et le monde paysan aussi . Je viens de terminer avec 5 autres Ingenieurs Alllemands et Alsaciens un memo de 186 pages sur l'evolution du metier de Contracteurs de Grands Projets Industriels , pour le premier Groupe ( un Allemand) dans les Gas Industriels ( loin devant Air Liquide ).Tout a ete couvert :

Approches Techniques , commerciales , financieres psychologiques, Integration locale , environnement etc........Nous avons eu les felicitations du Board des Directeurs . En effet depuis 50 ans les choses ont change .

Il en est de meme pour tout .

Lucien Le Mahre
Vendredi 4 septembre 2015

J'essaie de condenser car j'en aurais trop à dire. De toutes façons, la politique politicienne n'a jamais été ma tasse de thé et rien de ce que je vois en ce moment n'est de nature à me faire changer d'avis.

La Bretagne a une opportunité historique de constituer une force régionale d'avenir. Une fenêtre météo inespérée. Je n'entre pas dans le détail de ce qui saute aux yeux, c'est non seulement une conviction personnelle raisonnée mais elle est partagée par pas mal d'observateurs... probablement à l'écart des motivations de la "lutte des places".

C'est donc : "Oui à une plateforme autonome " sinon transversale, du moins ouverte à un minimum de formations démocratiques oeuvrant pour une Bretagne émancipée à l'image d'un land allemand ou d'un généralité espagnole.

C'est en conséquence : "Non à une harka en botou koad" supplétive et cosmétique qui continuera à faire illusion et à retarder le processus nécessaire en n'attaquant des problèmes que ceux autorisés par leur Parti hexagonal de tutelle, l'étiquetage "de gauche" ou "de droite" revêtant un intérêt tout-à-fait secondaire.

On a glosé jusqu'à plus soif et bien entendu sans risques sur les responsabilités diverses de nos prédécesseurs, notamment pendant la dernière guerre. Est-il encore temps pour nos politiques bretons de ne pas se préparer avec soin à leur tour le jugement pvraisemblablement sévère de nos successeurs ? J'ai comme un sérieux doute.

Il y déjà eu fin 2014 le vote calamiteux de nos députés PS refusant à un département de s'autodéterminer quant au choix de son appartenance régionale. Il ne s'agissait pourtant pas de l'autodétermination de l'Algérie pour qui le "oui" ou le "non" ne signifiaient rien de moins que l'Indépendance ou le maintien dans la République !

Sans doute ne reste-t'il plus au fond qu'à passer l'éponge sur nos vaines susceptibilités autodéterminatrices et à fignoler notre statut d'indigénat en présentant une liste aux ordres qui discutera le détail d'un budget régional humiliant d'1,5 Milliard d'¤ alors que celui du Pays de Galles de même population tourne autour de 20 M...

Qui continuera à accepter que (source ABP) la Bretagne ne reçoive que 99 ¤ par tête alors que la moyenne française est autour de 121 ¤ si ma mémoire est bonne...

Qui émettra périodiquement des voeux pieux unanimes de réunification...

Qui supportera encore que les différentes compétences économiques, politiques et culturelles nécessaires à notre développement soient à nouveau refusées par le Grand Manitou Jacobin qui a une guerre de retard (et pas seulement sur ce terrain) et se trouve en contravention avec les Droits de l'Homme universels...

iffig cochevelou
Vendredi 4 septembre 2015

Cette liste par la voix de Daniel Cueff devient une véritable escroquerie, comment dire qu'il représente l'ensemble des gens qui veulent un changement. Daniel Cueff, ex EELV,ex Bretagne Ecologie-PS s'est brusquement trouvé une âme plus autonome : une petite place au chaud garantie, ça vaut bien cela . Mais qu'est ce qu'il veut en réalité , un PS breton régionaliste , filiale du grand frère PSF comme c'est le cas des Travaillistes gallois ou écossais , ou des socialistes catalans . Enfin si Troadec n'a rien trouvé de mieux avec ses associés UDB,( prets , combien vous pariez ?, à repartir comme d'hab avec Le Drian) , je pense que je vais rester coucher le 6 décembre !

Tugdual Radiguuet
Vendredi 4 septembre 2015

@ SPERED DIEUB

@ PIERRE CAMARET

Justement! il est peut-être temps de casser ce cercle vicieux dans lequel nous nous enfermons!

Il est peut-être temps aussi, à nous, la base de rappeler ce que nous voulons!

Si nous nous engageons, c'est que nous désirons à minima une autonomie.

Pas que certains en profitent pour gonfler leurs egos et fassent passer leurs intérêts avant celui de la Bretagne!.

Non?

Mais ce n'est pas donner carte blanche à des partis, quels qu'ils soient, et à applaudir béatement quand ils nous prennent pour des gogos, et à applaudir encore plus fort quant ils nous disent: "voyez, nous sommes une liste de rassemblement", quand elle a été créer sur la désunion en faisant passer une idéologie en premier, que nous y arriverons!

Comment voulez vous réellement que nous arrivons à nous imposer dans une population, si nous présentons un tel spectacle? des nouveaux partis ou nouveaux noms à chaque élections? que nous prétendons faire passer la Bretagne avant des idéologies mais que dans les faits, nous ne le faisons pas?

Il est peut-être temps d'arrêter les effets de manche pour se poser la vraie question.

La voulons nous réellement cette autonomie?

Vu comment les choses se font, on ne le dirait vraiment pas! Nous ne nous en donnons pas les moyens!

A croire qu'une fourmi à plus d'intelligence que nous! Quand elle n'arrive pas à faire quelque chose, elle change de méthode!... Nous pas!

