Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Pétition pour une nouvelle politique culturelle en Bretagne
Pétition pour une nouvelle politique culturelle en Bretagne. La Région nous a annoncé la tenue d’assises, le 15 octobre 2016, pour une nouvelle politique linguistique et culturelle. Nous lui demandons d’agir fermement par rapport aux points suivants
Yannig Baron pour Yannnig Baron le 10/09/16 8:29
40852_1.jpg
Breizh Impacte

Pétition pour une nouvelle politique culturelle en Bretagne

Sinadeg evit ur politikerezh sevenadurel e Breizh

Pour eune nouvielle mene langaïgiere et qhultura

La Région nous a annoncé la tenue d’assises, le 15 octobre 2016, “pour une nouvelle politique linguistique et culturelle”. Suite aux Breujoù Breizh de 2015 à Saint-Avé nous lui demandons d’agir fermement par rapport aux points suivants :

- Que la Région, à défaut de l’État, ratifie la Charte européenne des langues suivant les modalités qui lui conviennent.

- Que l’enseignement dans les filières bilingues se fasse à parité d’objectifs par souci d’efficacité.

- Qu’une troisième langue soit enseignée dès la maternelle dans les filières immersives et semi-immersives suivant les principes de l’enseignement intégré des langues.

- Que soient créées des licences d’enseignement bi et trilingue avant les masters bilingues pour une continuité avec les lycées.

- Que la culture bretonne soit développée dans les écoles dans le cadre des activités dirigées et des temps d’activités péri-scolaires (TAP).

- Que soit généralisé l’enseignement "bilangue" : une des langues de Bretagne + une langue étrangère dans toutes les écoles.

- Que soit créée une radio-Web en direction du public jeune.

- Que soit créée au sein du Conseil Culturel de Bretagne une Académie des langues bretonnes chargée de traiter des questions linguistiques.

- Enfin, en vertu du proverbe africain "La main qui demande est toujours au-dessous de celle qui donne", que la Région ait la compétence en matière linguistique (comme en Allemagne, en Espagne, en Suisse, à Singapour…).

Pour signer et avoir plus d’informations, consultez le site de Breizh-Impacte : (voir le site)

logo
Fondateur et ancien président de Dihun. Auteur de plusieurs ouvrages sur la Bretagne et la langue bretonne. Il est aussi co-fondateur de Breizh-Impacte.
Voir tous les articles de Yannnig Baron
Vos 1 commentaires
Hoel Le Samedi 10 septembre 2016 16:38
« J’ai dit que ce n’était pas un privilège, que les corporations avaient des privilèges (elles en avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits… »
Le Chapelier (1788)
La Bretagne est une nation, et en tant que nation, elle a des droits, et plus que des droits. Elle est souveraine en droit, et sa souveraineté est inaliénable.
"La politique linguistique menée par la Région n'a pas été efficace malgré les bonnes paroles qu'on entend parfois... L'État français continue un subtil et hypocrite travail de sape en faisant semblant de défendre les langues minoritaires avec, par exemple, la charte européenne qui a été signée mais pas ratifiée"
Le "subtil et hypocrite travail de sape" dont parle Martial Ménard n'est rien d'autre qu'un GENOCIDE CULTUREL. Si l'Etat français ne s'en vante pas, il n'en cherche pas moins à le mener à son terme.
L'idéologie jacobine est ainsi faite, et elle est au fondement de la "république" française.
Il faut faire comprendre au Conseil Régional qu'il est complice de la violation de notre souveraineté par l'Etat français ainsi que du génocide culturel mené par ce même Etat.
C'est, entre autres, pour l'y aider qu'a été publié le livre : "La domination française"
Le breton, comme le gallo, doivent être langue OFFICIELLES et bénéficier des mêmes droits que le français.
Nous devons nous donner pour objectif 2 millions de brittophones (dans une Bretagne souveraine) pour la fin du siècle (La Bretagne, souveraine en droit, peut l'être de fait dès demain matin, pour peu que chacun le décide ainsi.)
Hoel
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons