Plus de 1.000 visiteurs par jour sur le site de l'Agence Bretagne Presse
Éditorial de Philippe Argouarch

Publié le 20/11/03 18:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hier, le mercredi 19 octobre, l'Agence Bretagne Presse, après seulement 5 semaines d'existence et une progression régulière du nombre de visites, a dépassé les 1.000 visiteurs par jour (1.130 exactement).

Une autre marque de l'intérêt pour le site (voir le site) : ce ne sont pas des visites de surfeurs, mais bien de lecteurs qui passent plusieurs minutes à lire son contenu constamment actualisé. Les articles de l'Agence Bretagne Presse sont maintenant référencés par le moteur de recherche google actualité quelques minutes seulement après leur parution.

Le nombre des abonnés à la newsletter progresse aussi régulièrement avec toutefois des adaptations à faire pour les abonnés munis de outlook.

L'ABP remercie ses nombreux contributeurs de Bretagne et de la diaspora bretonne et en particulier Ronan Le Flécher pour son travail à la rédaction. 350 articles ont déjà été publiés et sont facilement accessibles dans les archives recensées, via le calendrier.

L'Agence Bretagne Presse remercie aussi tous ceux qui nous ont aidés à nous faire connaître sur le net et ailleurs.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.