Pour un service de santé efficace pour tous les habitants de la Bretagne : le Parti Breton appelle à participer à la manifestation du 20 juin à Rennes

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 18/06/08 8:37 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Depuis plusieurs semaines, l'Agence Régionale de l'Hospitalisation (ARH) annonce unilatéralement la fermeture de nombreux services sinon d'établissements à travers la Bretagne : ces décisions inacceptables en l'état vont accentuer le déséquilibre déjà important entre les grandes agglomérations bretonnes et le reste du territoire. Pour le Parti Breton, les hôpitaux jouent un rôle central dans l'organisation de la médecine en Bretagne. Face à cette situation, le Parti Breton appelle à participer à la manifestation du 20 juin à Rennes pour la défense des hôpitaux devant le siège de l'Agence régionale de l'hospitalisation (7 boulevard Solférino), à Rennes, à partir de 14 heures.

Le Parti Breton souhaite néanmoins attirer l'attention sur le fait que cette situation est l'aboutissement d'une dégradation généralisée du système de santé, dégradation connue et constatée depuis au moins une dizaine d'années par les professionnels et les élus , au premier rang desquels les maires qui, souvent, sont les présidents des conseils d'administration des hôpitaux et centres hospitaliers ; il est donc regrettable, pour le moins, que les élus concernés n'aient pas entrepris, il y a 5 ou 10 ans, les démarches politiques nécessaires pour sauvegarder et améliorer les services de santé locaux au lieu de se laisser imposer au dernier moment les décisions du ministère de la santé parisien à travers l'ARH Bretagne.

Par exemple, la crise carhaisienne aurait sans doute pu être évitée si le « centre ouest Bretagne » avait pu disposer de son propre secteur sanitaire à l'image du secteur Pontivy-Loudéac ; l'exemple inverse vient de Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de la Bretagne administrative, et néanmoins président du Conseil d'Administration du Centre Hospitalier de Bretagne Sud à Lorient, qui a prévu et anticipé ces évolutions en toute connaissance de cause en menant au pas de charge et là aussi , dans la douleur, la réforme hospitalière dans le secteur de Lorient en sauvegardant l'essentiel. Vu sa connaissance des dossiers hospitaliers et de l'ARH et son expérience dans le domaine, le président du Conseil régional aurait du et pu prévoir cette crise qui frappe les services de santé à travers la Bretagne et mettre en place une véritable négociation avec l'ARH.

En conclusion, dans le domaine de la santé comme dans bien d'autres, la gestion doit dépendre d'institutions bretonnes détentrices d'un véritable pouvoir de décision qui seront à même d'intégrer les différentes dimensions du secteur, seule voie pour la mise en place d'un service de santé efficace pour l'ensemble des habitants de la Bretagne.

Pour le Parti Breton, la Commission Santé

(voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.