Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Pour la beauté du geste, pour la noblesse du sport, il faut rejouer France-Eire
Le ministre de la Justice de la République d'Irlande a demandé que le match France-Éire, entaché d'une grossière erreur d'arbitrage fatale à la sélection irlandaise, soit rejoué. L'Union démocratique bretonne reconnaît la légitimité de la demande et encourage la Fédération Française de Football (FFF) et les instances politiques françaises à y répondre favorablement.
Mona Bras pour UDB le 20/11/09 4:33

Le ministre de la Justice de la République d'Irlande a demandé que le match France-Éire, entaché d une grossière erreur d'arbitrage fatale à la sélection irlandaise, soit rejoué. L'Union démocratique bretonne reconnaît la légitimité de la demande et encourage la Fédération Française de Football (FFF) et les instances politiques françaises à y répondre favorablement.

L'UDB tient à saluer le « fair flay » de la sélection irlandaise et des supporters irlandais dont la tenue, à l'issue du match, fut en tout point exemplaire. Elle tient aussi à saluer la franchise de Thierry Henry qui, coupable du double contrôle de la main qui a conduit au but français, a reconnu sa faute. Si la spontanéité du geste est excusable, en accepter la conséquence (l'élimination directe de l'équipe adverse) ne le serait pas.

La FFF, parce qu'elle représente la France, est dépositaire de son image dans le monde. Elle ne peut se permettre de célébrer « la victoire de la France qui triche ».

A contrario si la France accepte que le match soit rejoué au Stade de France, la qualification de la sélection française dans des conditions équitables lui donnera une aura à nulle autre pareille.

L'occasion est donnée au monde du football professionnel de démontrer que l'argent n'a pas définitivement perverti les valeurs morales du sport. Messieurs les Français, pour la beauté du geste, pour la noblesse du sport, remettez la balle au centre. Prouvez que l'esprit de d'Artagnan n'est pas mort.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1160 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons