Partition de la Bretagne : deux médias au service du pouvoir, Ouest-France et France 3 Nantes

-- La réunification --

Chronique de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 22/11/14 13:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Avant d'en venir au sujet indiqué dans le titre, rappelons un des arguments utilisés par les partisans de la fusion Bretagne – Pays de Loire et par les partisans du statu-quo avec la partition du territoire breton. D'après eux, la culture bretonne et l'identité bretonne n'ont rien à craindre soit de la fusion soit du statu-quo. L'exemple d'Ouest-France et de France 3 Nantes démontre au contraire l'effet pervers et anti-démocratique de l'exclusion de la Loire-Atlantique de la Région Bretagne.

Il est bien évident que l'information alimente la culture et l'identité de chacun et que celles-ci alimentent de même l'information : il y a un va-et-vient constant entre elles. Or par leurs pratiques, Ouest-France et France 3 ont établi un mur de verre entre les départements de la Région Bretagne et la Loire-Atlantique avec pour conséquence principale une circulation très restreinte des informations entre la Loire-Atlantique et les 4 autres départements bretons et donc un affaiblissement très important de la culture et de l'identité bretonne globalement en Bretagne et plus particulièrement en Loire-Atlantique.

Pourtant il n'y a aucune raison à ce que des journalistes participent à la construction de ce mur de verre sur une délimitation qui n'aurait du qu'être purement administrative. Où est la déontologie journalistique dans cette situation ? Cette partition journalistique est donc avant tout un choix politique.

Autre pratique de nos deux media : outre la censure sur des infos concernant l'ensemble des habitants de la Bretagne, nos preux journalistes en sont rendus à nier la dimension bretonne des habitants de Loire-Atlantique en refusant d'utiliser l'adjectif breton et le nom Bretagne pour parler de ce qu'il se passe en Loire-Atlantique.

Relisez le début de cet article : d'après tous ces gens, la division administrative ne devait remettre en cause ni la culture ni l'identité des habitants de Loire-Atlantique …. Voyez où on en est rendu : presque plus d'infos générales sur la Bretagne, quasi interdiction de dire Bretagne et breton quand on parle de la Loire-Atlantique. Là aussi où est la déontologie journalistique ? Encore une décision politique des directions des deux medias.

A l'appui de tout cela, les exemples sont pléthores : du journaliste de France 3 Nantes qui parle d'annexion lors du débat sur la réunification de la Bretagne à Ouest-France qui minimise les arguments en faveur de la réunification en passant par les cartes publiées ou diffusées niant l'identité et la réalité culturelle des cinq départements bretons, etc, etc….. Pléthore, on vous dit.

Certes une poignée de journalistes tentent de résister à cette censure permanente et remercions-les car grâce à eux, certaines infos percent le mur de verre et atteignent des lecteurs et spectateurs dans l'ensemble de la Bretagne. Nous ne les citerons pas car ils risqueraient sans doute d'être ostracisés ou pire mutés au fin fond du Maine et Loire ….. De vrais journalistes pas comme ceux de France 3 Nantes qui se sont précipités pour signer la pétition initiée par Jacques Auxiette pour le maintien des Pays de Loire ….

Rien, strictement rien n'oblige ces médias à mener cette politique de révisionnisme culturel et de négationnisme historique et géographique. Rien de rien, si ce n'est la décision des directions respectives de soutenir le pouvoir parisien dans son refus de voir une Bretagne réunifiée et dans sa volonté d'affaiblir la Bretagne et de l'empêcher de se développer normalement.

On pourrait résumer ça par un ironique Cazeneuve – Hutin, même combat….

A Ouest-France (un bon quotidien à part cela), derrière les déclarations larmoyantes récurrentes sur la démocratie, la tolérance, l'humanisme, et bien, on a décidé d'éradiquer la Bretagne en Loire-Atlantique et de détacher les autres départements bretons en censurant les informations. Grâce à Ouest-France, si on habite Quimper, on est plus au courant des expos à Paris qu'à Nantes …..

Alors de temps à autre, pour pas que cette politique ne se voit trop, on publie quelques articles, on diffuse quelques reportages qui concerne les 5 départements bretons, mais ce n'est que de la poudre aux yeux car clairement, la pratique d'Ouest-France et de France 3 Nantes est de débretonniser la Loire-Atlantique. C'est un cas unique en Europe occidentale.

On peut en conclure que ces deux médias sont les principales armes des jacobins et du pouvoir central (ce sont les mêmes…) en Bretagne pour gommer la mémoire, l'identité, la conscience de ses habitants. Loin, très loin des principes de la déontologie journalistique.

Autant le savoir avant d'acheter Ouest-France ou de regarder les décrochages locaux de France 3. C'est aussi à vous de protester auprès des journalistes que vous rencontrez, d'envoyer vos commentaires ou de téléphoner aux rédactions.

PS : d'autres médias pourraient être cités comme Le Télégramme qui persiste à publier des cartes de Bretagne amputée de la Loire-Atlantique.....

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3134 lectures.
mailbox imprimer