Plan de sauvegarde de la langue bretonne
Communiqué de presse de Conseil Régional de Bretagne

Publié le 29/12/04 8:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Plan de sauvegarde de la langue bretonne A l’unanimité, le Conseil régional a voté en faveur d’un nouveau projet de politique linguistique pour la Bretagne. Sa priorité : sauver les langues bretonne et gallèse et renforcer leur apprentissage dans les classes bilingues.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Au terme d’un débat qualifié d’historique, les 83 élus de l’assemblée régionale se sont prononcés en faveur de la reconnaissance officielle du breton et du gallo. Si l’on recense à ce jour 300 000 personnes parlant le breton dans les 5 départements de la Bretagne historique (les 4 départements bretons et la Loire-Atlantique), 64 % des locuteurs ont plus de 60 ans. Il y a donc urgence à intervenir, selon Jean-Pierre Thomin, président de la commission culture et délégué à la politique linguistique, pour relancer et renforcer la transmission de cette langue régionale, en danger d’extinction.

Priorité est donnée dans ce plan à l’apprentissage de la langue, l’objectif étant d’atteindre 20 000 élèves dans les classes bilingues d’ici 2 010, alors qu’ils ne sont que 9 700 aujourd’hui dans les 5 départements. « Objectif ambitieux mais réaliste », a affirmé le Président Jean-Yves Le Drian, quand on sait que le nombre d’enfants inscrits dans cette filière augmente de 10 % par an.

Pour ce faire, la Région propose de former 150 enseignants par an, d’attribuer des dotations complémentaires aux établissements dispensant des cours de breton et de gallo, de renforcer l’apprentissage des adultes (8 000 personnes environ à ce jour) et de stimuler la transmission familiale.

J-P. Thomin, porteur de ce projet, préconise également dans son rapport que le breton soit plus présent dans la vie sociale et publique des Bretons, de même que dans les médias et la création culturelle -édition, théâtre et chant-.

Enfin, le Conseil régional de Bretagne a de nouveau exigé que la France ratifie la charte européenne des langues régionales et minoritaires.


mailbox
imprimer
logo
Créée en 1982, la Région est encore une jeune collectivité territoriale. Expression d'une décentralisation des pouvoirs de l'État vers des institutions plus proches des réalités du terrain, elle exerce des compétences dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.