Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Pour une grande réforme sur la régionalisation
Christian Troadec, maire de Carhaix et conseiller général du Finistère, a estimé au sujet de la nomination de Manuel Valls à Matignon qu'on sentait "une précipitation pour essayer de sauver
Christian Troadec pour Christian Troadec le 2/04/14 14:42

Christian Troadec, maire de Carhaix et conseiller général du Finistère, a estimé au sujet de la nomination de Manuel Valls à Matignon qu'on sentait "une précipitation pour essayer de sauver les meubles" après la "déculottée" du PS aux municipales.

Pour une grande réforme sur la régionalisation

"Le PS a pris une telle déculottée il y a une semaine et dimanche dernier qu'on sent quand même une précipitation pour essayer de sauver les meubles. La nomination de Manuel Valls a l'air de faire partie de ce dispositif-là", a dit Christian Troadec.

Au-delà, "quelle est surtout la politique qu'il pourrait mener? C'est la grande inconnue aujourd'hui. Tout particulièrement pour ce qui concerne la Bretagne", a poursuivi Christian Troadec, qui réclame auprès de Manuel Valls "la plus grande réforme que l'État français n'a jamais réalisée en matière de régionalisation".

Donner aux régions des pouvoirs et des moyens

Une réforme "indispensable et qui serait vraiment la clé de toutes les réussites dans le domaine de l'économie et de l'emploi, la priorité des priorités aujourd'hui de l'ensemble des Français", a-t-il commenté.

"S'il veut vraiment changer la donne, il doit dans les prochains jours lancer le grand chantier de la réorganisation territoriale en France, tout particulièrement par la régionalisation, donnant définitivement aux régions des pouvoirs, des moyens, des capacités de mener une nouvelle politique qui amèneront à une vraie capacité de lutter contre le chômage et à créer de l'emploi dans les régions en libérant les énergies", a-t-il expliqué.

Inquiétudes

"Ce qui m'inquiète, c'est le fait que chez les observateurs, chacun mentionne que Manuel Valls a été nommé Premier ministre en raison de sa cote de popularité. Moi j'aimerais que ce soit par une annonce politique forte, en faveur des régions. La vraie attente qu'on peut avoir de la part de Manuel Valls, c'est celle-là".

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons