Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Charles Toché (Nantes 1851 - Paris 1919). Les Bains de mer de Bretagne à Pornichet, plage de Bonne source, pour les Chemins de fer d'Orléans. Affiche de 1892.
Charles Toché (Nantes 1851 - Paris 1919). Les Bains de mer de Bretagne à Pornichet, plage de Bonne source, pour les Chemins de fer d'Orléans. Affiche de 1892.
- Depeche -
Pour la chaîne de télévision France 2, Pornichet est bien en Bretagne
Hier soir le JT de France 2 présentait une enquête sur le Tourisme en France et sa mauvaise santé économique
Gilles Delahaye pour OMEB le 1/08/16 17:06

Hier soir le JT de la chaîne de télévision France 2 présentait une enquête sur le Tourisme en France et sa mauvaise santé économique due d'une part au mauvais temps général et d'autre part aux attentats. Après un constat sur le bassin d'Arcachon, la commentatrice enchaîne avec "En Bretagne, à Pornichet, dans ce petit camping de 50 emplacements, le constat est sans appel : 20 % de touristes en moins..."

Pornichet est une station balnéaire de Loire-Atlantique.

Le JT de 20 h du 31 juillet 2016 est en rediffusion pendant 6 jours sur (voir le site) ,143664730.html

Le passage qui nous intéresse surtout est à la minute 14' 26 après 20 secondes de publicité.

En prime, une affiche de 1892 du peintre, illustrateur et affichiste Charles Toché, né à Nantes en 1851, mort à Paris en 1916, représentant les Bains de mer de Bretagne à Pornichet, plage de Bonne source, pour les Chemins de fer d'Orléans.

logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 1 commentaires
Lucien Le Mahre Le Jeudi 4 août 2016 12:35
Les identités historiques exogènes qui ont eu le temps de se forger en plus d'un millénaire telles l'Alsace, la Bretagne ou la Corse ne se dissolvent pas aussi aisément sous le coup de crayon administratif d'un monarque autocratique de passage, qui ignore la réalité des peuples dont il devrait être l'émanation.
Strasbourg est en Alsace ou Nantes en Bretagne car c'est le résultat d'une longue et riche histoire que les piteux révisionnistes l'oeuvre ne suffiront pas à enterrer, quel que soit leur degré de conformisme, d'allégeance, de soumission et d'intérêt...
Encore heureux qu'il y en ait pour rappeler la vérité, même si leur rareté est devenue telle qu'on est amené, comme ici, à devoir signaler comme courageuse une prise de position somme toute normale.
Néanmoins on ne joue pas impunément avec le sort des peuples. Dans une Europe mouvante car en construction, le culte de l'Etat-Nation jacobin hérité du 19ème siècle ne peut aller sans délire jusqu'à l'éradication de la diversité historique, ni comme le point d'aboutissement de l'Histoire des Hommes.
Aujourd'hui embarquée dans un Grand Est français trop composite pour être honnête et dont le but est clair : faire disparaitre les solidarités territoriales historiques, pourquoi l'Alsace ne serait pas demain située en Grande Rhénanie européenne ?
Si la France se veut dans l'Europe et si l'Europe se veut démocratique, les bureaucraties politiques ne pourront éternellement décider du sort des populations par le truchement de méthodes autoritaires qu'on croyait réservées à d'autres régimes bien peu recommandables.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons