Pour Jean-Yves Le Drian,il faut construire l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (vidéos)
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 12/03/16 19:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
39776_1.jpg
Photo gouvernement.fr

Durant 45 minutes lors de l'Assemblée générale de Produit en Bretagne, vendredi à Brest, le Président de la région Bretagne, aussi Ministre de la Défense, a répondu aux questions de Tangi Kermarec et a explicité ses positions. Sur la réforme régionale de 2014 : il a sauvé les meubles, sur la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : "Je suis pour...à fond" (voir vidéo 2e partie), sur le TGV : "c'est toute la Bretagne qui profitera des 855 millions d'euros d'investissement" (voir vidéo 2e p.), sur la fracture est-ouest : "une caricature" pour Le Drian, (voir vidéo 2e p.), sur un futur au nord : "La Manche ne doit plus être un obstacle" (voir vidéo 2e p.).

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1725 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 25 commentaires
Kristof
2016-03-12 21:15:27
La Bretagne aura probablement un destin de nation plus ou moins, voire complètement indépendante. En tant que nation indépendante, elle aura besoin d'un grand aéroport international : alors faisons le tout de suite, car de toute façon nous en aurons besoin!
Autre sujet : les richesses du sous-sol breton ! Pourquoi accepterions-nous que d'autres s'accaparent nos richesses? Les Bretons , et eux seuls doivent gérer les richesses de leur sous-sol, avec transparence et en écoutant ce que les populations ont à dire , en utilisant les techniques les moins polluantes. Si une technique n'est pas au point , il faut savoir attendre, afin de ne p
(0) 
Paul Chérel
2016-03-13 11:36:29
Nous avons besoin de nombreux @Kristof pour, enfin, faire réaliser cet aéroport et, beaucoup plus qu'international de petite portée européenne comme les autres et trop nombreux aérodromes dits de Bretagne sous contrôle de CCI et Aéroports de Paris, mais un aéroport vraiment INTERCONTINENTAL , un HUB mondial de liaison entre les Amérique(s) et le continent eurasiatique. Les opposants n'ont d'idée en tête que de s'opposer à tout ce qui bouge. Aujourd'hui, en plus du slogan "inutile et coûteux", ils prônent un agrandissement et une modernisation de Nantes-Atlantique, infaisables et mal accueillis par les Nantais eux-mêmes. Paul Chérel
(0) 
Juhel richard
2016-03-13 17:30:48
L'AYRAULT-PORT n'est intéressant que pour VINCI et son Parking à redevance !
et les bénis oui-oui, de la classe politique, grassement rémunérée par nos impôts. Ils ne voient pas plus loin que le bout de leur prochaine échéance électorale.
Encore un projet Pharaonique inutile à l'heure du dévelopement durable. Des terres plutôt que du béton. Les exemples sont pourtant nombreux en Espagne et ailleurs de tout ces projets inutiles et gigantesques qui tombent en ruine.
(0) 
Gilbert Josse
2016-03-14 09:55:27
Ce qu'il y a de passionnant avec les partisants de NDDL c'est leur surdité aux alternatives. Le bien-fondé du besoin d'un aéroport international pour une Bretagne indépendante est évident. Mais pourquoi en construire un douzième, plus petit que Nantes-Atlantique (sauf pour la surface des boutiques) , à l'est du pays alors que Lorient, par exemple, respecterait infiniment mieux l'équilibre de notre pays ? A cela il n'y a jamais de réponse.
(0) 
Paul Chérel
2016-03-14 10:02:03
Ah ! je m’étonnais de ne pas voir immédiatement à la suite de l’article une nuée de commentaires contre l’Ayrault-Port. Voilà, c’est fait grâce à @Juhel Richard ! Et voilà le “inutile et coûteux”, le “lobby” Vinci qui s’en met plein les poches, le deloppement durable qui en prend un coup, etc. Trouvera-t-on quelqu’un pour OSER dire que la Bretagne sortira gagnante de l’affaire et, en tout premier lieu, les entreprises exportatrices partenaires de “Produit de Bretagne” et leur présence, dès l’inauguration, dans les trois galeries marchandes de cet outil de GRAND et VRAI développement durable. Ah ! On ne savait pas qu’un aéroport pouvait servir à autre chose que balader des touristes “low-cost”! Ah ! on ne savait pas que le centralisme français n’admettait qu’un seul aéroport d’envergure mondiale et que cet unique aéroport ne pouvait QUE se situer à Paris ! Ah ! Si on nous l’avait expliquer avant que Barcelone ou autre Amstretdam ne prenne la place ! Bonnes gens, dormez en paix après avoir lu ou écouté vos excellents media que “ le monde entier nous envie”. Paul Chérel
(0) 
Moal
2016-03-14 10:50:46
Notre-Dame des Landes entre dans la logique technocratique du "Grand-Ouest", ce n'est pas un projet breton.
(0) 
Ar Vran
2016-03-14 10:55:11
Le commentaire de Paul Chérel est le bienvenu car il me fait penser à certains bretons nationalistes qui s'opposent à cet aéroport plus par idéologie que par pragmatisme.
En effet si la Bretagne n'a pas d'aéroport qui peut avoir une stature internationale (comme NDDL pourrait l'avoir) quelle sera la solution pour relier la Bretagne au monde?
Passer par Paris via le TGV car ce ne sont pas les aérodromes locaux avec leurs différents vols quotidiens poussifs qui vont faire que les hommes d'affaires vont venir en Bretagne. En résumé confirmer que d'un point de vue économique la Bretagne est un cul-de-sac et que tout développement se doit de passer par... Paris.
Pas mal comme outil de préparation à l'indépendance économique de la Bretagne....
(0) 
MonaBihan
2016-03-14 11:48:37
Mais la Bretagne a un ou plusieurs aéroports...
Celui de Nantes Atlantique déjà qui n'est pas obsolète et peut très bien accueillir plus d'avions... il est très loin d'être saturé et la ville de Nantes n'est pas la seule a être survollée par des avions...
Et à Rennes, il y a un aéroport qui pourrait être plus utilisé...
Il faut arrêter de penser l'économie de la Bretagne comme dans les années 1960/1970...l'économie internationale ne viendra pas en Bretagne, mais l'économie locale est notre seul Espoir !!! donc pas besoin de NDDL
(0) 
André Gilbert
2016-03-14 11:51:33
Tous les "défenseurs" de NDL font comme si Nantes Atlantique et que Rennes n'existaient pas
pourtant on constate que de plus en plus de compagnies aériennes choisissent ce dernier
Ce qui est grave dans ce dossier , c'est le mensonge permanent , et ce depuis l'origine , des politiques .
leur seul but , se faire mousser .
(0) 
Tristan
2016-03-14 12:03:10
Oui pour UN aéroport international en Bzh.
Non pour l'aéroport de NDDL.
Car mal pensé dès le départ il y a maintenant plusieurs décennies.
Pour le cas de NDDL, il y a bien un énorme enjeu financier, via Vinci et autres.... mais à très court terme et aucune perspective à long terme puisque le projet d'aéroport est plus petit que celui existant sur Nantes Atlantique à aujourd'hui.
Alors Oui pou un futur aéroport international pour développer et pérenniser l'avenir de notre Bzh et enfin avoir l'indépendance économique qu'elle devrait avoir.
Nous devons nous décentraliser de Paris sur tous les domaines. La mer est une priorité absolue pour la Bzh. L’énergie (éolien, gaz, etc...) doit être développée avec pragmatisme. Le développement fluvial est aussi un secteur porteur. Ce ne sont que des exemples parmi des centaines....
(0) 
Pierre Le Goff
2016-03-14 12:18:31
La démarche intellectuelle est étonnante...faisons un grand aéroport et nous aurons des liaisons internationales !
1 - l'aéroport de NDDL sera plus petit que Nantes Atlantique (piste de longueur identique; moins de passerelles, halls plus petit mais parking plus grand certes (car c'est rentable le stationnement)
2 - les liaisons internationales ne se décrètent pas (si il y avait le potentiel, elles seraient déjà mises en place par les compagnies aériennes) - à moins, peut-être, que la Région envisage de subventionner nos voyages
3 - les compagnies recherchent à alimenter leurs hubs pour remplir les avions au départ des capitales
4 - Lyon a une seule liaison lointaine (Dubaï) qui permet à Emirates...d'alimenter son hub
5 - Nice a fermé depuis plusieurs années sa liaison régulière avec New York (reste une liaison d'avril à septembre...mais la Côte Bretonne n'est pas la Côte d'Azur) - il reste une liaison pour NYC avec escale via.. les Hubs de Zurich ou Brussels
Donc, que va apporter de plus, honnêtement, cet aéroport ?
(0) 
An Floc'h
2016-03-14 12:34:44
@Kristof
@Paul Chérel
@Ar Vran
Bon, pas envie de revenir sur le débat, j'espère que vous êtes conscients que vous décrivez bien là un pari, non une certitude, et qu'il y a une part de foi loin d'être négligeable en face de celle de raison.
Comme c'est mon cas quand j'imagine Nantes, seule « métropole » d'Hexagone avec autant d'espaces verts à l'intérieur que d'espaces naturels à proximité (auquel je rêverais de voir ajouter la ZAD de NDDL). C'est le cas, hein. Certains, comme moi, y verraient un potentiel d'économie verte qui dynamise et crée de l'emploi. Un autre pari.
On peut aussi avoir des visions de développement économique différentes et qui pourraient bien être tout aussi valables l'une que l'autre ! Pourquoi pas ?
Reste qu'en temps que sympathisant de la cause politique bretonne, il y a quelque chose qui me dérange énormément de votre côté. C'est de vous arrêter à un modèle économique. En oubliant qu'il est basé sur une planification. Anti-bretonnne.
Une de plus avec l'absence de liaison ferroviaire correcte avec Rennes ou de 4 voies centrales.
Comment expliquer autrement que NDDL ait été retenu à une époque où Château-Bougon n'était pas encore cerné ? Pour rapprocher un aéroport international de la Bretagne ? Pourquoi alors de 30kms ? Parce que l'objectif est surtout de limiter les bassins de vie joignant la LA du reste de la Bretagne.
Idéologie ? Ou démographie ?
La densification du sud-Loire est un objectif qui date au moins de Napoléon (et sa Roche-sur-Yon) mais il suffit de remonter au DATAR et remonter le fil pour voir que ce critère n'a jamais été loin.
Et vivre à Nantes pour se rendre compte de ses effets. Il y a plus d'aller-retour avec Cholet qu'avec Saint-Nazaire. Depuis le DATAR, la population a effectivement changé vers une attraction sud-est, à l'encontre de la tendance multimillénaire du nord-ouest, qui même après l'arrivée de la voiture (celle du DATAR) et des ponts abolissant la Loire comme frontière, se confirmait encore pourtant. Ajouté à cela les mentalités qui, il y a 10 ans, se déclaraient seulement nantaises quand elles pouvaient rejeter la Bretagne, se font très vite phagocyter par la Ligérie. Nantes n'a pas été seulement conquise, elle est en train d'être soumise ! A une vitesse exponentielle !
NDDL est un cheval de Troie de plus.
Parce que ce n'est pas qu'un combat économique ou civilisationnelle, pour prendre les deux extrêmes, mais aussi culturel. Parce que démographique.
Comment j'imagine NDDL ? Le succès de tout un système et ses représentants. Auxiette et Fillon dévoilant le buste de Guichard. Et une planification sans faille, qui libérera des terres pour de nouveaux habitants inintéressés par la question bretonne mais qui feront de Nantes une ville énorme, attachée, plus que jamais à la Vendée et à l'Anjou, ayant seulement enfin un train correct pour aller à Rennes, collaboratrice-relais du mastodonte urbain du GO.
Supprimer le projet, c'est éviter un deuxième boom démographique à Nantes en 30 ans, ne pas accentuer le déséquilibre envers la pointe bretonne.
Et un plaisir politique. Saper les autorités. Non pas qu'elles daigneraient démissionner, elles n'ont pas assez d'honneur. Mais les affaiblir. Instiller la frustration, les rancoeurs.
Quant à l'image dans l'opinion publique ? Vous voulez vraiment un Retailleau qui pavane à Nantes ?
Comment j'imagine l'annulation du projet ? Un Ayrault largement discrédité à Nantes (il tient encore la ville mais sa gestion hasardeuse devient de plus en plus évidente).
Et au-delà de lui, toute la classe politique LRPS locale. Puis, économique. Journalistique. Une remise en cause de l'organigramme !
Et surtout, un coup d'arrêt à la planification vieille de plus de 60 ans, qui n'a fait que démontré depuis qu'elle ne fait qu'éloigner Nantes de la Bretagne, et diviser ce qu'il reste de celle-ci.
Soutenir NDDL, c'est soutenir tout ceux que, logiquement, vous devriez détester. Pour une noble cause ? Elle peut s'entendre, vous avez bien raison de ne pas être anti-Etat primaire. Mais pour un pari tout ce qu'il y a de plus hypothétique ? Après un développement aussi amateur ? Au-delà de l'idéologie, vous soutenez des responsables qui ont fait preuve de la plus grande incompétence. 50 ans de projet, avec deux PM à l'époque de la relance et qui se font bloquer par 10 paysans, 10 hippies, 20 blackblocks et 50 clochards ?
Vous soutenez un projet porté par des branques, quand même. Pas d'idéologie là-dedans. Du pragmatisme.
Le coup de balai, il pourrait se faire dans la ZAD. Mais elle est bien moins nocive qu'au niveau d'AGO, de la CCI, des CR, des CG, des municipalités, non ? Pas envie de voir la claque ? Et de profiter des ouvertures que ça créera. Une annulation et imaginez la panique dans l'administration ! La remise en cause d'un projet mi-séculaire ? Il va y avoir des burn-outs !
Non, vraiment, une annulation privera beaucoup plus les ennemis de la Bretagne que la Bretagne.
On priverait, hypothétiquement et au mieux, un aéroport capable de concurrencer celui de Bordeaux (parce qu'ADP ou Lyon, je n'y crois pas une seconde).
Parce que cet aéroport n'est pas ambitieux ou flou, au mieux. Et quand c'est flou... Même Grosvalet a fini par admettre que c'est avant tout une opération immobilière. Libérer des terrains au sud-Loire. Encore et encore. Et n'importe quel Breton nantais vous dira que cette stratégie fonctionne pour débretonniser Nantes.
Soyez pragmatique. Un aéroport, c'est un bête parking à avion. C'est certes important, la Bretagne en a d'ailleurs plein. Mais c'est peanuts face à plusieurs milliers de néo-nantais totalement ignorant des enjeux bretons (comment leur en vouloir de toute façon ? Même les Bretons ignorent, plus ou moins sciemment, ces questions) qui vivront là. Encore plus nombreux à, logiquement, se retrouver le plus souvent en Vendée ou en Anjou, plutôt que du côté de Guérande ou Redon. Et qui iront certainement plus souvent au nord de Nantes pour s'envoler loin de la Bretagne (plutôt Marrakech que Shanghaï, plutôt retraités ou vacanciers qu'en voyages d'affaires, d'ailleurs).
Tout ça administré par la même clique qui aura pousser un « ouf » de soulagement en voyant que le plan du DATAR tient encore la route, que c'est bien confortable, et qu'ils peuvent rester dans leur médiocrité à tenir une feuille de route dont ils ne comprennent même plus les tenants et aboutissants (la France a pourtant tout à gagner, aujourd'hui, dans des régions fortes, elle continue pourtant à les voir comme une menace, ce qu'elles pouvaient être, très relativement sous la IIIe).
Tout détestable que pouvait être Guichard, il avait une vision qui s'est appliquée. Il fallait le faire. Les Ayrault et Fillon ne sont que de médiocres apprentis en comparaison. Tout comme Retailleau est un médiocre apprenti de Villiers. Ou Clergeau... Haha, un fiston par le sang, lui, et certainement le plus mauvais des « héritiers ».
Heureusement qu'il y avait des passéistes, conservateurs, agitateurs, égoïstes, idéologues qui ont annulé le projet de Guichard de marina dans la presqu'île. Pas sûr que le tourisme de 2016 y aurait gagné. On consommerait en tout cas de la fleur de sel de Noirmoutier à Nantes. Par pragmatisme.
(0) 
Yann Gwern
2016-03-14 12:37:28
S'agirait t'il d'un aéroport militaire pour que Le Drian en fasse autant la promotion? Car cet aéroport n'apportera rien de plus à la Bretagne, quoi que prétende son président virtuel. En revanche la spéculation immobilière pour le site de Nantes sera extrèmement juteuse pour ses potes...
(0) 
Paul Chérel
2016-03-14 14:01:34
ça y est ! le débat est enfin enclenché !
A@Moal, je dirai simplement que l’idée initiale revient au CELIB. J’ajouterai que Nantes est de plus en plus un gros centre industriel, économique et universitaire avec lequel AUCUN autre endroit en Bretagne n’est capable de prétendre égaliser aujourd’hui.
A@Monabihan, je dirai que son économie locale est quelque peu enfantine actuellement, elle a besoin de sortir et se mettre à l’heure
A@Tristan et à @Pierre le Goff, je dirai de se documenter sur l’histoire de l’aéroport de Francfort et la demande étrangère d’agrandissements successifs.
A@Pierre Le Goff, je conseillerai de lire de temps à autre la chronique aéronautique de “Dihunomp” et le choix de Volotea de Nantes pour desservir toutes les capitales régionales européennes. Nouvelle idée qui n’est même pas venue à AirFrance ni, encore moins à AdP.
A tous les lecteurs de ce petit débat infantile, je dirai que l’emplacement idéal pour un aéroport est un bon climat, sans trop de brouillards ni de neige, ni de vents tranversaux trop violents, à proximité d’un centre vivant, industriel et économique, éventuellement touristique, et desservi évidemment par d’efficaces infrastructures de liaison. Je rappellerai aussi que même le ‘nombril du monde” PARIS, n’est pas fichu de relier, depuis pusieurs décennies, convenablement ses deux aéroports qui, à eux deux, lui pemettent tout juste de figurer dans le classement des 30 plus importants aéroports mondiaux.
Je pourrais ajouter ce que je connais de Nice et de Lyon et,exemple amusant, le fait qu’on paie très cher, un supllément pour le trajet Paris -Lorient alors que l’on peut aller gratuitement à Bâle, à Bruxelles ou encore à Milan, c‘est compris dans le billet classe “affaires”.
Tout le reste est littérature. Paul Chérel
(0) 
Paul Chérel
2016-03-14 15:21:34
Un petit bout de phrase a sauté dans mon message précédent : il faut lire,le fait qu’on paie très cher, venant des Amérique(s), un supplément pour le trajet Paris-Lorient.... Paul Chérel
(0) 
Yann Menez are
2016-03-14 15:39:14
Notre président de région Bretagne, est malheureusement ministre de l'Etat français, et à Paris l'esprit jacobin souffle à plein. Evidemment que l'aéroport de Notre dame des Landes renforcera la fracture est-Ouest qui s'accentue de jour en jour en Bretagne.
Il faut être aveugle ou de mauvaise volonté pour le nier!
Et la réunification, il l'a oubliée...à Paris!!!
(0) 
Jacques
2016-03-14 17:45:45
@ Pierre le Goff,
Tout à fait d'accord...
Vous pouvez aussi ajouter que l'aéroport Ciudad Real (à coté de Madrid), ouvert en 2009 avec ses 2 pistes pour A380, fermé en 2011 est actuellement proposé à 10000€ (oui, il ne manque pas un "0") aux Chinois...
Il aurait coûté presque 1 milliards d'Euro...
Mais bon, certains nous dirons que ce ne sont que des Espagnols, et qu'on ne peut pas comparer avec des Bretons pilotés avec brio de Paris...!
On ferait bien mieux de finir l'Axe TRISKEL, pour circuler en Bretagne comme cela doit se faire au 21ème siècle.... Mais bon, Paris là aussi nous à dit que rien ne presse, la Bretagne ayant le meilleur réseau routier du "monde"....!
(0) 
Cozic LM
2016-03-14 21:41:22
Il est peut-être nécessaire de rappeler la piètre victoire du sieur Le Drian aux dernières élections; son score est peu élevé compte tenu de la moitié des électeurs qui ont choisi d'ignorer les élus ... Cette victoire ne représente pas du tout la Bretagne... Le Drian n'est plus qu'un simple administrateur ce qui ne lui permet pas de manipuler les foules comme il a pu le faire par le passé...Et pourtant l'on comprend que ce projet est probablement la volonté de faire de Nantes une capitale inter-régionale dit "grand ouest "... au mépris des territoires, des campagnes et des cultures propres aux peuples. L'urbanisation outrancière déséquilibrera nos vies d'une manière dangereuse. Il faut être mégalo pour imaginer cela... et profondément anti-démocratique pour nier la volonté des foules qui se déplacent pour exprimer leur ras-le-bol... Ce qui est proprement inadmissible, c'est que ce sont les mêmes personnes qui nient aussi la volonté des Peuples qui vivent dans l'hexagone. A vous promoteur de cette folie , Détruire les CULTURES régionales ne vous suffit pas ( vous ne supportez pas que le jacobinisme soit mis en échec par la survivance des langues régionales ) Il faut donc que vous vous approprier aussi les territoires et donc ce qui nous reste de NATURE... Je suis heureux d'être Breton car je sais qui je suis... Nantes est Bretonne ce qui signifie que l'aéroport est déjà une réalité. Aussi Je soutiens les gens qui ont le courage de défendre les valeurs propres à la terre et au travail originel qui en découle...Le jacobinisme est la pire des plaies et son héritage est un boulet...Compte tenu de l'histoire qui se révèle en ce moment, Je plains ceux qui soutiennent encore ce mode de gouvernance...
(0) 
Paul Chérel
2016-03-15 12:20:26
Ne mélangeons pas tout comme certains commentaires ! Laissons la petite politique politicarde au niveau de l’INTELLIGENCE française !
Bien sûr que la Bretagne a besoin du triskell routier, elle a besoin de liaisons ferroviaires efficaces entre son cinquiéme département et les quatre autres ; pays maritime enfoncé dans l’océan, elle a besoin de reconquérir sa place perdue et sa puissance maritime au moyen de ports rénovés et modernes, elle a besoin d’un aéroport intercontinental de liaision entre les deux Amériques et le vieux continent. Nantes devient alors la MEILLEURE porte d’accés depuis le Brésil, le Mexique et les Etats -Unis. Meilleur climat ,meilleur accès que Francfort ou Londres ! Nantes peut devenir,comme Denver dans le Colorado, un véritable hub de dispatching vers tous les petits aérodromes disséminés dans ce “Grand Ouest” inventé par les Parisiens sous contrôle de CCI incompétentes ou Aéroports de Paris ?
Un commentaire parle de l’erreur madrilène. C’est effectivement une erreur “à la française” d’avoir cru que Madrid, situé dans un désert, se devait d’avoir un aéroport de portée mondiale, alors que le monde lorgnait bien davantage sur Barcelone.
Et à tous les commentateurs sceptiques, je dirai que si la fonction crée l’organe, il est tout aussi vrai que l’organe crée la fonction. Lorsque l’outil est efficace, cela commence à se faire savoir et change les habitudes de certains. Les étrangers, venant de traverser l’Océan, en auront marre de passer par Paris pour aller à Istamboul, Athènes ou La Roche-sur-Yon. Ont-ils, les sceptiques anti-NDdL, arrivés à Roissy en venant d’Oslo ou Montreal, expérimenté le trajet Roissy-Orly un jour de pleine circulation pour prendre une correspondance urgente vers Lorient, Toulouse ou Turin ? ou Besançon ?
Essayons de nous mettre au diapason de cette évolution du monde en dépit des récriminations dont certains esprits semblent être très fertiles. Paul Chérel
(0) 
jean louis le corre
2016-03-15 14:27:20
Bon alors,quand est ce que ça demarre ? ce chantier a NDDL du futur aéroport international pour la future République Bretonne Populaire,Démocrate et Internationaliste ... Gast !
(0) 
Jacques
2016-03-15 16:34:10
Cette intervention de le Drian n'est-elle pas révélatrice de l'avenir de la Bretagne ?
Un type qui à le pouvoir en Bretagne mais s'en fout éperdument tout en en parlant gentillement (car tel est son plaisir), sachant pour lui-même que l'important est de se faire de l'argent sur des sujets bien plus rémunérateurs d'un point de vu Républicain...
Des Bretons passifs qui écoutent sans conviction aucune mais qui rigolent de temps en temps pour faire bonne figure et posent parfois une petite question identitaire (ils sont taquins... mais n'est-ce pas là leur charme...) avant de vite revenir des choses sérieuses (se demander si l'expérimentation en Bretagne, gestion de l'eau et comptage des bigorneaux, apportera au "pays" (comprendre la France)....).
Un apéro (car en fait, on est venu pour ça...) et tchao...!
Un moment fort de Démocratie comme seule la Sainte* République sait et saura nous offrir....!
(*Jean-Louis Debré faisant, il y a quelques jours, devant les journalistes une prière dite Républicaine à "Sainte Marianne" et à la "République fruit de ses entrailles"....!)
L'avenir de la Bretagne, vers un monde cynique où les oligarques seront à leur plaisir...!
(0) 
Ar Vran
2016-03-15 17:10:12
Pour précision
Je ne suis ni "pour" ni "contre" l'aéroport de NDDL. Ce que je sais est que la Bretagne n'a PAS d'aéroport digne de ce nom qui peut devenir un aéroport international (le terme international ne veut pas dire forcément des lignes long courrier mais des également des lignes court et moyen courrier).
Actuellement en Bretagne existent une myriade d'aérodromes qui vivotent plus ou moins bien. Majoritairement les seules liaisons internationales quotidiennes qui existent sont des liaisons intra-France ou vers Paris. Les liaisons dites internationales sont des liaisons touristiques.
Bref cela veut dire que pour faire des affaires en Bretagne quand on est un étranger c'est de passer par Paris! Ce n'est pas comme cela que l'on prépare l'indépendance d'un pays.
Bien sûr ce problème n'est pas nouveau car le CELIB avait même recommandé de créer au moins 2 aéroports en Bretagne, un vers Carhaix pour la "Basse Bretagne" et l'autre entre Morbihan-Ille-et vilaine & Loire-Atlantique.
Mais comme nos politiques bretons sont incapables de défendre leur pays, on a assisté à cette course à l'échalotte où chaque homme politique voulait avoir SON aérodrome à lui.
Maintenant comme il est trop tard (40 ans se sont écoulés) on peut grossièrement dire que la place de l'aéroport de Carhaix a été prise par Brest-Guipavas et celle de l'aéroport de Haute Bretagne par NDDL. Les autres aérodromes vont péricliter et tant pis pour les personnes habitant dans le Sud-Ouest du Morbihan ou celle de l'Est des Côtes d'Armor car elles se trouvent au milieu de nulle part...
Maintenant concernant NDDL, faut-il s'y opposer sous prétexte que cela fait OUEST et non Bretagne et être encore plus dépendant de Paris car on aura sabordé toute idée d'aéroport international futur en Hte Bretagne? C'est la véritable question ?
(0) 
Juhel richard
2016-03-15 18:39:09
Ode à Notre Dame des Landes :
Alleluia, le messie est venue en Bretagne
porter la bonne parole de Charle Magne
mais pour son fils et son aura, il préfére Paris
l'Ayrault-port lui suffira pour en jet rejoindre sa mie.
de jacobinie tu bombarderas vers l'Irak et la Syrie,
l'Ayrault-port servira pour de futures colonies
de Nantes les raffales partiront, l'ennemi tu Bombarderas
les gros n'avions atterriront, vinci fera ses choux gras
le Rennes-St jacques détruira, ta voiture vers Nantes ira
un stationnement tu trouveras, et cop 21 tu serviras
A fond les gaz tu aimeras, l'air pur des moteurs
et les bonnes paroles des bonimenteurs
(0) 
Jacques
2016-03-17 18:53:22
@ Ar Vran
Votre analyse est à mon sens, la vraie raison du soutien d'une partie du mouvement breton à NDDL : Un rêve de développement économique (promis par les pires adversaires de la Bretagne, pour des raisons qu'il convient de comprendre) en oubliant la réalité d'une Bretagne totalement sous domination jacobine/Républicaine.
Il y a quelques années, un pétrolier s'est échoué en Bretagne... En 1978!
Le choc.... on a dit : "plus jamais cela...!"
La République avait alors "compris" le désarroi des Bretons.... et avait décidé d'apporter une réponse à la "hauteur" de l’enjeu : Un phare en haute-mer qui serait le plus "GRAND DU MONDE"!!!
Un phare, le plus grand du monde, quoi de mieux pour nos Bretons marins et baroudeurs des mers....!
Ce phare, futur "splendeur de la Bretagne" et symbole du "génie" Français a débuté sa construction.....!
Puis en coulisse les ingénieurs, remplaçant les politiciens, ont commencé le "retour sur Terre..."!
Trop grand, trop lourd, le font marin ne pourrait pas le soutenir, et surtout totalement anachronique à une époque où l'électronique se développait!
Aujourd'hui, point de "plus GRAND PHARE DU MONDE" en Bretagne, mais tous les navires qui longent nos côtes sont équipés d'un "GPS" précis à 1 m....
A l'époque, certains marins Bretons (des vrais, pas des rêveurs romantiques devant des vieilles coques échouées) avaient évoqué la mise au moins d'un positionneur par balises terrestres, similaire à celui qu'utilisaient les Chasseur de mines et les navires qui opéraient le long des plateformes pétrolières (précision 1m) mais en plus puissant.
La Bretagne, avec ses entreprises électroniques, aurait pu développer et mettre en place un tel positionneur terrestre, 20 ans avant l'arrivée de la technologie GPS...!
En Bretagne, puis en France, puis pourquoi pas le long de toutes les côtes d'Europe....!
Certes la portée se limitait aux approches des côtes, mais à l'époque, 1 m de précision à 100kms des cotes, c'était déjà énorme....!
Bien entendu, ces marins n'ont pas été écouté, il fallait de l' "ambition"... il fallait le "truc" le plus "grand du monde"! Qui "claque sa mère", comme dit une publicité ces jours-ci...!
Aujourd’hui, l'Europe elle-même à 30 ans de retard sur le GPS américain...!
Il faut savoir tirer les leçons du passé!
(0) 
Moal
2016-03-24 11:32:58
L'avenir de la Bretagne est liée au développement de ses ports qui devraient permettre de capter les richesses qui passent au large de ses côtes, qui sont débarquées à Anvers et qui nous reviennent par camion... pas à la construction d'un aéroport low-cost dont la destination finale n'est que de permettre à quelques privilégiés d'aller dépenser leurs sous ailleurs, plutôt que de les réinjecter dans notre économie.
Le transport aérien de marchandises beaucoup trop cher ne remplacera jamais le transport maritime.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.