Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Pays Basque : Oui à l'audace, non à la crispation
EAJ-PNB salue la nouvelle dimension européenne du processus de paix en Pays basque. L'Europe construite pour assurer la paix est naturellement concernée par la fin de la violence en Pays basque, d'autant que l'histoire intégrale de cette violence concerne deux de ces Etats membres. L'Europe devrait accompagner ce
Benat 0teiza pour EAJ - PNB le 28/10/06 7:41

EAJ-PNB salue la nouvelle dimension européenne du processus de paix en Pays basque. L'Europe construite pour assurer la paix est naturellement concernée par la fin de la violence en Pays basque, d'autant que l'histoire intégrale de cette violence concerne deux de ces Etats membres. L'Europe devrait accompagner ce processus en modérant l'intransigeance de nombreux responsables politiques espagnols et français.

Tout pour éviter la question qui fâche !rnrnCe raidissement politique des conservateurs est incompréhensible puisque le processus soutenu par le Parlement européen n'attribue à ETA aucun rôle politique et n'a qu'un objectif : la paix. La motion soutenue par le PP et l'UMP mêle volontairement la question politique à celle de la violence pour repousser l'échéance de la reconnaissance politique du Pays basque. L'UMP, à la différence de l'UDF, comme EAJ-PNB, membre du PDE dont le vote positif a été crucial, prétend que le débat mené au Parlement européen était une question interne à l'Espagne tout en repoussant lors de ce débat "le droit d'autodétermination pour le Pays basque qui impliquerait une altération des frontières internes de l'Union Européenne" et concernerait donc la France ! Le noyau dur de l'UMP prend comme excuse l'absence d'unanimité des partis espagnols sur le processus en cours "à l'inverse du cas irlandais", oubliant simplement l'opposition du parti protestant unioniste, majoritaire aujourd'hui en Irlande du nord alors qu'habituellement la droite dure rejette toute comparaison entre les deux processus qu'elle juge trop différents.

La droite dure préfère s'opposer plutôt que de construire

Elle préfère s'opposer à une réelle opportunité de paix et mépriser une nouvelle fois la question basque. En ces temps de négation de toute revendication institutionnelle en Pays basque nord, les électeurs jugeront. La droite dure française et espagnole se crispe sur un problème que la construction d'une Europe fédérale assouplira. L'Europe, notre maison commune, fera des Espagnols, des Français et des Basques des voisins unis et non divisés pour la liberté, la démocratie et la diversité.

EAJ-PNB

Euzko Alderdi Jeltzalea - Parti Nationaliste Basque se définit aujourd'hui comme un Parti basque, démocratique, participatif, pluriel, non confessionnel et humaniste, ouvert au progrès de civilisation pour le plus grand bénéfice des êtres humains. Notre formation politique possède une double identité : des valeurs humanistes de respect de la personne et le Pays basque en tant que nation européenne ouverte.
Voir tous les articles de EAJ - PNB
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons