Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Participer aux premières "Victoires de la Bretagne" ?
Le groupe Le Télégramme, en collaboration avec le Crédit Agricole, organise les Premières Victoires de la Bretagne. Un événement d'envergure auquel tous les lecteurs sont invités à participer. Jusqu'au 17 octobre
Maryvonne Cadiou pour ABP le 15/10/14 0:33

Le groupe Le Télégramme, en collaboration avec le Crédit Agricole, organise les Premières Victoires de la Bretagne. Un événement d'envergure auquel tous les lecteurs sont invités à participer. Jusqu'au 17 octobre. (voir le site) pour les explications données sur cette récompense.

Dont nous extrayons ceci :

C'est pour mettre en avant tout ce dynamisme des territoires bretons, de leurs associations et de leurs entreprises, de leurs collectivités locales ou de leurs simples citoyens que Le Télégramme, associé au Crédit agricole, lance cette année les Victoires de la Bretagne. Un événement exceptionnel, fédérateur de toutes les énergies régionales.

Les organisateurs prévoient une soirée exceptionnelle à Brest le mardi 9 décembre pour la remise des prix.

Les propositions sont à envoyer avec le formulaire de participation, en page : (voir le site)

La participation n'est pas réservée aux abonnés au Télégramme. En effet chacun peut voter, à l'adresse suivante : victoiresdelabretagne [at] letelegramme.fr

Date limite le 17 octobre.

Voir aussi :
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 4 commentaires
Moal Le Mercredi 15 octobre 2014 10:27
Victoire de la Bretagne ???
La rédaction du Télégramme sera crédible dans ses intentions quand elle cessera de cautionner la partition de la Bretagne, notamment dans la rédaction de ses articles qui ne manquent pas de mettre Nantes de l'autre côté de la "frontière", et en colportant l'image emblématique d'une Bretagne croupion, particulièrement dans les pages "tourisme" et "culture".
Dans cette affaire ce n'est pas seulement les politiques qui se décrédibilisent et se coupent de la population, mais aussi la presse.
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Mercredi 15 octobre 2014 12:10
Bien vu M. Moal.
Justement, en envoyant cette annonce de Nantes, j'ai le secret espoir, non évoqué dans l'article - car je ne peux prendre parti officiellement - que par exemple l'association Bretagne Réunie soit largement plébiscitée par ses membres et sympathisants (idée d'un membre du comité local de Lannion).
Le Télégramme sera bien obligé de considérer que la Bretagne, c'est la B5...
D'ailleurs il avait fait des efforts vers B5 en créant un sous-onglet Nantes ABP20550 qui n'a pas duré, faute de personnel en 44, m'avait répondu le TLG... (voir aussi là les inénarrables échanges avec P. Chevin, du Brésil).
Mais notons que le TLG est à géométrie variable : ABP23541. Un coup B4 pour ne pas perdre ses subventions nationales, un coup B5 pour ne pas perdre ses lecteurs !
Pas facile la vie de directeur de presse...
À son crédit, pour la B5, il publie un grand dossier sur Notre-Dame des Landes... à moins qu'il ne le considère comme un dossier national (de poids...)...
(0) 

Phlilppe Metchnikoff Le Mercredi 15 octobre 2014 17:51
On n'est pas verni en Bretagne avec la presse régionale entre le oueston Ouest France et le croupion Le Télégramme.
Pourtant il semble évident que la réunification de la Bretagne se fera pour au moins 2 raisons:Les bretons la désirent et l'unique intérêt des pays de loire (ou de la fusion)est de cadrer avec l'intéPret de quelques élus .
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Mercredi 15 octobre 2014 18:12
Bravo pour votre optimiste, M. Metchnikoff !
Fut un temps en Loire-Atlantique où Presse Océan était encore indépendant de Ouest France et assez breton. Maintenant qu'il est sous sa coupe, c'est variable...
Un journaliste de France 3 PDL qui arrivait à glisser des sujets bretons est malheureusement parti à la retraite...
Je lis beaucoup moins le papier et le net, mais je crois pouvoir dire qu'à force de leur avoir fait la guerre par tous les moyens possibles, nous sommes débarrassés de l'expression honnie " En Bretagne et en Loire-Atlantique ".
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons