Pâté Hénaff devient partenaire de l'Américain Jonhsonville
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 31/03/14 15:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
33412_1.jpg

Au cours de sa conférence de presse annuelle qui s'est tenue à Pouldreuzic ce matin, Loïc Hénaff, arrière petit-fils de Jean Hénaff, fondateur de la célèbre marque de pâté breton, a annoncé un partenariat avec le numéro un de la production de saucisses américaines : Johnsonville (75% du marché américain). Hénaff a annoncé n'avoir aucun souci de qualité ou d'image concernant cette franchise d'autant plus que les saucisses Johnsonville pour le marché français seront fabriquées à Pouldreuzic (au moins 10 emplois créés) avec des porcs issus des producteurs locaux Hénaff.

Malgré une perte de marché, Hénaff est toujours le numéro un du pâté en conserve en France

Johnsonville n'entrera pas au capital du Pâté Hénaff même si le fleuron de la charcuterie bretonne n'a pas augmenté son volume, ni son chiffre d'affaire et a même perdu en volume sur le plan national et encore plus sur le plan régional.

Loïc Hénaff affirme que la perte de marché du pâté est due uniquement à un arrêt des promotions (sans doute pour compenser les pertes de 2012). Le directeur de l'entreprise centenaire se dit confiant car, à la difference d'autres productions alimentaires bretonnes, il n'y a pour le moment aucune concurrence frontale.

Expansion au Japon et aux USA mais pas en Chine

Les exportations par contre se maintiennent à 5% mais Hénaff a décidé de se concentrer surtout sur les USA et le Japon, écartant pour le moment la Chine. On sait que Hénaff a remporté le marché prestigieux de la participation à la composition de repas pour les astronautes de la NASA et est aussi le seul pâté d'importation autorisé par la FDA américaine. Un Américain peut commander 27 sortes de pâtés et rillettes Hénaff via amazon ! (voir le site)

Les nouveautés

Suite au succès du saucisson Hénaff, d'abord introduit localement mais bientôt offert sur le marché régional puis national, la firme continue sa diversification et a introduit un pâté épicé (boîte rouge) et plusieurs nouvelles verrines comme du pâté à la moutarde et à l'estragon et un autre aux cornichons et au vinaigre balsamique. Deux nouvelles rillettes, l'une 100% canard et l'autre 100% poulet.

Hénaff vend dorénavant sur internet et on peut même y personnaliser sa boîte de pâté.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.