Pour le Parti Breton : Après l’Eurovision et l’interdiction du Gwenn ha Du, on peut parler de l’amorce d’une campagne en faveur du Grand Ouest

D'un trait de plume, Pétain a décidé que Nantes n'était plus en Bretagne. Depuis, les potentats locaux, avec l'appui du pouvoir central, ont poursuivi cette politique renégate qui prive la Bretagne de sa capitale économique et freine son développement. Se drapant maintenant dans l'état d'urgence, la préfecture du Morbihan a interdit Bretagne Réunie de défilé lors du Festival Interceltique de Lorient.

Au pays des droits de l'Homme et du citoyen, à l'évocation d'une Bretagne réunie, les Jacobins de tout acabit "promoteurs du Grand Ouest", réagissent en dignes successeurs de Vichy.

Le respect de la liberté d'expression, dans un pays qui se réfère aux principes de la Démocratie, impose la levée de cette interdiction inique.

Pour le Parti Breton :

Yann-Ber Tretout, secrétaire de la fédération extérieure

Sébastien Girard, secrétaire à la communication extérieure

.
Cet article a fait l'objet de 1036 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Parti Breton

Le Parti Breton est un parti politique républicain, réformateur, qui a vocation à regrouper les hommes et les femmes s'engageant dans le combat pour la reconnaissance pleine et entière de l'identité nationale du peuple breton. Il propose une vision spécifique de l'organisation sociale fondée sur la primauté de l'individu.
Il se définit dans les valeurs de l'humanisme, de la solidarité, de la démocratie et de la liberté.
C’est un parti de réforme, s’adressant à tous ceux qui œuvrent pour le progrès selon les principes des philosophies politiques allant de la Social-Démocratie à la Démocratie Sociale Libérale tels que ces concepts sont largement reconnus et répandus dans l’actuelle Union Européenne.

Vos commentaires :

Beaudouin Jean-Yves
Samedi 6 août 2016

Je suis prêt à parier que la manifestation Pour la Réunification du 24 septembre à Nantes sera interdite pour les mêmes prétextes.

Léon-Paul Creton
Samedi 6 août 2016

Être qualifié de "dignes successeurs de Vichy" ne dérange plus aujourd'hui ...

Krystell Churie-Goal
Samedi 6 août 2016

Bonjour

Et puis sur le site d'Ouest France , l'omission du passage du bagad St Nazer ?

"OF : Voici l’ordre de passage au stade du Moustoir de Lorient, pour la première catégorie.

Ce sont les Morbihannais du bagad Elven qui ont ouvert le bal à 13 h.

Ensuite : bagad Bro Kemperle (pays de Quimperlé) à 13 h 20 ;

bagad Beuzeg ar C’hab (Beuzec Cap Sizun) à 13 h 40 ;

bagad Sonerien Bre Deger (pays de Perros-Guirec) à 14 h ;

bagad Cap Caval de Plomeur à 14 h 20 ;

bagad Kevrenn Alré (Auray) à 14 h 40 ;

bagad Karaez (Carhaix) à 15 h.

Après une pause, ce sont les Pontivyens de la Kerlenn Pondi qui entrent en jeu à 15 h 40.

Suivent : bagad Ronsed Mor (Locoal-Mendon) à 16 h ;

bagad Ar Meilhoù Glaz (Quimper) à 16 h 20 ;

bagad Melinerion (Vannes) à 16 h 40 ;

bagad Penhars (Quimper) à 17 h ;

bagad Brieg (Briec) à 17 h 20.

Le bagad Kemper (Quimper), fort d’une note de 17, 31 à l’issue de la première épreuve va clore le concours à 17 h 40. "

Sur FR3 Bretagne :

"Ordre de passage des bagadoù

1°) bagad Elven ;

2°) bagad Bro Kemperle ;

3°) bagad Beuzec Ar C'hab ;

4°) bagad Sonerien Bro Dreger (Perros Guirec) ;

5°) bagad Cap Caval (Plœmeur) ;

6°) bagad Kevrenn Alré (Auray) ;

7°) bagad Karaez ;

8°) bagad Sant Nazer ;

9°) Kerlenn Pondi ;

10°) bagad Roñsed Mor ;

11°) bagad ar Meilhoù Glaz ;

12°) bagad Melinerion (Vannes) ;

13°) bagad Penhars ;

14°) bagad Brieg ;

15°) bagad Kemper."

Sans commentaire sur les tendances vichystes !

Jacques
Samedi 6 août 2016

Rabâcher le prétexte vichiste est une erreur...

Tout cela c'est un faux semblant pour ne pas désigner l'adversaire véritable : cette idéologie que l'on appelle la République, et qui au nom d'une oligarchie bourgeoise (issu de villes et aujourd’hui largement devenu apatride pour ses membres les plus influents) nous vends une pseudo-nation artificielle qui serait unie et effacerait toutes cultures historiques au nom du progrès (comprendre le pouvoir et les revenus de l'économie tenus par cette minorité oligarchique)!

Si parait-il officiellement la Nation Bretonne n'existe plus depuis la Révolution, la logique est belle et bien de supprimer ce reste de croupion que l'on appelle encore Bretagne Administrative pour créer un territoire Républicain comme cela est déjà le cas sur dans l'ensemble de l'Hexagone (Corse, Normandie et Territoire d'Outre-Mer mis à part!)

Cela fait 200 ans que nous en sommes au stade de l'amorce (Loire-Atlantique mise à part), et les Bretons n'ont toujours pas compris!

Si j'étais un Républicain, et après 200 ans, je me dirai qu'il est grand temps de passer à la réalisation!!! Les Bonnets Rouges et les états d'âme de Monsieur le Drian, cela suffit, et cela d'autant que la République s'affaiblit sur ses bases!

De toute façon, à part quelques milliers d'individus (moins que lors des manifs de la CGT), il n'y aura personne pour protester et encore moins si l'on évoque des mots comme l'avenir, le progrès, la République et l'unité de la Nation!!!

Alors oui cela va se faire, c'est logique!

spered dieub
Dimanche 7 août 2016

Mais bien sûr que c'est réducteur ,ringard ,contre productif ,de persister à mettre la partition de la Bretagne uniquement sur, le , détestable régime de Vichy ,à l'instar des supplétifs des nazis de tous poils ....

Par contre Pétain bien que également coupable ,mais pas le pire , a servi de bouc émissaire à cette clique dont un certains nombre étaient issus de la gauche ,tout comme le parti nazi en Allemagne. Pétain était personnellement pour la Bretagne historique .C'est déplorable mais il continue à jouir d'une popularité silencieuse dans toute une frange de l'opinion d'un certain âge .Les plus jeunes n'en n'ont plus rien à foutre ,alors de grâce passez à autre chose de plus efficace ,par exemple démontrez au smicard du pays nantais que sa situation s'améliorerait avec la réunification et l'émancipation de la Bretagne .Le tentative de sa dissolution remonte au moins à la création des départements ,en 1790 pour rappel on est encore sous la monarchie .C'est d'ailleurs sous l'ancien régime que date la première tentative de retrait du pays nantais ,je ne vais pas refaire l'histoire de tout ce processus qui a continué après le décret de Vichy annulé en 1945 Olivier Guichard porte aussi une responsabilité déterminante ,d'autant qu'à la période ou il était aux affaires le sentiment breton était bien plus présent en Loire atlantique ,vu aussi que la population venant de l'extérieur était bien moins importante ,ce baron du gaullisme n a été l'artisan, le précurseur des campagnes de débretonnisation .

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 2 ?

Publicités et partenariat