Premier concours de BD en breton : Moran Dipode priz kentañ
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 18/06/14 5:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

On connaissait le sonneur de cornemuse, l'auteur de Brezel an Erevent, il sera maintenant le premier lauréat du concours de BD en breton.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Moran dessinait déjà quand il était en cours, en quatrième. Il écrivait et lisait beaucoup aussi. Parti en Irlande, doctorant en celtique (les romanciers exilés : Youenn Gwernig, Roparz Hemon, Reun ar C'halan), il travaille actuellement au siège de Diwan à Landerneau.

Il est venu recevoir son prix au collège Diwan Plijidi, avec cinquante collégiens attentifs venus l'écouter. Il leur a dit que pour un concours demandant une page seulement, le plus simple était de trouver un gag. Et comme Moran adore toujours les dragons, les elfes et les mondes imaginaires (son père, dessinateur aussi, a traduit Bilbo le Hobbit en breton), il les a introduits dans sa bande dessinée. Il reste maintenant à attendre l'album, et sa bande dessinée sera et sur le site de Ya-ouank et sur un prochain numéro de Louarnig.

Voir aussi :
Vos 1 commentaires
  Guillaume
  le Mercredi 18 juin 2014 14:43
La rédaction de l'article laisse à désirer: "Il reste maintenant à attendre l'album, et sa bande dessinée sera et sur le site de Ya-ouank et sur un prochain numéro de Louarnig."
Gourc'hemenoù Moran
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.