Petit-Breton (1882-1917, mort au front), est un Breton, pas un Ligérien, mil gast ! Excuses de F3 PdL Mais est-ce vraiment suffisant ?

-- Politique --

Chronique
Par Didier Lefebvre

Publié le 9/08/20 22:38 -- mis à jour le 10/08/20 07:27

Un reportage de France 3 avait heurté les Bretons. Louis Petit-Breton était le premier coureur PédéLoirien à gagner le Tour de France. Deux fois consécutives, en 1907 et 1908. Oubliant que Petit-Breton était le surnom que Lucien Georges Mazan s’était donné. Car il était fier d'être Breton. Fier de sa Bretagne (natif de Plessé, 44). Et France 3 d'oublier que les PdL... n'existaient pas. Des excuses de France 3 suffiront-elles à rétablir la vérité ? VRAIE ?

D’après nos sources, France 3 regrette et dit qu’elle sera plus précise par la suite.

Bien.

Pouvons-nous-nous contenter de ces vagues excuses ?

Des milliers de personnes ont reçu cette information comme quoi Petit-Breton était ligérien. Tous les jours on entend sur les ondes que Jules Verne était ligérien, que le Château des Ducs de Bretagne est un château du Val de Loire, d’ailleurs s’appellerait Château de Nantes que le Vignoble Nantais est un vignoble ligérien...

STOP À chaque attaque contre la Bretagne, réagissons, habitants du Pays nantais, mais aussi Bretons de la région administrative Bretagne. Nous sommes en danger. Ne nous contentons pas de vagues excuses, une fois le mal fait. À chaque fois que Nantes est dite hors de Bretagne, d’une façon non pas malheureuse mais délibérément voulue, c’est un jalon de la propagande nationaliste française. Protestons d’une façon visible !

 Lucien Georges Mazan, dit Lucien Petit-Breton, né le 18 octobre 1882 à Plessé (Loire-Inférieure) et mort le 20 décembre 1917 à Troyes (Aube) à la suite d'un accident de la circulation sur le front. Vainqueur du Tour de France en 1907 et 1908, il est le premier coureur à remporter deux fois l'épreuve. Il y compte par ailleurs sept victoires d'étapes [...]  Lucien Mazan se fait alors inscrire sur les courses argentines sous le pseudonyme ‘Breton’, en référence à sa région natale__Extrait wikipedia
.

Voir wikipedia Lucien Petit-Breton

mailbox imprimer
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

jakez Lheritier-St Nazer
Lundi 10 août 2020

Les excuses ne suffisent plus.!

Elles n'ont pas été exprimées me semble t il!

Nous devons obtenir de FR3 le droit de commenter ces attaques négationistes et volontaires de la part des rédacteurs journalistes,etc .

Mais il me parait important maintenant d'aller devant les tribunaux européens....

Quelle structure mettre en place pour cela?

Anne Merrien
Lundi 10 août 2020

Il y a incompatibilité entre la précision (sic) historique et le "roman régional ligérien" qui se pique de rétroactivité.

Quant à Plessé, la commune natale de ce champion cycliste, elle porte un nom typiquement breton, comme Pleyben, Pleyber, Plestin, Plérin, Plélan, Plédéliac...

Ar Vran
Lundi 10 août 2020

Bonjour,

Merci pour l'info. Cela s'arrêtera le jour où France 3 sera une chaîne réellement régionale sur le modèle de France 3 Via Stella. Mais pour cela il faudrait que les laquais qui sont actuellement en charge de la région (croupion) Bretagne arrêtent de tout attendre de Paris et prennent leurs responsabilité. On en est encore loin.

Océane Mervent
Lundi 10 août 2020

Je suis tout à fait d'accord avec le propos de l'article et je partage le mépris pour cette construction qui est les "Pays de la Loire", par contre utiliser des mots comme "PédéLoirien", "pédéliste" etc. est irrespectueux et inadmissible car ils rappellent clairement une injure homophobe, que vous en soyez conscients ou pas.

Rafig
Lundi 10 août 2020

Bravo pour la vigilance des bretons* qui sont promptes à repérer les propos révisionnistes qui ne servent qu'a tromper les citoyens, avec l'argent des citoyens !

Combien de livres sur les "bretons du Tour de France" sans ceux du 44 !

Je reviens de Rennes et là aussi il y a un gros travail pour trouver encore des bretons*.

* breton en 2020 : personne qui n'accepte pas la Région bretagne sans la Loire-Atlantique et qui se préoccupe de la pérennisation des 2 langues de Bretagne, entre autres ...

David Guénel
Lundi 10 août 2020

Auteur du livre "Petit-breton Gentleman Cycliste" qui apparaît dans ce reportage, je suis évidemment d'accord avec l'auteur de ce billet. Lucien était un coureur Breton et il est curieux d'avoir essayé de le rattacher à tout prix à la région actuelle...

jakez Lheritier-St Nazer
Mardi 11 août 2020

il serait intéressant de contacter son petit fils François Mazan -la Baule Nautic,s'occupant toujours,à 79 ans... du port à sec au Carnet.Camarade de lycée technique à St Nazer en 1959/1961.

D'autres part il faut redemander fermement à FR3,la possibilité d'intervenir sur l'antenne aux mêmes heures de passage de cette émission négationiste pour un droit de réponse.

De plus pourrait on en Bretagne un outil juridique breton permettant,en plus, d'interpeller,de lancer des procédures que ce soit en Bretagne,en France, en Europe ?

TY JEAN
Mardi 11 août 2020

Et pour le tour de France 2021,tout ce beau monde d'élus bretons et d'organisateurs s'empresse

de parler des quatre jours en Bretagne " dans les quatre départements " Quelle belle leçon de courage !

Killian Le Tréguer
Mardi 11 août 2020

"il serait intéressant de contacter son petit fils François Mazan -la Baule Nautic,s'occupant toujours,à 79 ans"

Bonne idée. En même temps, est-ce que cela devrait pas être à lui d'abord de s'en offusquer ?

En lisant les commentaires, on s'en prend même au élus de la Région Bretagne qui n'en font pas assez (mais pourquoi n'envoient-ils pas les troupes dans le 44 ?). Mais les premiers concernés, qui devraient s'offusquer de ce révisionnisme, où sont-ils bordel ?? Ils sont beaucoup trop peu nombreux.

CDH
Mercredi 12 août 2020

Le recours contre le découpage régional déposé en 2004 devant le Comité des Droits de l'Homme (organe chargé de veiller au respect du Pacte international relatif aux droits civils et politiques) se basait précisément sur la violation de l'identité bretonne des habitants de Loire-Atlantique (cf. (voir ABP 883)). Tout le potentiel de cette action a-t-il été exploité? On peut en douter compte tenu de la forme retenue pour le dépôt du recours qui présentait un fort risque de rejet. Est-ce effectivement la raison de l'échec du recours? On ne le sait pas car l'avocat chargé du dossier n'a pas partagé les informations qu'il a reçues du Comité (il y a 15 ou 16 ans...). ABP (qui invoque "l'accountability" dans un autre article) pourrait-elle l'interroger à ce sujet?

Rafig
Vendredi 14 août 2020

Il faut retenir que ce breton de Loire-inférieure (44) est mort au front en 1917 !

Comme tous ces pauvres jeunes français qui se sont battus, soufferts et certains morts pour la France en 1914-18 et que 100 ans après le gouvernement français de JMA leur tire une balle dans le dos en supprimant l'Alsace !

A quoi çà sert d'être français ?

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.