Plaques d'immatriculation et drapeau breton en Loire Atlantique : l'Union démocratique bretonne appelle à la résistance

-- Politique --

Communiqué de presse de UDB
Porte-parole: Nil Caouissin

Publié le 27/11/08 8:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Quoi qu'on en dise, la réforme des plaques d'immatriculation est une avancée pour les promoteurs des régions, car si le département est maintenu, les logos des régions font leur apparition. L'Union démocratique bretonne salue le travail de ses élus au Conseil régional de Bretagne qui ont réussi à obtenir que ce soit le Gwenn ha Du, le drapeau de la Bretagne, et non le logo du Conseil régional, qui soit apposé sur les plaques.

L'interdiction d'associer le drapeau breton à la Loire-Atlantique ne peut être ressentie que comme une injustice par les habitants de ce département. Avec ses cinq bandes noires et ses quatre bandes blanches le Gwenn ha Du représente en effet l'ensemble des populations et des territoires bretons. Le Gwenn ha Du est aussi le drapeau des habitants de la Loire-Atlantique et ceux-ci ont le droit de s'en revendiquer.

L'Union démocratique bretonne appelle donc toutes celles et ceux qui, en Loire-Atlantique et ailleurs, se sentent concernés par la réunification administrative de la Bretagne à coller sur leurs nouvelles plaques d'immatriculation un autocollant associant le 44 et le drapeau breton.

Pour l'Union démocratique bretonne,

La porte-parole Mona Bras

Document PDF 13096_2.pdf . Source :
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2133 lectures.
mailbox imprimer