Pétition : Vote Blanc "Suffrage Exprimé"
Communiqué de presse de Gérard Gautier

Publié le 1/03/14 10:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Vote blanc reconnu Loi promulguée :

« Suffrage Exprimé : C'est maintenant ! »

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La loi n° 2014-172 visant à reconnaître le vote blanc aux élections a été promulguée le 21 février 2014. Elle a été publiée au Journal officiel du 22 février 2014. Elle ne prendra effet que le 1er avril 2014, après les municipales.

C'est une étape importante qui vient d'être franchie. Au moins sur le plan de la médiatisation car « elle reste une loi... sans sanction ! ». Aussi l'expression de la Démocratie, qu'est le vote des citoyens, justifie pour être respectée, de continuer le combat !

Cette loi, ne va rien changer et peut même être, très dangereuse.

En effet, appeler aujourd'hui à voter Blanc serait prendre le risque de renforcer artificiellement les voix se portant sur les partis extrémistes xénophobes et racistes et sur ceux qui ne respectent pas les électeurs. Les résultats pris en compte étant les pourcentages sur les suffrages exprimés et non sur les inscrits.

Or il est plus facile de faire 10 points sur 100 que sur 1.000 !

Ce serait apporter une caution à ce que dénoncent les électeurs.

Pour ces raisons, de nombreux électeurs, qui pour certains étaient revenus vers les urnes après de longues années d'abstention, las de voir que le vote blanc n'était pas reconnu comme un suffrage exprimé risquent aujourd'hui de choisir d'autres chemins, du fait de la défiance grandissante envers la classe politique.

La loi exclut de son champ d'application «l'élection présidentielle,» qui faisait jusqu'à présent obstacle constitutionnel. Il n'y a donc plus, aujourd'hui, aucun argument recevable qui puisse justifier la volonté de ne pas reconnaître le votre blanc comme étant... un suffrage exprimé.

Aussi, dans la continuité de la démarche entreprise en 1989, l'association Blanc C'est Exprimé lance une pétition pour que le vote blanc soit enfin reconnu comme étant un suffrage exprimé.

Cela conférera légalement à cette expression, grâce à son rôle de «véritable épée de Damoclès» au-dessus de la tête des élus, toute son importance et restituera aux électeurs la possibilité de sanctionner les manquements de ces derniers, et de ne plus être amenés à voter par défaut ou au... « mieux » à s'abstenir.» Ceci participera à redonner crédibilité et légitimité aux élus.

La Démocratie a besoin d'Hommes politiques pas de politiciens !

Ceci amènera les parlementaires et les partis à engager, dans l'urgence, toutes les réformes qui permettront de mettre fin à la professionnalisation de la vie politique, faciliteront un véritable pluralisme, une meilleure représentation socio-professionnelle, donneront réalité à la parité. Toutes réformes qui sont refusées aujourd'hui pour conserver des privilèges : création d'un véritable statut de l' élu - réforme de la pyramide institutionnelle - loi sur l'inéligibilité à vie des élus impliqués dans des «affaires» avec prise d'intérêt direct ou indirect - loi interdisant au parlementaires de voter des lois d'amnistie en faveurs de leurs pairs - loi de financement public des partis - introduction d'une part de proportionnelle...

La reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé ne doit pas être assortie du vote obligatoire.

La raison est le fait de la gestion administrative, une nouvelle « usine à gaz» qui serait à mettre en place pour collecter le fruit des sanctions qui découlent logiquement de cette obligation. Les raisons étant multiples qui permettraient de justifier de son non respect : certificats médicaux, témoignages, déplacements professionnels imprévus… mauvaise foi évidente… La solution simple serait que pour accéder « à tout droit » auprès d'un service public, pour un document ou une aide financière ou autre, il faille présenter la carte de vote démontrant que l'on a accompli son devoir de citoyen. Ceci en tenant compte des cas des personnes démunies de carte de vote » car« sans domicile. »

Pour que la France, qui se dit en être le berceau, cesse d'être une « démocratie imparfaite ! »...

Elle est aujourd'hui, en 29e position dans le classement de l'indice de démocratie, après l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, le Costa Rica, la République Tchèque. (The Economist)....

Le vote blanc reconnu comme étant un suffrage exprimé :

« C'est maintenant ! »

Signer la pétition: Mes opinions : (voir le site)

Saint-Brieuc 1 mars 2014

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Gérard Gautier est auteur d'ouvrages de poésie et de plusieurs livres, dont une enquête sur l'incendie du Parlement de Bretagne dans lequel il expose une thèse différente de la thèse officielle.
Bibliographie sur (voir le site) érard_Gautier
Gérard Gautier est en outre fondateur et président du mouvement Blanc c'est exprimé.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.