Une belle opportunité pour un réseau auto-lib en Bretagne
Point de vue de Philippe Argouarch

Publié le 21/05/17 11:32 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Monsieur Bolloré, vous n'êtes pas sans savoir que la Bretagne est très mal desservie par les transports en commun. Il est loin le temps des cars bleus où l'on pouvait aller n'importe où, en car, ou même avec la "micheline" de la SNCF. La plupart des lignes SNCF interurbaines ont été abandonnées depuis belle lurette et Micheline ou Bécassine n'ont plus que le TGV pour Paris en plus de quelques TER.

Quant à BlaBlaCar, ça ne marche pour le moment que pour des trajets de grandes villes à grandes villes, certainement pas entre les petites agglomérations bretonnes typiques comme Landerneau, Quimperlé, Guérande, Vitré, Pontivy ou Morlaix. Essayez un Morlaix-Quimperlé ou un Landernau-Pontivy ! Rien chez BlaBlaCar. Du blabla. La Bretagne est une zone de densité de peuplement dense et éparpillée, la liberté de destination est essentielle. Ni le train, ni le car, ni blablacar ne correspondent aux besoins de la population.

Même si la technologie des moteurs à explosion s'est perfectionnée au fil du temps, les dépenses en carburant et en entretien de ces voitures ne diminuent pas, pas plus que le prix des voitures neuves. La voiture électrique offre une solution d'avenir en Bretagne dans la mesure où des nouvelles sources d'électricité, des sources renouvelables comme l'éolien, l'hydrolien, le houlomoteur et le marée-moteur, sont développées car encourager la voiture électrique en Bretagne alors que la région ne produit que 10% de son électricité reste problématique. Dans tous les cas, importer de l'électricité n'est pas pire qu'importer du pétrole ! et nous voulons tous préserver un environnement vert ... ou bleu comme blue-car, disons glaz qui en breton veut dire les deux !

En gros il y a un vaste marché pour un réseau auto-lib interurbain en Bretagne. D'autant plus que toutes les villes bretonnes, petites, moyennes ou grandes sont à moins de 250 kms l'une de l'autre, le rayon d'action des bluecars. Rennes-Brest c'est seulement 240 kms. Il y a juste Nantes-Brest qui fait 290 kms, un peu plus, mais ce n'est qu'une question de temps avant que vos batteries lithium-polymère puissent assurer un tel trajet.

La Bretagne, quelle belle opportunité pour l'auto-lib !

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.