-- La réunification --

Pétition des 100 000 signatures: le Conseil Départemental du 44 fait de la rétention

Communiqué de presse de Bretagne Réunie (porte parole Alain Peigné Paul Loret) publié le 16/05/19 13:19

Les militants de Bretagne Réunie, devant le CD 44, ce 16/05/19 matin
Les militants de Bretagne Réunie, devant le CD 44, ce 16/05/19 matin

Bretagne Réunie était présente avec ses militants devant le Conseil Départemental de Loire Atlantique ce matin a 10h comme prévu pour récupérer ses 100 000 pétitions.

Elle a trouvé porte close, a été interdite d'entrée, et n'a même pas été reçue ni écoutée par qui que ce soit.

Bretagne Réunie en a donc déduit que le CD44 ne souhaitait pas redonner les pétitions a son propriétaire légitime, ce qui lui a été confirmé par téléphone en fin de matinée.

Cette décision est inadmissible et intolérable.

Bretagne Réunie considère que le CD44 confisque une nouvelle fois la démocratie, et pense que Philippe Grosvalet ne veut pas que les 105000 pétitions soient apportés a Paris au sommet de l'état et souhaite laisser pourrir la situation.

Mais Bretagne Réunie avait anticipé la décision du CD44 , et avait fait une copie dématérialisée des 100 000 pétitions, ce qui lui permettra de les enmener quand même a Paris le 24 Juin, malgré la volonté contraire du CD44.

Il est consternant de constater, qui plus est, dans le contexte actuel, qu'une institution et son président bloquent la volonté de 105000 électeurs de Loire Atlantique à s'exprimer, en sachant qu'une des revendications première des électeurs Français dans le cadre du grand débat est de justement être consulté !

Bretagne Réunie espère qu' Emmanuel Macron ou Édouard Philippe prêteront une oreille beaucoup plus attentive aux demandes des 105000 électeurs qui leur seront remise le 24 Juin.

Cet article a fait l'objet de 1063 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.
Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Le MartinicoBreton
Jeudi 16 mai 2019

Sans vouloir être défaitiste mais je ne suis pas sûr que la démarche d'apporter les 105000 signatures à l'Élysée change quoi que ce soit.

Manu nous a déjà annoncé la couleur à plusieurs reprises : « La Bretagne à 5 c'est du passé », il ne veut pas entendre parler de co-officialité des langues régionales (cf. la Corse, et l'affaire Fañch).

Une Bretagne réunifiée a toujours été vue, à tort, comme une menace pour l'unité de la France. À l'échelle nationale rien de changera.

Faudrait taper plus haut, si des recours sont possible, à l'échelle de l'UE et démontrer les dégâts causés par la Région « Pays-de-la-Loire » (tentatives d'effacement de la culture bretonne, tentative de classement du Château des Ducs de Bretagne dans le Val-de-Loire, c'est facile à trouver) dans la partie bretonne de la Loire.

naoned
Jeudi 16 mai 2019

Mais c'est incroyable !!! Scandaleux...

Faut attaquer en justice et punir electoralement le PS. Lr et lrem aux européennes et municipales.

Perso je ne vote que pour des démocrates donc les partis jacobins en sont exclus.

Rolland c'est une marque de remorques ? Je predis un decrochage...

Kristof Bourdelier
Vendredi 17 mai 2019

Demat d'an holl:') Le recours a l'echelle de l'international est une bonne idee - ceci etant, l'Union Europeenne ne semble pas faire grand cas de situations comparables, meme si chaque situation est unique(la Catalogne a fait sa 'self-determination' et elle n'a rien recu de l'UE - et il s'agit d'auto-determination...alors s'agissant de, ce qui, vu de l'exterieur-comme de l'interieur, d'ailleurs, malheureusement-est percu comme une 'modification des frontieres regionales' d'un territoire francais(sic)...pardon mais je pense que c'est voue a l'echec)

Non

Il faut partir de la base

Voir la demarche conduite par le Breizh Civic Lab de Gautier, K/leo et Pean, Dibab, 44=BZH, Radio Naoned et le Journal de la Bretagne

Sondage pour la Bretagne sur le site Kengo.bzh

Il est encore temps de donner:')

A galon,

Per Vari Kerloc'h
Vendredi 17 mai 2019

Bien sûr que c'est scandaleux mais je vois que BR avait anticipé l'attitude rageusement dédaigneuse du CD44. Je pense que le port de la pétition à Paris est une bonne opération médiatique qui permet de poursuivre l'agitation si du moins les médias font leuur métier. En tout cas je souhaite bon courage aux militants tenaces qui vont entreprendre ce nouvel exploit.

Rafig
Vendredi 17 mai 2019

@Le MartinicoBreton

Oui en effet cela risque de ne pas aboutir au niveau institutionnel mais il faut continuer à résister de tous les manières possibles et avec le plus grand nombre. Moyens légaux et démocratiques évidement. Il n'est pas question qu'"il y est de la relance dans la gelé de coing !".

Il faut rappeler qu'un breton en 2019 c'est un militant, un résistant et non une personne n'est dans le 29, avec un nom "brezhoneg" et qui se contente de vivre, voir de collaborer avec la région bretagne.

Un breton n'accepte pas la partition administrative ni la mort de la longue bretonne.

à cheque breton de faire quelques choses pour la Bretagne.

Bravo encore pour les militants de cette pétition.

Koz
Vendredi 17 mai 2019

Pourtant, une partie de l'hospice du quartier était venue prêter main forte, la photo faisant foi.

Nag a fent.

A galon

Brian
Vendredi 17 mai 2019

Bretagne Réunie: est-ce que vous avez conservé les photocopies des pétitions au moins? Ceci serait déjà très bien.

Brian
Vendredi 17 mai 2019

En relisant plus attentivement j'ai vu que vous aviez scanné les pétitions au préalable. Bravo, bec'h de'i ha chañs vat!

Loïc.L
Vendredi 17 mai 2019

Petit à petit l'état sous sa forme actuelle (et depuis bien longtemps déjà), montre sa vraie nature au fur et à mesure que la demande de démocratie s'accroît.

Je pense que nous nous attendions tous à un coup de ce genre de la part des jacobins. Mais plus on avance, plus leurs réactions de mépris enrobée d'illégalité , et d'illegitimité devient visible. Pas encore aux yeux du grand public, mais cela ne saurait tarder.

A galon d'an holl

Le MartinicoBreton
Vendredi 17 mai 2019

Il y a malgré tout peut-être moyen pour Bretagne Réunie de tirer profit de cette situation en essayant de l'ébruiter surtout en ces temps où l'on réclame davantage de démocratie local

La seule difficulté : réussir à faire en sorte que les grands médias s'intéressent au sujet.

A galon vat
Samedi 18 mai 2019

@ Koz: vos remarques insultantes ne regardent que vous.

Evitez d'étaler vos problèmes personnels, SVP !

Lucien Le Mahre
Lundi 20 mai 2019

De la rétention : oui !

Et plus précisément de la rétention de démocratie, ce qui - normalement - devrait être une bien périlleuse responsabilité, aboutissant à des conséquences désagréables pour les auteurs !

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.