Pourquoi j'ai décidé de m'engager aux côtés de Daniel Cueff !

-- Politique --

Chronique
Par Yvon Ollivier

Publié le 4/02/21 8:38 -- mis à jour le 04/02/21 15:11

Pourquoi j’ai décidé de rejoindre Daniel Cueff !

Daniel Cueff un homme de courage et de conviction. Il l’a prouvé dans la défense de la santé de nos concitoyens. Mais c’est avant tout un homme d’une intelligence rare qui est seul à même, dans le contexte politique actuel, de tracer le chemin du renouveau pour notre Bretagne.

Qui ne voit la situation d’effondrement que subit la Bretagne depuis plusieurs années ? Son modèle économique s’écroule. Notre environnement en souffre et le peuple en est la première victime. Les jeunes diplômés prennent le chemin de l’exode. La Bretagne se paupérise et risque de devenir une vaste résidence secondaire.

Le parti socialiste au Pouvoir depuis seize ans à la région Bretagne n’a jamais esquissé la moindre solution. Il a même réussi le prodige de faire de la Bretagne, terre maritime par excellence , un véritable cul de sac, à force de satisfaire Paris en toutes choses. Le Parti socialiste a renoncé à la réunification comme à la sauvegarde de nos langues.

Je l’ai dénoncé dans la « lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne ». Nous bénéficions des pires résultats en matière d’enseignement bilingue. Avec eux, la langue bretonne est morte. « Ils s’en foutent ! » me disait encore l’un de ceux qui s’apprêtent à les soutenir encore, pourtant.

Le Parti socialiste a réussi à désamorcer la dynamique d’émancipation bretonne en recourant au vieux système du clientélisme. Il n’a plus d’autres ambitions que de recruter des régionalistes et des personnalités culturelles pour se donner la couleur bretonne qui lui fait défaut. Lorsque vous contrôlez les individus, pourquoi faire avancer leurs idées ? C’est pour cette raison que la Bretagne n’a pas été réunifiée en 2014.

Il nous faut tout repenser aujourd’hui. Or, jamais nous ne connaitrons de renouveau, d’émancipation individuelle et collective en Bretagne avec les formations politiques parisiennes.

Voici pourquoi l’espoir, le vote utile, réside désormais dans cette poignée de personnalités qui se lèvent pour tracer un nouveau chemin, loin des volontés partisanes, du carriérisme politicien et des ambitions personnelles.

Si la Bretagne, privée de véritable autorité politique depuis cinq siècles, est encore là aujourd’hui, c’est parce que des femmes et des hommes, en temps de crise, ont toujours su relever le défi. C’était déjà le sens du CELIB.

Nous sommes à un tournant historique pour la Bretagne.

Je ne supporte plus ces jeux politiciens alors que le navire Bretagne n’en finit pas de prendre l’eau. Avec la plateforme « Oui la Bretagne », nous disposions d’un socle susceptible de rassembler. Il a volé en éclats pour une motivation à courte vue.

En Bretagne, tout le monde ou presque est régionaliste, mais aucune politique menée par la région ne l’est.

Et j’en ai plus qu’assez du régionalisme de la parlote et du mensonge. On ne cesse de mentir aux Bretonnes et aux Bretons en leur disant que tout va pour le mieux. C’est ce mensonge distillé qui rassure et endort les esprits lorsqu’il faudrait vraiment se ressaisir.

Je regrette que les régionalistes bretons en soient réduits à servir de supplétifs aux forces politiques parisiennes, alors même que la Bretagne ne cesse de décliner et qu’elle n’est plus qu’une variable d’ajustement au service d’autres intérêts.

Le jeu politique auquel nous assistons est une mascarade dont les gens ne veulent plus. Ils sont de plus en plus rares à fréquenter les bureaux de vote. C’est la certitude de l’immobilisme, de la servilité vis-à-vis de Paris et de ses grands lobbys qui contrôlent tout, et au final, du déclin annoncé.

Je rejoins donc la liste Daniel Cueff, car il s’agit de la seule liste indépendante des partis parisiens et composée de Bretonnes et de Bretons soucieux d’émanciper la Bretagne, de défendre leur santé , leur environnement, leurs langues et culture, leur maritimité, leur économie et leurs intérêts fondamentaux.

Loin de l’esprit de parti et de cour, cette liste composée de personnalités issues de la société civile entend accomplir ce que les autres promettent depuis si longtemps, en replaçant les citoyens au cœur de la décision politique.

Il s’agit d’une liste « politique » au vrai sens du terme, car la véritable définition de la politique consiste à affronter les problèmes que rencontrent nos concitoyens pour leur apporter la bonne réponse.

Le programme de la liste Daniel CUEFF se construit avec les Bretonnes et les Bretons, autour de réalisations concrètes, loin de l’emphase et de la parlote. Les pistes de travail sont déjà prometteuses :

-La nécessité d’un vrai « plan Marshall » pour nos langues est reconnue et trouvera sa concrétisation dans une kyrielle de mesures proposées par les Bretonnes et les Bretons.

-La réunification ? Au lieu de la promettre comme tous les autres, nous la construisons avec la Chambre citoyenne qui aura un rôle moteur dans le fonctionnement des institutions régionales et sera composée d’électeurs issus de nos cinq départements de la Bretagne historique. Le temps du courage politique est venu !

Il s’agit d’une démarche pragmatique et courageuse, loin du dogmatisme des « Verts ». Ces derniers n’ont que faire de la Bretagne et souhaitent imposer partout leur idéologie. Les « verts » sont « hors sol » ! Ils n’ont rien compris à la Bretagne , ceux qui souhaitent « tuer l’esprit du CELIB ». Comme les socialistes, ils ménageront toujours les intérêts de leurs amis « verts » de Paris ou des Pays de la Loire . Leur priorité est de prendre le Pouvoir en France et ils s’inscriront logiquement dans le centralisme français, malgré l’emphase et le « discours fédéraliste ». Il suffit d’écouter leurs leaders nationaux. L’un de leurs responsables, Yves Nedellec, affirmait récemment devant « Bretagne majeure » qu’il fallait aussi consulter les habitants des Pays de la Loire sur la réunification de la Bretagne. Autant saborder la réunification de notre territoire et préparer la disparition de la Bretagne dans le « grand ouest » que certains « verts » appelèrent de leurs vœux en 2014/2015 , pour soutenir Jean-Marc Ayrault…

L’esprit qui nous anime est celui d’individus soucieux de construire à l’opposé de ceux qui peuplent les partis et n’aspirent qu’à faire carrière.

Avec la liste « Bretagne ma vie », il ne s’agit pas de faire « contre » les entreprises agro-alimentaires mais de construire « avec » elles pour mieux répondre aux plus grands enjeux et faire de la Bretagne la terre d’excellence.

« Construire avec, et non plus contre », c’est le sens de mon engagement et de tous mes écrits depuis plusieurs années déjà.

Je rêve d’une Bretagne suffisamment autonome et responsable pour pouvoir construire enfin.

Je rêve du temps, où les Bretonnes et les Bretons ne seront plus jamais les supplétifs de personne et certainement pas du système qui les enchaîne.

On me dira que c’est un rêve ! Peut-être, oui ! Mais avec un homme comme Daniel Cueff, il nous est permis d’espérer.

Yvon Ollivier

auteur

Cet article a fait l'objet de 1600 lectures.
mailbox imprimer
logo
Yvon OLLIVIER est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la République" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de Bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com

Vos commentaires :

Alain Guéguin
Jeudi 4 février 2021

Je soutiens cette liste, et me tiens à sa disposition en cas de besoin.

Didier lozachmeur
Jeudi 4 février 2021

Personnellement, je pense que pour retrouver une véritable bretagne, c'est d'empêcher les jeunes diplômes breton.

De partir. Pour rester au pays, c'est la langue bretonne qui fera le lien, le ciment de notre nation. Alors, mettons le paquet sur le " renouveau" de la langue brétonné.

Rafig
Jeudi 4 février 2021

@Didier ... et aussi la Réunification des 5 département de la Bretagne historique !

pour nous donner une base solide et concrète, donc un avenir.

jakez Lheritier de St Nazer
Jeudi 4 février 2021

Et de deux listes en vue avec cette annonce qui s'ajoute à celle d'EELV + UDB.

sur la Bretagne Croupion B4

Que vont faire et dire les autres organisations bretonnes?

Une nouvelle fois des organisations semblent incapables de se rassembler sur un programme breton humaniste.

Peut être que si Bretagne Réunie s'y impliquait il y aurait une Union?

Pas électeur, puisqu'en Loire Atlantique, on se concentre sur les départementales

Sur St Nazer nous appelons à l'Entente Bretonne ?

Nous avons fait un tour de table le 2 février:programme, candidates et candidats..

Muichka
Jeudi 4 février 2021

Jakez : Bravo si vous arriviez à conclure une "liste" pour les départementales à Sant-Nazer. Espérant qu'il y ait d'autres cantons où pourront se présenter des candidats s'affichant ouvertement Bretons. Sant-Nazer, c'est pas loin de Grosvalet, n'est-ce pas ? Belle occasion pour le titiller.

Ici, pour la région administrative B4, je n'aurais pas osé dire que la liste EELV-UDB est une liste bretonne. Celle de Daniel Cueff, oui. En en espérant une du Parti Breton, qui pourrait rassembler l'ensemble de nos militants et les admirateurs de Daniel Cueff, qui en ont surtout marre des discussions FN-LRem_droite-gauche et qui veulent que l'on parle de Bretagne !

Jean-Luc Laquittant
Vendredi 5 février 2021

"Construire avec et non plus contre" En voilà une belle maxime...

Les partis parisiens (mêmes les meilleurs) ont toujours été CONTRE la décentralisation, contre le pouvoir aux "régions" de France, contre nos langues régionales, etc... etc...A quand une révolte, dans les urnes, des Bretonnes et des Bretons, des Occitans, des Basques, des Alsaciens etc...(les Corses c'est fait) pour décider chez nous de ce qui est bon pour nous. Décider si nous avons, ou non, le droit d'aller à la plage. Si le port du masque est obligatoire sur une plage de deux kms, Décider également si nos langues et notre culture doivent être enseignées à nos enfants. Mais aussi décider de notre avenir en général. Ne votez plus pour un parti Parisien, ou leurs alliés, quel qu'il soit.

Jack Le Guen
Samedi 6 février 2021

Tout ça se tient. Daniel Cueff pourra t-il aussi fédérer le Parti Breton, Breizh Europa , l’Alliance Fédéraliste , les partis écologistes non EELV, et les autres ? Il pourrait être le candidat unique de ceux qui veulent sauver ce qui reste à sauver car c’est justement en étant d’aucun parti qu’il peut rassembler...

penn kaled
Samedi 6 février 2021

Il me semble que Monsieur Cueff faisait équipe avec oui à la Bretagne aux dernières élections ,cette alliance a t-elle totalement éclatée ,suite au départ de l'udb ? Troadec et les autres membres de ce mouvement se présentent t-ils sur la liste de Monsieur Cueff ? Des éléments mériteraient d'être éclaircis , car j'espère , que d'autres élus opportunistes , recalés de partis français ,et qui n'ont pas une fibre très bretonne ne vont pas figurer sur votre liste .....

yann D
Samedi 6 février 2021

Excellente prise de position.

Mais on est prévenu la récupération est possible. Elle bat son plein en 44.

Au dernier Conseil municipal, les 105 000  signatures et la démocratie ont été les seuls arguments avancés afin de voter un voeu pour un référendum et pour une instance pérenne et plurielle... La consultation est passée à la trappe.

Pétition et consultation avec débat constituaient pourtant deux repères possibles avant 2022 et le respect des B4.

Des études sont prévues sur B5 dans l'instance. La participation des citoyens du 44 aussi. Celle des B4 apparaît donc évidente

 Il est vrai que nous sommes les vieux ...voir texte ADN :   (voir le site)  

La chance a été donné à quelques jeunes qui ont sciemment caché leurs implication politique pour faire de la récupération.

Lucien Le Mahre
Samedi 6 février 2021

Comme quelques uns ici - et beaucoup d’autres ailleurs j’en suis persuadé - je rejoins le souci formulé plus haut par Jack Le Guen.

Sans cette convergence qui a d’ailleurs déjà existé il n’y a pas si longtemps, l’émiettement improductif du mouvement breton se poursuivra quasi inchangé.

Alors une plateforme, un regroupement, une association, un GAEC politique pour les Régionales,

est-ce totalement inenvisageable ?

Sinon il est encore temps et on peut dire la même chose aux autres mouvements cités.

Léon-Paul Creton
Dimanche 7 février 2021

Pas d'acte de foi simple, plus de credo!

J’ai commencé à « connaître » Monsieur CUEFF par la médiatisation faite en raison de sa prise de position sur la question de traitements pulvérisés à proximité d’habitations dans la commune dont il est le maire.

Rien auparavant qui ait attiré mon intérêt sur sa personne, non qu’il soit indigne d’intérêt, mais parce que pour moi l’information politique spécifique à la BRETAGNE et concernant les hommes et les femmes qui se sont engagés, en utilisant BRETAGNE et bretons par ci et par là opportunément, est de fait inexistante, car en fait je ne « connais » aucune de toutes ces personnes qui se sont persuadées qu’elles pouvaient changer quelque chose dans « notre » pays.

Les résultats que j’observe depuis six décennies (les dix-huit années précédentes ont juste servi au lent, très lent et rude réveil de cette conscience, un gage de bonne maturation peut-être) me laissent totalement et librement penser que ces personnes se sont laisser elles-mêmes abuser par leur optimisme, et là sympa je suis, qui a eu comme conséquence de dissoudre le mien, et de le remplacer par un esprit assurément extrêmement critique et à tendance très négatif à leur endroit, à tous !

Par votre article j’apprends que « Daniel CUEFF » monte une liste (pour les régionales sans doute ?), et je dois seulement me baser, , sur cet, sur votre article et les professions de foi qui atterriront dans ma boîte aux lettres huit jours avant les élections me faire une opinion et un choix définitif et crucial dès les régionales. Sans oublier les commentaires toujours utiles s’ils sont justes, de ceux qui le connaissent certainement, et aussi son parcours… et le choix de ses alliances ? Je ne connais dans le temps, ni l’homme ni ses choix, ni ses actions, ni sa vision comme breton et éventuellement pour l’avenir spécifique pour la BRETAGNE. Á part qu’il s’est, s’était associé à « Oui la Bretagne » , selon penn kaled.

Je trouve que c’est quand même beaucoup trop léger pour moi Monsieur Ollivier, insuffisant (!); et cela est dû de façon certaine, je vous l’affirme pour ce qui me concerne, en raison des moyens techniques de communication, d’information inexistants en BRETAGNE depuis toujours !

Et donc l’éducation bretonne générale des Bretons, n’évoluera pas davantage concernant cette étape de plus, comme pour précédemment les autres qui n’ont eu aucun résultat positif suffisamment durable et évolutif durant le vingtième siècle et pas plus en ce début de celui-ci ! Pour ne s’arrêter qu’à ceux-là !

Je serais même prêt à tolérer un pourcentage (faible) de COM déficiente, trompeuse mais contestable pour une chaîne TV Bretonne libre totalement.

ABP et encore moins le Peuple Breton et autres revues n’ont pu et ne pourront jamais informer le PEUPLE BRETON dans sa totalité, de la réalité économique, culturelle, historique. Seule, cette tv que je pense, toujours, en mesure de faire connaître au plus grand nombre, l’image et la parole, le "verbe créateur" de ceux qui nous demandent …nos voix, et tout le reste de notre Histoire et parcours.

Que nous l’aurions cette tv, en place et libre pour ces élections, cela maintenant ne changerait pas grand-chose, car il faudrait un temps bien plus long pour que les Bretons en fassent LEUR télé ! Donc nous avons encore le temps pour nous y mettre ! Non ?

Warc’hoazh, ni a welo? Atav warc’hoazh!

Killian Le Tréguer
Dimanche 7 février 2021

Où peut-on consulter le programme de Daniel Cueff ?

Qui sont ses autres soutiens actuellement (mouvements, personnalités etc) ?

yvon ollivier
Dimanche 7 février 2021

Le manifeste de la campagne est en ligne sur le site "bretagne ma vie" avec les différents challenge. le programme se construit actuellement avec les Bretons, qui peuvent se manifester et apporter leurs idées...Pour Léon paul creton : Daniel cueff a une longue expérience politique de terrain, il a fondé bruded notamment. Il est ancien conseiller régional et il prône une nouvelle gouvernance politique qui est de nature à remettre en cause bien des choses. Pour la télé bretonne, vous avez raison il nous en faudra une c'est évident. demandez vous pourquoi rien n' a vraiment changé avec les socialistes au pouvoir depuis seize ans? Nous avons reculé sur tout. Ils pratiquent à merveille le clientélisme ce qui les dispense d'agir. C'est pour celà que des bretonnes et des bretons se lèvent aujourd'hui en dehors des partis et des réseaux de pouvoir pour trouver le chemin du renouveau, dans l'esprit du celib

Léon-Paul Creton
Dimanche 7 février 2021

Yvon Ollivier

Pour ceux qui veulent réellement changer de champ d’existence, EN BRETAGNE, par rapport à l’actuel peu motivant pour le moins, le repenser intellectuellement et le concrétiser matériellement dans une continuité prise en compte utilement ou estimée essentielle, soit civilisationnelle et culturelle, à partir des reliquats encore existants, plus ou moins partiellement, doit être la préoccupation. Les rechercher, les retrouvés et les réadaptés aux progrès choisis, possibles et disponibles, pour eux-mêmes ou dans un projet collectif ici, là et maintenant, alors une nouvelle BRETAGNE peut, ou pourra peut-être se redéployer au monde.

C’est un espace humain tout à fait convenable et convenant par ses ressources retrouvées et réinventées, par les intelligences incontestables, mais dispersées, de son peuple et ses capacités de gestion du présent et de l’avenir, pour être et devenir un territoire plein de possibilités, à condition que … Á condition d’être libre, absolument de son destin ! Dans une Europe d’une autre ambition, pas sous la coupe des prédateurs persistants, qu’il faudra définitivement mettre hors d’état, de nuire aux projections des peuples vers des mondes nouveaux et différents !

N’accepter de n’être plus dépendants seulement que de schémas politiques, culturels existants parisiens et discutables, imposés arbitrairement, autoritairement, et totalitairement par la dégénérescence parisienne, ne peut en aucun cas refléter, promettre et dessiner notre avenir.

Jamais !

Que le PEUPLE BRETON accepte plus longtemps la mort assurée, définitive et pas seulement pour la BRETAGNE, si ce n’est déjà fait ! Ce ne serait qu’aberration mentale, recroquevillements peureux et abandon total d’aspiration à la LBERTÉ. Ne serait que mensonges successifs !

Le champ des petites élections à intérêts locaux, les compromissions, et petites prostitutions de laquais, nous en sommes arrivés au terme ! Du moins je l’espère.

Il ne faut plus tergiverser! Vous ne le pouvez plus ! Demain vous n’existerez plus, mais vous ne le savez pas encore ? La macronie piteusement régnante, est sans doute la dernière expression de la décadence ! Avant quoi ?...

Il vous faut donc choisir, si vous voulez, non jouer un rôle de tauliers pour tenir la boutique, ou et mais être pour la BRETAGNE, et dès maintenant un/des maîtres de forge ? De reforge…

Vous me demandez de me demander ; « Pourquoi rien a changé » comme si cela ne s’était pas imposé à mon intelligence moyenne depuis longtemps? Ma réponse simple à la vôtre est que les socialistes qui n’en étaient pas, ne sont pas les seuls responsables !

Parler de leurs supplétifs régionaux et des espaces-temps de droite comme de gauche des lâchetés commises et déficiences me fatigue beaucoup aujourd’hui, et m’exaspère au plus haut point ! Car ces temps me semblent largement dépassés au vu des débris qu’il en reste !

Warc’hoazh un deiz nevez a sav en-dro ! Marteze !... Car tous aujourd’hui ont failli !

yvon ollivier
Dimanche 7 février 2021

je peux comprendre ce que vous dites, léon paul, mais il nous faut aussi espérer....

l'espoir, c'est important.. l'avenir nous appartient Nous ne sommes pas condamnés à sortir de l'Histoire :

Krys44
Dimanche 7 février 2021

J'ai signé pour soutenir Daniel CUEFF mais , je dois dire que je ne suis pas allée au-delà du fait qu'ici ,en 44 , nous n'aurons pas de possibilité de vote pour lui !

Il est bien évident que le drapeau à la mairie de Nantes , comme le voeu pour un référendum ne sont que récupération ! Bientôt les régionales ! Mais irons-nous voter volontiers si la vaccination n'est pas plus efficiente ? Certains commencent à dire qu'ils n'iront pas par crainte de virus ...

Cependant cela a suffit pour faire peur à Mme Morançais , qui a avancé à peu près n'importe quoi à propos de ce que "demandent" la culture et les "frontières" . Est-il question de frontières? Non ! Mais certainement volontairement elle manie l'amalgame entre régionalisation intelligente et indépendantisme. Les intérêts personnels avant tout ! Certains convaincus du LR ont quitté ce parti à la suite des histoires de corruption du Fillon ! Ça demande courage et honnêteté intellectuelle . Nous parlons désormais de "fillonnade" ...

Yann Menez Are
Dimanche 7 février 2021

Des candidats intéressants sur déjà 2 listes, et il y en aura encore sur 1 ou 2 autres...

Le risque est évident, une fois de plus l’eparpillement des voix et à l’arrivée peu de poids réel pour peser sur les décisions.....

Ce n’est pas la 1ère fois qu'on le constate...

On avance pas....C’est catastrophique !

Krys44
Mardi 9 février 2021

(voir le site)

Toujours le même blabla des PS d'appareil ... Nuls qu'ils sont de plus en plus , tournés vers le passé et le clientélisme !

Rafig
Mardi 9 février 2021

site : (voir le site)

j'ai parcouru le site pour avoir un aperçu. Militant depuis 20 ans, je considère qu'il faut Toujours illustrer nos sites et documents avec des éléments constitutif de notre nation :

- Carte de Bretagne qui devrait apparaître dès la 1ère de couverture et au chapitre Réunification car une vaut mieux qu'en long discours.

- Notre drapeau (principal) le Gwenn-ha-du : il me semble ne pas l'avoir vu (sauf si est interdit ?)

Je suis étonné de cette frilosité à apparaître pleinement breton car commun redonner le goût de connaître la Bretagne si l'on laisse l'État nous en monter une "sans avenir" ?

De plus avec la carte de Bretagne, on repère très vite ceux qui ne le sont pas ... ils oublient un morceau ;-)

yvon ollivier
Mardi 9 février 2021

rafig c'est le contenu qu'il faut voir avant tout, la liste est la seule capable d'émanciper la Bretagne puisqu'elle portera les aspirations bretonnes qui aujourd'hui sont bafouées par le système. les grands partis dévoient nos aspirations bretonnes , nous le savons. Servir de supplétif aux verts, qui ensuite serviront de supplétifs au PS, comme le fait l'udb, ne servira à rien. Nous , nous allons vraiment porter une dynamique bretonne qui pourra tout emporter

sparfell
Mardi 9 février 2021

Bonjour,

Entièrement d'accord avec vous, Yvon Ollivier, et je me permets de faire remarquer à Rafig que le site de Bretagne ma vie est trilingue. Bien sûr, un gwenn-ha-du et une carte de Bretagne à 5 n'auraient pas été de trop, mais celà peut venir. Un site, par définition, est appelé à évoluer, à se bonifier, au fil, justement, des remarques ou suggestions des personnes qui le visitent. Par ailleurs, j'apprécie beaucoup l'une des démarches de Bretagne ma vie, qui consiste à se démarquer nettement des partis parisiens, comme le PS et EELV, et surtout à ne pas faire confiance à leurs supplétifs - j'aime beaucoup ce terme ! - en Bretagne. Une démarche que visiblement, n'a pas suivi l'UDB, ce groupuscule insignifiant en train de se commettre avec ces enflés du melon que sont les Verts. Pauvre UDB... Et dire qu'à une période, j'étais abonné au Peuple Breton! Doue ma fardono! En tout cas j'ai confiance en ce nouveau mouvement de Daniel Cueff et je lui souhaite sincèrement de réussir. Dalc'hit mat !

Rhys
Mardi 9 février 2021

Vous avez bien raison, Sparfell, de souligner que le site – qui est déjà très bon (et beau, ce qui ne peut nuire au fond très pertinent) – est appelé à se bonifier encore. On peut trouver une carte de la Bretagne en entier à l'article « Comprendre l'élection régionale de juin 2021 en Bretagne» dans l'onglet « Actualités  », avec la mention suivante : « Malheureusement le 44 est exclu du vote en raison d'un découpage administratif arbitraire de la Bretagne  ». C'est peu, mais c'est bien. Aucun morceau n'est donc oublié, mais je comprends Rafig et j'aimerais comme lui plus de visibilité des « éléments constitutifs de notre nation » comme il l'écrit plus haut.

J'ajouterai pour ma part que les textes sont bien écrits, dans un français qui nous épargne (malgré les désormais inévitables «Bretonnes et Bretons», «chacune et chacun», «citoyennes et citoyens», «femmes et hommes, «électrices et électeurs») les délires de l'ignoble écriture inclusive.

Léon-Paul Creton
Mercredi 10 février 2021

Espérer, Yvon Olivier?

Haaaa l’Espoir, fait de vaines prières et de patenôtres, d’attentes et de paris sur tout et sur rien, toujours sous les coups et châtiments de Pandore de tous sexes et obédiences,... est-ce bien tout ce qui nous reste au fond de la boîte ?

Á la condition d'appliquer ce qui convient à une ou des situations, je préfère m'inspirer de l’enseignement de l’Ecclésiaste qui soutenait lui qu’il y un « temps » pour chaque chose. Pour ne pas tous les citer, j’en mettrais quatre, pas obligatoirement dans l’ordre.

Il y a : Un temps pour pleurer et un temps pour rire. Un temps pour aimer et un temps pour haïr. Un temps pour démolir, un temps pour bâtir. Un temps pour chercher et un temps considérer comme perdu.

D’autres feraient peut-être un autre choix., qui est assez ouvert.

Burban xavier
Mardi 23 février 2021

Hélas l'émiettement ! La Bretagne c'est combien de divisions (mon général) ?

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.