La stratégie à du bon... mais là nous avons comme stratégie de grappiller des sièges au nom d'une idéologie, et çà,depuis plus de 70 ans... Il serait peut-être temps de laisser cette stratégie pour réfléchir à celle qui nous amènera à l'autonomie!

Alors oui je gueule, oui j'en lasse à décrier la proportion de certains à vouloir faire passer une idéologie avant la Bretagne, à ne pas vouloir applaudir d'être pris pour un gogo quand on me présente une liste soit disant de rassemblement quand elle est crée en excluant les autres, mais si toute la base des militants ayant à c½ur la Bretagne avant une idéologie faisait de même, les choses changeraient peut-être!

Le tout est questions de priorité: vouloir une idéologie (pour cela nous avons les partis français), ou l'autonomie..et là nous avons des partis jouant dessus mais qui ne font rien pour y arriver!

Mais est-ce à faire passer une idéologie avant l'autonomie que l'on y arrivera?

Le seul qui a réellement tenter de faire passer la Bretagne avant tout, c'est le PB. Mais on voit aussi le résultat: risque d'éclatement, une liste de militants, mais sans l'aval du parti, etc..

Quant à voter pour OLB, dois-je le faire par ce qu'elle se présente sous un "label breton", alors que je considère justement que part sa création, elle ne travaille pas pour le rassemblement et pour la Bretagne, comme annoncé, mais au contraire pour la division?

Dois-je voter pour une liste qui fasse passer son idéologie avant la Bretagne et ce par ce qu'elle se met un "label breton"?

Chacun son libre arbitre. Mais si une autre liste se présente, je voterai pour elle. Mais en déplorant l'acte manqué d'une vraie liste de rassemblement pour une question d'idéologie...

PIERRE CAMARET
Samedi 5 septembre 2015

TUGDAL RADIGUET .

Vous posez les questions fondamentales .Nous ( je ) voulons obtenir la gestion de notre pays ( sauf les fonctions regaliennes dans ce premier temps ).C'est tout , mais cela nous est refuse au nom de la "üne et Indivisible ", "des valeurs de la Republique " ???? etc....

Donc MON ideologie serait que la Bretagne existe et que son fonctionnement soit assure par des Bretons , membres elus democratiquement d'une Assemblee Bretonne , celle ci,elle meme , elue par la population bretonne .

Tres simple .

Le PB , je n'ai rien pour , je n'ai rien contre . J'ai lu quelquúns de ses articles ..... c'est comme partout en Bretagne , l'esprit du Clocher domine .... mais cela vient en grande partie de ma deformation propre ( ai trop vecu a l'International ).

Alors , je vais vous dire ce que je pense ..... la population Bretonne a peur . Autonomie /Independance , pour eux c'est la meme chose si Maman France n'etait plus responsable , que deviendrons nous ??? la Retraite , l'allocation chomage, la Secu francaise ..... alors on votera pour le Parti Francais , celui qui nous promet le changement ??????

on l'attend ce changement depuis ...... alors la tension monte , on brule les portiques , on va a Paris en tracteurs etc......Mais cela comme bon gestionnaire de ses comptes , le Gouvernement de la France , l'a deja approvisionne , donc...

Je l'ai deja dit de nombreuses fois lors de mes 2 ans et demi en Bretagne , dans mon village autour d'un verre , ai tenu des discussions surtout sur l'Economie , les institutions, la democratie de proximite .... les gens me disaient : on nous a jamais parle comme cela .Ils n'etaient pas tous heureux de me voir partir.

Ceux qui etaient heureux de me voir partir etaient les "notables "Bretons , je detruisais leur "marche "captif ..... dont le Depute du Coin Mr Loic BOUVARD , tres correct , mais qui m'a ecrit, une lettre dont j'ai la copie , me felicitant de ma decision de partir .Mr BOUVARD est a la Retraite .

Mon avis personnel : helas ce n'est pas encore pour cette fois .

PIERRE CAMARET
Dimanche 6 septembre 2015

Je suis "sympathisant "de UNSERLAND (www.unserland.org)Parti Regionaliste Alsacien .Ils ont eu leur "regionalisme" avec les Allemands , Premiere guerre mondiale . Il y avait un Parlement Alsacien a Strasbourg .

Des articles ( en francais ) paraissent et tout dernierement une comparaison et une description de la Region du "TYROL du SUD"en Italie . Cette Region qui avait apppartenu a l'Autriche est de langue Allemande . Ils auraient d'apres l'article une des autonomies les plus large d'Europe , avec l'Italie .

Les deux langues : Allemande et Italienne sont parlees, par la majorite de la population .Autonomie financiere : 90 % des taxes percues , restent en Tyrol du Sud .

Je ne veux rien demontrer , mais des precedents "progressistes"existent en Europe .

Helas , il n'y a pas encore ,en Bretagne , une forte majorite motivee et active ,vers cette evolution .

PIERRE CAMARET
Mardi 15 septembre 2015

Tiens , je peux mieux repondre sur l'ancienne formule . J'en profite :

Des elus UDB mangent leur chapeau . Tres bien les gars ... il n'est jamais trop tard pour corriger .

Aucun deshonneur et meme du courage , pour dire je m'etais trompe.

L'ideologie Socialiste , pourquoi pas, mais modernisee , adaptee a 2015 :

Karl MARX il y a 140 ans .Le Front Populaire 1936 il y a 85 ans ..... beaucoup d'eau ont passé sous les ponts de Nantes , beaucoup d'evenements se sont produits qui ont modifie , les formes de penser , les habitudes .

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner